Faire pousser des tomates à l’envers, oui… mais attention !

Si vous ne possédez pas de potager dans lequel faire pousser des plants de tomates, vous pouvez tout aussi bien cultiver des tomates en pot. Il est même possible de faire pousser des tomates à l’envers, dans des pots suspendus. Un choix qui possède des avantages, mais aussi des inconvénients. Explications.

Rédigé par Cecile, le 15 Jun 2022, à 11 h 48 min
Faire pousser des tomates à l’envers, oui… mais attention !
Précédent
Suivant

Qui n’a pas rêvé d’avoir à portée de main ses propres tomates ? Si la culture de ces fruits gorgés d’eau demande certaines connaissances, il n’est pas forcément nécessaire de posséder un jardin pour en profiter. Les plants de tomates peuvent également pousser en pot et jardinière, sur un balcon ou une terrasse. Il est aussi possible de cultiver des tomates suspendues ! Marche à suivre et zoom sur les avantages et inconvénients de cette pousse.

Cultiver des tomates suspendues : pourquoi ?

Comme l’indique son nom, le plant de tomates suspendu est un pied de tomates qui pousse à l’envers, dans un pot accroché. Il s’agit d’une idée relativement facile à réaliser, même pour les novices en jardinage. Les tomates suspendues à l’envers sont également très décoratives sur un balcon ou une terrasse, mais une question se pose d’emblée : pourquoi ce choix ?

Pour commencer, cultiver des plants de tomates dans un pot suspendu prend nettement moins de place qu’au potager, puisqu’il suffit de disposer d’un espace réduit permettant l’accrochage en suspension d’un pot. D’autres avantages existent :

  • Les plants de tomates suspendus dans un pot ne peuvent pas souffrir de la prolifération des mauvaises herbes.
  • Les insectes du sol qui leur sont néfastes, comme le vers gris, ne peuvent pas les atteindre.
  • Les plants cultivés en pot à l’envers sont également davantage protégées des maladies des tomates.
  • En cas de gel ou de fortes chaleurs, on peut rapidement les rentrer chez soi.
  • Étant donné que la plante va pousser en direction du sol, elle n’aura pas besoin de tuteur ni de cage à tomates lui permettant de tenir droite.

Les pots suspendus à l’envers sont parfaits pour cultiver les tomates cerises

Il est possible de faire pousser tous les types de variétés de tomates dans un pot suspendu, mais les plus petites, comme les tomates cerises, sont sans doute celles qui s’y prêtent le mieux de par leur faible encombrement. Il faut également garder en tête qu’un pot pour tomates suspendues va être relativement lourd, une fois rempli de terreau et surtout lorsque la terre sera gorgée d’eau. D’où l’intérêt de cultiver dans de petits pots suspendus des tomates cerises, dont les racines requièrent moins de place.

Faire pousser des tomates cerises

Les pots suspendus sont parfaits pour faire pousser des tomates cerises à l’envers.

Reste qu’en fin de compte, ce sont là à peu près les mêmes avantages que ceux relatifs à la culture de tomates en pot non inversé. En définitive, faire pousser des tomates à l’envers dans un pot suspendu relève surtout d’un choix esthétique, bien que ce type de culture octroie tout de même un gain de place appréciable sur des petits balcons, par exemple.

A lire aussi : Arrosage : l’astuce pour savoir si vos tomates ont soif

Comment faire pousser des tomates à l’envers ?

Vous souhaitez faire pousser des tomates à l’envers ? Pas besoin d’investir dans des pots suspendus pour pied de tomates, il est tout à fait possible d’en fabriquer. Voici comment faire :

1 – Choisissez un contenant assez large et profond pour que les racines de vos plants se développent suffisamment et que le substrat ne s’assèche pas trop rapidement. Pour les variétés de tomates cerises (ou petites tomates), nous vous conseillons des pots d’environ 30 cm de largeur pour autant de hauteur. Gardez en tête que plus le plant de tomate est amené à se développer en hauteur, plus votre contenant devra être important. Le contenant doit posséder des crochets ou anses pour pouvoir le suspendre.

2 – Une fois le pot choisi, réalisez vous-même un trou en son fond. Cela permettra à l’eau de s’évacuer, mais également à votre plant de tomates de pousser vers le bas. Le trou doit donc être généreux, mais pas trop pour pouvoir retenir le pied de tomates. Pour un contenant de 30 cm de largeur et autant de hauteur, nous vous conseillons de réaliser un trou d’environ 8 cm de diamètre.

3 – Déposez par la suite du papier journal dans le fond du pot, qu’il faudra aussi percer en son centre. Vous pouvez aussi utiliser de la toile de jute ou des filtres à café jetables.

4 – Insérez ensuite délicatement le pied de tomates par le haut du pot, via l’orifice prévu à cet effet. Une partie de la tige et bien sûr les racines doivent être contenues dans le pot, tandis que le reste de la tige doit donc se trouver à l’extérieur du pot, retombant vers le sol.

5 – Rebouchez le tout avec de la terre, que vous prendrez soin de tasser avant d’arroser généreusement, de manière à bien imbiber le substrat. Vous pouvez ensuite pailler le dessus du pot, pour protéger les racines du plant de tomates.

6 – Vous n’avez plus qu’à suspendre votre pot dans un endroit ensoleillé et arroser les pots régulièrement, pour que la terre demeure humide.

Des pieds de tomates suspendus

Des pieds de tomates suspendus, qui poussent à l’envers.

A lire aussi : Comment protéger les pieds de tomates par fortes chaleurs ?

Faire pousser des tomates en pot suspendu n’a pas que des avantages

Si cultiver des tomates à l’envers possède donc certains avantages, il existe toutefois des inconvénients :

  • Cela peut s’avérer délicat d’installer le pied de tomates dans un pot inversé et il est possible que la tige casse. Il faut donc être particulièrement précautionneux lors de l’installation du plant.
  • Une fois rempli, le contenant est susceptible de peser assez lourd, il faut donc que les crochets du pot ou son anse soient solides, tout comme l’élément auquel il est suspendu.
  • Lorsqu’ils poussent à l’envers et en pot, les plants de tomates produisent généralement moins de fleurs et donc moins de fruits que ceux qui poussent en pleine terre, au potager. Ce type de culture peut donc être moins productif. La raison ? Les hormones stimulant la floraison vont s’accumuler dans les tiges remontantes et non celles pointant vers le sol. Celles-ci ne se diffusent pas par gravité. Les fleurs vont d’ailleurs davantage se former sur les tiges qui parviennent à se redresser, mais malheureusement, une fois chargée, la tige retombera vers le bas.
  • La plante suspendue en bas dans un pot va recevoir moins de soleil qu’un plant de tomates dans un pot à l’endroit, puisque les rayons ne l’atteignent pas directement.
  • L’arrosage peut s’avérer aussi un peu moins efficace, car dans un pot suspendu à l’envers, le réflexe est d’apporter moins d’eau pour ne pas qu’elle ruisselle sur les fruits ou bien salisse le sol.

Malgré tout, faire pousser des tomates à l’envers, surtout si la variété s’y prête (privilégiez les petites tomates), reste une expérience réalisable pour ceux qui le souhaitent et surtout, ceux qui n’ont pas la chance de posséder un grand espace dédié à la culture de leurs plantes. C’est également une expérience amusante à réaliser avec les enfants, qui auront tout le loisir d’observer la plante pousser vers le bas !

Article mis à jour
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Quand on fait des choses qui ne sont pas naturelles, il n’est pas étonnant que cela marche moins bien … Quant à dire qu’elles attrapent moins de maladies, le mildiou se transmet majoritairement par l’air, et, les tomates non protégées de la pluie, c’est un régal pour le mildiou.

Moi aussi je donne mon avis