Composter ses déchets organiques va devenir obligatoire en 2024

A partir du 1er janvier 2024, tout le monde devra trier ses biodéchets et faire du compost.

Rédigé par Audrey Lallement, le 15 Mar 2022, à 10 h 02 min
Composter ses déchets organiques va devenir obligatoire en 2024
Précédent
Suivant

Matière précieuse, le terreau est obtenu grâce au compostage. Un geste écolo qui va devoir se démocratiser en France puisque, dès le 1er janvier 2024, les Français devront trier leurs biodéchets.

Les biodéchets, une matière précieuse pas assez exploitée

Epluchures, restes de nourriture, fleurs fanées, marc de café…  Les déchets organiques, qui sont aussi appelés biodéchets, sont compostables. Ils permettent d’obtenir un apport 100 % naturel pour nourrir les sols. Pourtant, cette matière précieuse qui devient ensuite du terreau, est encore trop négligée en France. En effet, seulement un tiers des habitants dispose d’un bac à compost.

A ce jour, la poubelle résiduelle des ménages contient environ quatre-vingt-cinq kilos de déchets putrescibles par an et par habitant qui, lorsqu’ils sont mélangés avec des ordures résiduelles, se polluent mutuellement et deviennent ensuite compliqués à dépolluer. Un vrai gâchis. C’est pourquoi, la loi anti-gaspillage 2020 rend obligatoire, d’ici le 31 décembre 2023, la séparation des biodéchets.

Tri obligatoire des biodéchets en 2024

compost obligatoire

Séparer ses déchets végétaux se fait déjà dans certaines localités – © Troyan

A partir du 1er janvier 2024, les ménages français devront trier leurs biodéchets à la source. Pour ceux qui ne disposent pas de jardins, plusieurs solutions seront proposées. Dans les zones périurbaines, les habitants pourront, par exemple, trouver des composteurs collectifs. Les personnes qui envisagent de se lancer dans ce type de projet peuvent contacter l’ADEME, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

Le tri des biodéchets ne va pas concerner uniquement les particuliers. Les acteurs de la restauration, privés ou publics produisant plus de cinq tonnes de biodéchets par an, les commerces de bouche, les vendeurs sur les marchés devront aussi s’y mettre. Pour ce faire, ils disposeront de différentes solutions, en fonction des territoires. Il pourra s’agir de collectes gérées par la collectivité ou réalisées par un prestataire privé ou de gestion directe sur le site. Quoiqu’il en soit, le tri des biodéchets va devenir une action collective qui concernera tous les Français.

Illustration bannière : Compost obligatoire collectif – © loreanto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Ce ne sera pas facile si on ne met pas un flic près de chaque poubelle! Dans beaucoup d’immeubles collectifs (copropriétés, immeubles sociaux…) certains ne trient rien, mettent n’importe quoi dans n’importe quel bac, des fois même, ne mettent pas dans un bac car il faut lever le couvercle (et c’est toujours un voisin consciencieux qui le fait ensuite). C’est bien de créer des règles, mais si certains ne les respectent pas…

  2. bonjour, J’ai peur que le compost ce soit très compliqué en copropriété par exemple.

    Déjà que beaucoup ne trient même pas le verre qui part à la poubelle, je ne les vois pas se soucier du compost, même si on met des bacs dans les rues.

  3. bonjour, J’ai peur que le compost ce soit très compliqué en copropriété par exemple.

Moi aussi je donne mon avis