Comment faire de votre balcon un concentré de biodiversité

Le milieu urbain se prêt en général peu à la biodiversité… Du moins on le croit ! Pourtant en ville, les possibilités sont nombreuses et c’est la multitude de petits espaces de biodiversité qui peuvent faire la différence. On s’y met en commençant par votre balcon ?

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 4 Apr 2020, à 13 h 00 min

En ville, les espèces végétales et animales font face à de nombreuses menaces : perte d’habitats naturels, éclairage urbain, pollution atmosphérique ou encore artificialisation des sols. La bonne nouvelle est que chacun, à son échelle, peut aider à contrebalancer le phénomène, voire inverser la tendance en recréant des conditions idéales pour la faune et la flore. Et cela peut passer par aménager son balcon.

Et si votre balcon venait à la rescousse la biodiversité ?

Cela commence donc par créer un milieu diversifié pour offrir une multiplicité d’habitats à de multiples espèces.

biodiversité balcon

Que l’on soit citadin ou que l’on vive à la campagne, nous avons tous les moyens de contribuer au moins un tout petit peu à la protection de notre environnement © Isa Long

Variez ainsi le paysage au maximum en aménageant votre balcon à l’aide de :

  • jardinières suspendues qui contiendront les plantes qui ont besoin de beaucoup de lumière (marguerites, sauges des près, mauves musquées, coquelicots…)
  • jardinières surmontées d’une treille en bois pour les grimpants (lierre commun, clématites, chèvrefeuille, houblon, vigne…)
  • jardinières aromatiques
  • jardinières pour cultiver vos légumes

Aménagez également des zones ensoleillées et des zones d’ombre, car chaque espèce a des besoins différents. La clé réside dans le fait de ne pas avoir un seul et unique type de plante, de jardinière ou autre, il faut multiplier les possibilités d’accueil de la biodiversité !

Des plantes pour attirer les pollinisateurs

Les papillons, les abeilles domestiques et sauvages, les bourdons, etc. ont un rôle primordial pour l’environnement. Ce sont eux qui, par le biais de la pollinisation, assurent la fécondation des plantes. Mais même si ce sont les plus connus, il ne faut pas oublier que d’autres insectes remplissent aussi ce rôle comme les syrphes, les chrysopes et bien d’autres !

balcon biodiversité

La biodiversité, malmenée par l’étalement urbain, viendrait bien se réfugier en ville, à condition d’y être accueillie © Buffy1982

Pour attirer les précieux insectes pollinisateurs, il faut leur fournir de quoi manger.

Le saviez-vous ? En France, 84 % des espèces cultivées dépendent directement de la pollinisation. Sans les insectes, nous ne pourrions plus cultiver nos céréales, fruits et légumes…

Veillez à planter sur votre balcon des plantes mellifères, véritables garde-manger pour pollinisateurs. Les plantes à faible développement sont tout indiquées en ville, puisque l’espace y est en général réduit.

Les plantes aromatiques par exemple conviennent très bien : thym, serpolet, lavande, menthe, marjolaine, romarin, sauge et même les arbres fruitiers nains.

Il est important d’offrir une certaine variété de plantes et de fleurs, car toutes ne peuvent être butinées par les mêmes insectes.

En effet, la morphologie de la fleur est déterminante pour que l’insecte puisse y puiser le précieux nectar.
Les fleurs en forme de tube par exemple attireront des papillons comme le morosphinx, car celui-ci est doté d’une grande trompe, plus grande que son corps !
Les papillons avec leurs grandes ailes préfèrent les fleurs à large corolle qui leur seront plus accessibles.

La bourrache, parce qu’elle est très riche en nectar, attirera fortement les abeilles. Également, les plantes florifères comme la campanule à feuille ronde, la scabieuse colombaire aux fleurs lilas ou le buphtalme à feuille de saule offriront une longue période de floraison de mars à septembre et seront donc très appréciées des abeilles sauvages.

biodiversité balcon

Optez pour les mellifères et préservez la biodiversité en attirant les insectes pollinisateurs et en offrant gîte et couvert à de nombreux autres insectes © MarinaGreen

En France, on compte entre 450 et 500 espèces indigènes : des plantes odorantes, grimpantes, aromatiques, annuelles ou bisannuelles, de toutes tailles et toutes couleurs. Celles-ci sont à privilégier dans vos choix, car elles procurent une nourriture adaptée aux insectes qui viendront vous rendre visite.

Mais pour faire les choses bien et surtout ne pas être contre-productif, il faut absolument réfléchir sur une saison entière. Tout comme nous, les insectes et les animaux ont en règle générale, besoin de se nourrir toute l’année ou presque. Alors quel dommage de n’avoir de quoi se nourrir que pour quelques semaines !

Lire page suivante : Favoriser la lutte biologique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est pourquoi l’association Humanité & Biodiversité a créé un réseau d’OASIS NATURE que chaque personne disposant d’un balcon peut rejoindre …
    http://www.humanite-biodiversite.fr/qu-est-ce-que-les-oasis-nature

Moi aussi je donne mon avis