La consigne de bouteilles en verre verra enfin le jour en mai 2025

Dès mai 2025, 16 millions de Français pourront acheter des produits dans des emballages en verre consignés.

Rédigé par Anton Kunin, le 8 Jul 2024, à 10 h 48 min
La consigne de bouteilles en verre verra enfin le jour en mai 2025
Précédent
Suivant

Ce dispositif de consigne sera d’abord déployé dans 19 départements, à titre expérimental.

La consigne devrait être bien acceptée par les habitants de la façade Nord-Ouest

C’est confirmé : la consigne de bouteilles en verre se fera bien. Du moins, dans 19 départements du nord-ouest de la France, avant une possible généralisation si l’expérience s’avère concluante. Seront concernées les régions Pays de la Loire, Bretagne, Normandie et Hauts-de-France, et donc les départements suivants :Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée, Calvados, Eure, Manche, Orne, Seine-Maritime, Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais et Somme.

Les départements concernés ont été choisis pour leurs excellentes performances en matière de tri. Les pouvoirs publics espèrent se baser sur ces habitudes écologiques déjà bien ancrées dans cette partie de la France pour encourager la population à adopter une nouvelle pratique de réemploi, la consigne.

La consigne de verre : un pas vers l'économie circulaire

Un processus de transport et de lavage pensé jusqu’aux moindres détails

Pour mettre en place le système de consigne, les industriels ont accepté d’adopter des bouteilles standardisées. Cela, afin de pouvoir mutualiser le parc d’emballages, qui comptera 30 millions d’unités au moment du lancement du dispositif. La récupération de ces contenants standardisés, retournés par les consommateurs dans les magasins, et leur acheminement vers les centres de lavage, pourront donc se faire de la manière la plus économique possible. L’éco-organisme Citeo annonce aussi qu’un effort de recherche a été consenti concernant les techniques de lavage, afin de rendre le processus aussi écologique que possible.

La mise en production de ces emballages réemployables démarrera en octobre 2024. Ensuite, l’installation des moyens de récupération dans les magasin devrait se faire à partir de mars 2025… soit deux mois avant le lancement du dispositif pour les consommateurs.

Lire aussi
Consigne du verre : une fausse bonne idée pour l’industrie des spiritueux

Abonnez-vous à consoGlobe sur Google News pour ne manquer aucune info !
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Eh bien
    Il serait temps !! ENFIN !
    Ingénieur spécialisé en déchets, je n’ai jamais compris cette option de casser du verre pour faire un « sablon » dont les industriel ne savent pas quoi faire…
    La Belgique a sauté le pas il y a déjà de nombreuses années…
    Et enfant, en France, je me souviens que même les supérettes avaient une machine qui récupérait les consignes et faisait un bon pour le passage en caisse…
    C’était, simple, prendre ses bouteilles en allant faire les courses.
    35 ans de gabegie énergétique et qualitative, ouf, qu’on en finisse.

Moi aussi je donne mon avis