Rénovation énergétique : vers une nouvelle aide en 2020

Dès 2020, le Crédit d’impôt de Transition énergétique (CITE) laissera place à une nouvelle aide à la rénovation énergétique, censée être plus lisible et plus incitatrice pour les ménages.

Rédigé par Anton Kunin, le 26 Sep 2019, à 11 h 42 min

Le dispositif qui remplacera le CITE n’a pas encore de nom définitif, mais entrera en vigueur dès 2020.

La nouvelle prime priorisera les travaux à plus fort impact

Édouard Philippe l’avait promis dans son discours de politique générale du 12 juin 2019 : la nouvelle aide à la rénovation énergétique sera « plus adaptée aux enjeux de la transition énergétique, plus efficace et plus simple à percevoir ». À la veille de la présentation du projet de loi de Finances pour 2020, les contours de cette nouvelle aide deviennent plus précis.

Première grande différence par rapport au dispositif actuel : ce sera une prime versée en euros, versée dès la fin des travaux, et non pas un crédit d’impôt, comme c’est le cas actuellement. Finie donc l’attente d’un an pour bénéficier de l’aide publique. Autre différence notable : contrairement au dispositif actuel, le montant de cette aide ne sera pas exprimé en pourcentage du coût des travaux, mais en euros, il y aura donc plus de lisibilité. Enfin, le montant de la prime dépendra à la fois du type des travaux et des revenus du ménage : plus les travaux engagés permettront d’économiser d’énergie et moins aisé sera le ménage, plus important sera le montant de l’aide. Dans certains cas, la prime pourrait couvrir jusqu’aux deux tiers des dépenses engagées.

L’effet d’aubaine serait réduit au maximum

aide à la rénovation énergétique 2020

Cette nouvelle aide vise surtout les ménages les moins aisés. – © Elena Elisseeva

La nouvelle prime a aussi l’avantage d’être ouverte aux propriétaires bailleurs. Car actuellement, le CITE profite uniquement aux propriétaires occupants, locataires et occupants à titre gratuit… ce qui est peu compréhensible dans la mesure où dans les logements loués, la réalisation de travaux de rénovation énergétique revient de toute façon aux propriétaires.

Et pour exclure tout effet d’aubaine, cette prime sera destinée en priorité aux ménages modestes. Les 20 % des ménages les plus aisés (9 et 10e décile) seraient exclus du nouveau dispositif, indiquait à L’Express une source proche du dossier. Là aussi, la volonté d’Édouard Philippe semble avoir été satisfaite : le Premier ministre souhaitait dès le départ une aide pour « ceux qui en ont le plus besoin ». Espérons ensuite que les pratiques en matière de rénovation énergétique s’améliorent.

Illustration bannière : Une nouvelle aide à la rénovation énergétique va voir le jour. – © Andrey_Popov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis