Composteur obligatoire : comment le fabriquer ou en obtenir un gratuit ?

Composter ses déchets organiques deviendra bientôt obligatoire. Si vous ne possédez pas de composteur, prenez les devants et fabriquez le vôtre facilement. Sachez qu’il est aussi possible d’en obtenir un gratuitement. On vous explique la marche à suivre !

Rédigé par Cecile, le 26 Aug 2022, à 15 h 54 min
Composteur obligatoire : comment le fabriquer ou en obtenir un gratuit ?
Précédent
Suivant

Le compostage bientôt obligatoire

Le compostage sera donc désormais bientôt obligatoire. A partir du 31 décembre 2023, tout un chacun devra posséder une solution pour recycler ses déchets organiques, lesquels représentent tout de même 30 % du volume de nos poubelles. Des épluchures et autres restes de fruits et légumes qui partent à la décharge, où il ne sont pas valorisés. En outre, le processus de leur décomposition n’étant pas réalisé dans de bonnes conditions, ces biodéchets fermentent et dégagent du méthane qui contribue à polluer l’atmosphère.

A contrario, composter les déchets organiques permet de réduire sa quantité globale de déchets, ce qui contribue au final à moins d’incinération ou d’enfouissement. Recycler ses déchets verts permet également d’obtenir un engrais naturel et gratuit, lequel nourrit le sol et vos végétaux. En clair : composter, c’est écologique et très bon pour le jardin !

Un composteur

Quelle que soit la solution de compostage choisie : en bac, en tas (adapté aux grands terrains) ou le lombricompostage (idéal pour composter en appartement ou sans jardin), composter permet donc de rendre à la terre ce qu’elle a produit. Un cercle vertueux qui concerne de nombreux biodéchets :

  • Les déchets de cuisine (épluchures, marc de café, coquilles d’oeufs pilées…)
  • Les déchets verts tels que les tontes de gazon, les feuilles mortes, les fleurs fanées, le foin, etc.

Pour composter, il vous faut donc un composteur. Un bac à compost qu’il est possible de fabriquer à partir d’une simple poubelle, par exemple.

Lire aussi : Transfarmers, le pot de fleurs composteur qui nourrit vos plantes !

Fabriquer un bac à compost avec une poubelle : rien de plus simple !

Pour fabriquer votre composteur, il vous faut une poubelle dont vous ne vous servez plus. Celle-ci peut être en plastique comme en métal, tant qu’elle possède encore son couvercle. Un simple bidon qui se referme peut aussi faire l’affaire.

Après avoir trouvé le bon emplacement pour installer votre bac à compost – il vous sera ensuite possible de camoufler le composteur de manière esthétique – découpez le fond de la poubelle ou du bidon et percez des trous sur ses flancs. Cela permettra d’aérer le compost.

Fabriquer un composteur avec une poubelle

Créer un composteur avec un cercle grillagé

Autre solution pour fabriquer son composteur soi-même : se munir d’un long bout de grillage pour former un cercle. Les trous pour l’aération sont ainsi déjà créés ; en outre, il vous sera possible de dégager complètement le tas de compost pour pouvoir le retourner, avant de l’encercler à nouveau. Disposez dessus un couvercle permet de protéger le compost des fortes chaleurs comme des hivers rigoureux.

Fabriquer un composteur avec du grillage

Fabriquer un composteur en bois

Si vous êtes un peu plus manuel, vous pouvez également fabriquer votre bac à compost en bois. Avec des éléments récupérés (palettes, vieilles planches…), il est possible avec quelques notions de bricolage de créer un modèle de composteur adapté à vos besoins.

Préférez, si possible, employer du sapin traité à coeur, ou bien pensez à appliquer une lasure écologique et naturelle sur votre bac à compost en bois, afin qu’il supporte mieux les conditions extérieures.

Fabriquer un composteur en bois

Si d’autres manière de fabriquer son composteur existent, comme en réaliser un en maçonnant des parpaings, il est aussi possible d’en obtenir un gratuitement.

Autre solution pour composter : obtenir un composteur gratuit

Si vous n’avez ni l’envie ni le temps de fabriquer votre propre composteur, vous pouvez vous adresser au « Service Environnement » de votre mairie. Certaines communes mettent ainsi à disposition des habitants un bac à compost gratuit ou bien des subventions pour en faire l’acquisition. Des opérations financées par le Conseil Général ou Régional, qui permettent donc à tout un chacun de composter !

Les composteurs collaboratifs

De nombreuses municipalités ont également pris les devants et proposent déjà des composteurs collaboratifs, qui permettent aux habitants d’un quartier de composter dans un même bac. En général, une formation est dispensée et des référents sont désignés pour veiller au bon fonctionnement du site.

Un composteur collaboratif

En effet, certains aliments ne doivent pas être jetés dans un bac à compost, comme la viande par exemple, qui ne peut se recycler. Le taux d’humidité doit également être constant et il convient d’alterner les couches de biodéchets humides (restes de légumes, etc.) et sèches (papiers, petits bouts de carton…).

Lire aussi : Les 6 erreurs à éviter pour un compost parfait

Il faut également penser à mélanger régulièrement le tas de compost, afin que la fermentation se déroule au mieux. Bon à savoir : si le compost est bien fait, alors aucune odeur ne se dégage !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. encore une fois une fausse bonne solution écologique (même si je crois à fond à ce procédé) qui rend, une fois de plus, responsables et coupables les français et qui exempt l’état et les collectivités de prendre leur part. comment peut-il être possible que TOUS les citoyens agissent positivement alors que beaucoup ne respectent même pas le tri sélectif ? chaque immeuble devrait avoir avec les poubelles de tri les fameux composteurs, bien que je doute encore du respect de ceux-ci. Une campagne d’incitations, de formations, d’émissions de TV et radio, etc….avant d’OBLIGER les français qui sont devenus les fidèles clients des sanctions et obligations. Y-a-t-il un composteur dans les cuisines de tous nos ministères et de l’Elysées ?

  2. On a essayé le compost en bac à la campagne. On était enthousiastes à l’idée de recycler… Les rats ont été attirés, ils ont bouffé le plastique pour pouvoir rentrer dedans… écoeurés ! Quand ce sera obligatoire, bonjour les petites bêtes, comme à Paris ou Marseille quoi !

Moi aussi je donne mon avis