Comment faire du compost sur son balcon

Un balcon est un espace réduit sur lequel on imagine mal pouvoir faire beaucoup… C’est faux ! Mur végétalisé, plantations en pot pour favoriser la biodiversité, et même faire du compost sont des choses tout à fait possibles.

Rédigé par consoGlobe, le 14 May 2020, à 14 h 30 min

Faire son compost maison permet d’obtenir un engrais 100 % écolo, par la fermentation des déchets organiques grâce à l’oxygène et aux organismes tels que les vers de terre. Le compost permet également de réduire jusqu’à 50 % le volume de vos ordures ménagères.

Comment faire du compost sur son balcon ? Avec un composteur balcon !

Simple à réaliser, le compostage demande peu d’espace et d’entretien. Il est inodore (lorsqu’il est bien fait : il sent même l’humus et donc la forêt !) et vous fournit un engrais riche en azote et en minéraux pour toutes les plantes et fleurs de la maison.

Ainsi, même en ville, il est donc tout à fait possible et fort conseillé de faire du compost sur son balcon, surtout si vous n’avez pas de compost collectif à disposition dans votre quartier.

Lire aussi : comment aménager son balcon ?

De quoi a-t-on besoin ?

Pour fabriquer votre compost, procurez-vous :

  • des vers, mais pas n’importe lesquels : ceux appelés Eisenia foetida
  • du compost,
  • de vieux journaux (attention : pas de papier glacé, ni coloré),
  • un bac en plastique avec un couvercle, peu profond et opaque (ou le plus foncé possible), en le choisissant plus large que profond.
composteur balcon

Les vers de votre compost sont à bichonner © Bernhard Richter

Vous pouvez également acheter un lombricomposteur, qui fabriquera deux produits non négligeables pour votre terre :

  • le vermicompost (un amendement organique à texture fine, riche en nutriments)
  • le jus de compost ou thé de compost (un liquide de couleur foncée qui s’accumule dans le fond du bac au fur et à mesure du travail des vers, l’équivalent d’un engrais).

Démarrer la fabrication du compost

  • Tout d’abord, percez le bac en plastique : quatre trous en dessous (un à chaque coin) et une dizaine sur chaque côté, couvercle compris, car il faut absolument que le compost soit aéré.
  • Préparez ensuite la litière : pour ce faire, déchirez le papier journal en bandelette de 1 cm de large. Vous les disposerez plus tard entre les couches de restes de nourritures de façon à remplir le bac. Il est aussi possible d’ajouter des feuilles mortes fractionnées qui aideront grandement au lancement.
  • Déposez d’abord la première nourriture (restants de cuisine) dans le composteur. N’étalez pas la nourriture dans tout le fond du bac, mais seulement dans un coin. Coupez le tout en petits morceaux pour faciliter la décomposition et l’absorption par les vers.
  • La recouvrir de litière : ajoutez le papier journal, les petits vers, et un peu de compost.
  • Puis, avec beaucoup de précaution, aspergez-le tout avec de l’eau sans détremper le journal. Si l’eau coule par les trous du dessous, installez un plateau en plastique ou déposez le bac sur du papier journal.
  • Mettez le couvercle sur le bac et patientez pendant deux semaines.
  • Dès que vous apercevez des petites boules brunes fixées sur les lanières de papier journal, vous pouvez commencer à donner de la nourriture aux vers deux fois par semaine, en variant l’endroit où vous la déposez, et en faisant toujours attention de bien la mettre au fond du bac et de la recouvrir de litière.

En procédant ainsi, il n’y aura ni odeur désagréable, ni de petites mouches dans le bac.

Comment nourrir votre compost ?

La quantité de journal va se réduire peu à peu, car les vers le transformeront aussi en compost, mais il n’est pas nécessaire d’en ajouter : en effet, lorsque tout le papier aura disparu, ce sera la preuve que le compost est prêt et qu’il est temps de le récolter.

Ce que le compost aime

Privilégiez :

  • les fruits et légumes,
  • les céréales et légumineuses crues ou cuites,
  • les pelures et les pépins,
  • les herbes,
  • le marc de café avec filtres,
  • les sacs de thé et de tisane…

Ce que le compost déteste

Évitez

  • la viande,
  • l’ail,
  • les agrumes,
  • les matières grasses,
  • les produits laitiers,
  • les plats cuisinés…

Astuces pour un compost exceptionnel

Obtenir un compost de grande qualité en trois à six mois est tout à fait possible. Il suffit de suivre ces quelques règles simples avec rigueur.

composteur balcon

Il existe des composteurs d’appartement pour cuisine ou balcon © Andrzej Rostek

Quelle quantité de nourriture donner aux vers de votre compost ?

Si vous déposez 500 g de vers dans le bac, vous pouvez donner 500 g de nourriture tous les deux jours. Ne surchargez pas le bac de nourriture, et vérifiez que les vers ont bien commencé à la décomposer avant d’en ajouter.
Tout ceci est aussi et surtout un grand jeu d’observation car chaque compost et composteur n’en valent pas un autre.

Et pendant les vacances ?

Si vous vous absentez deux ou trois semaines, les vers continueront de transformer la nourriture déjà dans le bac. Vous n’aurez qu’à les nourrir à votre retour.

Conseils pratiques pour un beau compost

Les vers sont de grands travailleurs, c’est pourquoi il faut en prendre soin :

  • Ne les exposez pas à la lumière ( les vers se cachent sous le compost, vous ne les verrez jamais à la surface).
  • Le compost doit toujours être humide, jamais détrempé car les vers respirent par la peau.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Pour ne pas ouvrir le composteur balcon tous les jours, ayez toujours un petit récipient dans la cuisine – © HollyHarry
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis