Tout ce qui change au 1er janvier 2020

Changement de mois, changement d’année et même… de décennie : voici les nouveautés que nous réserve le mois de janvier 2020. Et bonne année à toutes et tous !

Rédigé par Audrey Lallement, le 1 Jan 2020, à 8 h 00 min

Le dernier mois de l’année 2019 est passé et 2020 a pointé le bout de son nez. De nombreux changements auront lieu et, bonne nouvelle, une grande partie est en faveur de la planète.

Du changement en faveur de l’environnement en 2020

À partir du 1er janvier 2020, les cotons-tiges, gobelets, pailles, touillettes, assiettes jetables en plastique sont interdits, tout comme les bouteilles d’eau dans les cantines scolaires. Une interdiction prévue dans le cadre de la loi anti-gaspillage.

Les pailles sont à présent interdites ©Black_Kira

Le passage aux véhicules propres va s’intensifier grâce à l’augmentation du bonus écologique. 6.000 euros pour les ménages achetant un véhicule de moins de 45.000 euros ; 3.000 euros pour ceux achetant un véhicule dont le prix est compris entre 45.000 euros et 60.000 euros. Par ailleurs, le malus est renforcé pour les véhicules polluants comme les SUV.

À compter du 1er janvier 2020 est créée MaPrimeRénov’, une nouvelle aide fusionnant le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), d’une part, et les aides ANAH Habiter Mieux Agilité, d’autre part.

Janvier 2020 est aussi le mois de la naissance de l’Office Français de la Biodiversité (OFB), le nouveau service public consacré à la protection de la nature. Il regroupe l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Au total, 1.700 agents de la « police de l’environnement » seront déployés sur l’ensemble du territoire.

Une meilleure qualité de l’air fait aussi partie des objectifs à atteindre. Au 1er janvier 2020, l’ensemble de la flotte mondiale doit réduire ses émissions d’oxyde de soufre (SOx), selon la nouvelle réglementation de l’Organisation maritime internationale. Par ailleurs, les établissements publics ont désormais pour obligation de surveiller périodiquement leur qualité de l’air intérieur.

Le transport aérien va être mis à contribution pour financer les transports propres du quotidien. Compter 1,50 euro de supplément par billet sur un vol intérieur ou intra-européen (9 euros en classe affaires) et de 3 euros par billet sur un vol hors UE (18 euros en classe affaires).

Côté santé, les nouvelles sont bonnes aussi. Fini le bisphénol A, un perturbateur endocrinien, dans les tickets de caisse. Quant aux denrées alimentaires contenant du dioxyde de titane (E171), elles sont désormais interdites.

Enfin, les riverains seront mieux protégés contre les épandages de pesticides avec des distances allant de 5 à 20 mètres.

Des baisses et des hausses de prix au 1er janvier

Les tarifs réglementés du gaz d’Engie vont baisser en moyenne de 0,91 % en janvier 2020 par rapport au niveau fixé au 1er décembre 2019. La facture moyenne d’un client chauffé au gaz baisse ainsi de 8,57 euros par an.

Le prix du timbre va continuer d’augmenter. Le timbre rouge passe de 1,05 euros à 1,16 euros et le vert passe de 0,88 euros à 0,97 euros. Une hausse de 10 % qui nous fera peut-être renoncer à envoyer des cartes postales.

Lutte contre le tabac oblige, le prix du paquet de cigarettes va augmenter et passer de 9,1 euros à 9,2 euros selon les marques.

Le prix du paquet de cigarettes augmente © goffkein.pro

Le Smic (salaire minimum de croissance) va être revalorisé de 1,2 % et passer de 1.204 euros à 1.219 euros net par mois. Une augmentation de 15 euros par mois pour 2,3 millions de bénéficiaires.

Concernant les impôts, à partir du 1er janvier 2020, le prélèvement à la source s’appliquera sur la rémunération des salariés à domicile. Ils percevront une rémunération nette, les charges et le montant de l’impôt à la source seront prélevés sur le compte des employeurs.

Bonne nouvelle pour les contribuables, pour 80 % d’entre eux, la taxe d’habitation va être supprimée. Pour les autres, il faudra encore attendre un peu.

À noter que la réforme 100 % santé est mise en place progressivement dès le 1er janvier 2020. Le remboursement de l’homéopathie passe de 30 % à 15 %.

Illustration bannière : Les changements prévus pour 2020 – © HongtaeStocker

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis