Créer un potager sur son balcon

Vivre en appartement et récolter ses propres légumes, c’est possible. Comment ? En créant un jardin miniature sur son balcon.

Rédigé par Consoglobe, le 13 Feb 2009, à 14 h 40 min

Avec un peu d’efforts et quelques conseils, un simple balcon peut devenir un véritable petit Eldorado, à l’ombre comme au soleil. Un joli petit potager avec des plantes bien choisies va donner de la vie à ce petit espace et compléter vos menus avec les récoltes de votre jardin en pots !

Comment créer un potager sur mon balcon ?

Tout d’abord, vérifiez avec votre propriétaire les règles de copropriété et de sécurité à respecter. Il n’est pas question de gêner les voisins et encore moins de prendre des risques avec le poids des pots et de la terre si votre balcon n’est pas assez solide.

L’exposition de votre balcon au soleil

C’est bien connu, les légumes préfèrent les lieux ensoleillés. C’est pourquoi, il est important de prendre en compte l’emplacement de votre balcon. Sachant qu’il fait toujours plus chaud en ville qu’à la campagne et que les courants d’air y sont plus fréquents, privilégiez les emplacements au sud-est et au sud-ouest.

Quelle exposition pour quelle plante ?

  • Au moins 4h de soleil sont indispensables (les laitues et les épinards sont les légumes les moins exigeants).
  • 6 à 8 heures son nécessaires pour les tomates, piments ou encore les concombres.

Si vous n’avez pas de balcon, mais simplement des rebords de fenêtres, pensez aux suspensions que vous accrocherez pour y cultiver des plantes aromatiques, des fraisiers et des salades à couper.

potager balcon fenetre

Suspendre son potager à la fenêtre quand on a pas de balcon © Praiwun Thungsarn Shutterstock

Choisir ses légumes pour son balcon

Certaines plantes n’ont pas besoin de beaucoup de terre pour leur croissance et s’adaptent donc aux petites surfaces. Choisissez si possible des légumes à croissance rapide et à maturité précoce comme le cresson. Par ailleurs, veillez à n’acheter que les légumes et les herbes que vous souhaitez consommer.

Enfin, pensez à associer certains légumes à des plantes condimentaires.

  • La tomate se marie très bien avec le basilic
  • les haricots avec la sariette
  • les concombres avec l’aneth

Choisir les pots de son potager de balcon

Vos légumes seront installés dans des pots ou des jardinières. La forme n’est pas très importante. Les choix sont nombreux :

  • Les pots en plastique (légers et faciles à entretenir mais chauffent vite),
  • Les pots en terre cuite (pratiques mais ne résistent pas au froid),
  • Les sacs spéciaux à culture (jetable après usage),
  • Les boîtes à fleurs,
  • Les paniers suspendus.

Cependant, bannissez certains matériaux tels que l’aluminium et le zinc.

La profondeur de ces pots doit être au minimum de 20 cm. Le diamètre en revanche varie en fonction du développement des légumes :

  • 15 à 22 cm pour les plantes aromatiques, les radis et les salades
  • 30 à 35 cm pour les tomates, haricots…

Quel terreau pour mes cultures sur balcon ?

Dans un contenant, l’eau est limitée, c’est pourquoi le terreau est très important. Il doit particulièrement être riche en éléments nutritifs et doit à la fois retenir l’eau et la laisser s’écouler. Il existe des ” terreaux spéciaux pour légumes “.

Toutefois, les terreaux vendus en grande surface sont presque dépourvus d’engrais. Veillez donc à apporter ces éléments nutritifs au fil des besoins.

Comment entretenir mon potager sur balcon ?

Quel arrosage pour mes plantations sur balcon ?

Tout d’abord il est important de s’assurer que le système d’évacuation des eaux de pluie fonctionne correctement.

potager balcon arrosage

L’arrosage du potager sur balcon © Roberto Binetti Shutterstock

L’arrosage est l’étape la plus délicate de la culture en balcon car il dépend de plusieurs facteurs : le vent , la chaleur… Pour éviter toute bêtise, arrosez lorsque le terreau en surface est sec.

  • Au printemps, arrosez régulièrement en milieu de journée.
  • En été, arrosez chaque jour très tôt le matin ou le soir.
  • En automne, arrosez en milieu de journée.

Lorsque vous partez en vacances, n’oubliez pas de rentrer les pots et de récolter.

La récolte

La récolte a lieu du mois d’avril aux premiers froids. Les premières récoltes sont celles du cresson, des germes de légumes et de la ciboulette. À partir du mois de juin, les récoltes des légumes se multiplient énormément.

Astuce

Pour vous débarrasser des moustiques et des éventuels parasites de vos légumes, associez-les à des géraniums à feuillage odorant ou à des capucines.

Photo de bannière : Créer un potager sur son balcon © Trong Nguyen – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. Vous conseillez de bannir l’aluminium et le zinc comme contenants des légumes. Mais dans votre boutique on propose des graines de plantes aromatiques (donc pour la nourriture) en zinc…

  2. Bizarre le titre qui ne colle pas avec le contenu de l’article :

    “Le balcon: petit coin de paradis écolo” et l’on préconise des bacs en … plastique. Il n’y a pas grand chose de moins écolo que des bacs en plastique.
    Par contre, pas un mot sur les bacs en bois non traités. Tellement plus beaux, naturels, et écolo eux !

  3. J’ai bien une réponse concernant le zinc.
    Si tous les pots sont en zinc, toutes les plantes seraient sujettes à l’exposition au zinc.
    Dans un cas isolé (où l’on mange UN SEUL aliment ou condiment qui a poussé dans un pot en Zinc)cela n’aurait pas tellement d’incidence, mais a contrario si ce que nous mangeons viens systématiquement du même endroit (donc de notre balcon avec ses pots en zinc), nous multiplions le facteur de l’ingestion de zinc. Même si ce n’est pas visible, quelques µg de zinc en surplus pourrait avoir des effets “désagréables”.

    Voici une petite liste :
    Excès en Zinc :
    Le zinc peut devenir toxique à partir de 150 à 450 mg /jour.
    En cas d’excès en zinc, les symptômes sont :
    – Difficulté à marcher ;
    – Troubles de l’élocution ;
    – Tremblements ;
    – Nausées, vomissements.

    A noter qu’il entre en compétition avec le cuivre : ainsi, à hautes doses il empêche l’absorption du cuivre par l’organisme et à l’inverse, une cure prolongée de cuivre gêne considérablement l’absorption du zinc et entraîne un déficit en zinc.

    Un excès de zinc dans l’organisme peut conduire à une réduction du taux de HDL (bon cholestérol).
    source :
    http://www.guide-vitamines.org/oligoelements/zinc/besoins-quotidiens-zinc-exces.html

    Et si vous voulez savoir ce qu’est le zinc voici un autre petit lien :
    http://www.charlatans.info/zinc.shtml

    Euh….. je viens de me rendre compte que les commentaires sont de juillet dernier…. j’espère que ceux qui cultivent depuis n’ont pas de pots en zinc 😉

  4. Salut à tous !

    Sympa comme article ! C’est vrai qu’on ne pense pas toujours a faire un petit jardin chez soi. Par contre en plein centre ville de Paris…. j’hésiterai quand même; de peur que la pollution de toutes ces voitures ne se colle sur en trop grosse quantité sur mes plantes.

    • La pollution en ville n’a pas trop d’impact sur les plantes si de temps en temps vous les baignez, d’ailleurs il existe en ville des ruches dont le miel de fleurs est meilleur que celui de la campagne car pas de pesticides.

  5. Pourquoi banir les pots en zing ? j’ai des citronniers et des tomates, une verveine et de l’estragon dans des anciennes léssiveuses en zing, où est le problème ? merci de me donner la réponse.

  6. Exact. Tout cela me semble plutôt une pub éco pour manger…3 fois des légumes sur l’année.Bref, à la mode de Brux.
    Je précise que j’ai un petit potager de pleine terre qui nous satisfait entièrement (3 personnes sur l’année) et que ce n’est pas difficile de trouver 2 ares dans les environs d’un ville. Mais il faut se déplacer!

  7. J’aimerais connaitre les varietés des legumes adaptés. j’ai du mal a trouvé cette info sur les paquets de graines

  8. Très intéressant mais j’ai une question : pourquoi bannir les pots en zinc ? Quel est le problème avec cette matière ? J’aurai plutôt penser que le plastique était à bannir car pas très écolo en termes d’impact sur l’environnement, non ?

Moi aussi je donne mon avis