Créer un mur végétal sur son balcon

Le mur végétal, également appelé mur vivant ou encore jardin vertical est un excellent moyen d’embellir un mur sur son balcon, et d’y amener un peu de vie.

Rédigé par Mark, le 22 Apr 2020, à 18 h 05 min

Avec un peu d’efforts et quelques conseils, un simple balcon peut devenir un véritable petit paradis, à l’ombre comme au soleil. Un joli petit potager, quelques plantes bien choisies, un mur végétal personnalisé… Les initiatives ne manquent pas pour donner de la vie de façon utile à un petit espace tout restant cohérent avec l’environnement..

Comment créer un mur végétal extérieur sur son balcon

D’une grande qualité esthétique, les jardins verticaux présentent aussi de nombreux avantages environnementaux et sont donc une bonne option pour aménager son balcon.

Réaliser un mur végétalisé sur son balcon

Ils permettent la régulation thermique des bâtiments, ils protègent contre les rayons ultra-violets et les fortes pluies. De plus, ils peuvent offrir un refuge pour les oiseaux, à de nombreux invertébrés voire même à des lézards. Et la palette de végétaux utilisables en extérieur est très large. Alors, n’hésitez plus !

mur végétal

Certains murs végétalisés sont plus élaborés que d’autres © appleyayee

Quelles plantes pour mon mur végétal ?

Préférez les plantes vivaces, non gélives, à feuillage persistant, parmi lesquelles la famille des heuchera, ajuga, lirope, carex, sempervivum… Vous pouvez même jouer sur les caractéristiques odoriférantes et aromatiques des végétaux.
Privilégiez également les clématites, les rosiers, le jasmin et la vigne vierge, idéales pour réaliser un joli mur végétalisé.

N’oublions pas que l’objectif est aussi de rendre au monde végétal une partie de l’espace que nous lui prenons afin de contribuer à la préservation de la nature… Cela passe aussi par l’acceptation du fait qu’une partie de ses végétaux serve de nourriture à certains animaux qui l’apprécient.

Pour la disposition des plantes, il est important de respecter une distance de 10 cm entre chacune d’entre elles pour leur permettre de pousser librement sans s’étouffer. Certaines d’entre elles nécessitent moins de place et ont une croissance très lente, mais un peu de patience ne fera pas de mal au résultat !

Installer l’ossature de mon jardin vertical

Cette structure sera la base porteuse pour le mur végétal. Elle est généralement formée de casiers métalliques de dimensions variables, superposés les uns aux autres, et réalisés en treillis d’acier galvanisé ou d’aluminium haute résistance. Ce dernier bénéficie d’une durabilité plus importante que l’acier galvanisé au contact de l’eau et des sels nutritifs. Dans ce cas précis, l’aluminium est la meilleure solution d’éco-conception.

mur végétal

Chacun ses goûts et ses couleurs, tout est possible quand on fait soi-même © kunmom

Selon les procédés, le poids d’un mur végétal est compris entre 15 et 45 kg /m2.

La structure est fixée au mur, une lame d’air de 30 mm minimum doit toutefois être aménagée entre les deux éléments afin d’assurer une bonne ventilation du support et d’éviter l’humidité. La dimension de cette lame peut être augmentée sans aucun problème, pour permettre l’installation d’oiseaux nicheurs tout en favorisant un flux d’air qui refroidira la façade en été.

L’intérieur de la structure métallique peut être de nature minérale (par exemple en laine de verre ou laine de roche hydrophile), synthétique ou organique, mais sera amené dans ce dernier cas à se dégrader dans le temps sous l’action de l’eau et des sels minéraux. De nouveaux procédés de parement végétal peuvent en outre être combinés à une isolation par l’extérieur, d’une épaisseur pouvant aller jusqu’à 200 mm.

Des murs végétaux avec support en bois en guise de cloison naturelle ont de plus en plus de succès, ils permettent de créer un vrai petit paradis chez soi. 

Prévoir un système d’irrigation

Par ailleurs, ne pouvant capter les eaux de pluie en raison de son inclinaison et de son couvert végétal, l’installation d’un système d’irrigation automatique, fonctionnant en goutte à goutte, et permettant l’arrosage régulier de la végétation au même titre qu’un apport permanent en nutriments est indispensable.

Orienter la pousse

Pour assurer sa bonne tenue, redressez bien la plante grimpante. Capables de s’élever verticalement en s’appuyant, en s’accrochant ou en s’enroulant sur ou autour du support, les plantes doivent être orientées pour ne pas se gêner ensuite.

À l’aide de petits fils de laine par exemple, vous pouvez accrocher les tiges au support tout en respectant un « espace vital ». Cordes de chanvre, ficelle avec fil de fer pour la renforcer comme en viticulture et autres fils renforcés sont autant de solutions déjà existantes pour orienter votre mur végétal.

L’entretien d’un mur végétal

Les plantes grimpantes se placent naturellement de manière autonome. De temps à autre, il est important de veiller à ce qu’elles ne s’enroulent pas entre elles. 

mur végétal extérieur

Et pourquoi pas un jardin vertical de cactus et succulentes © SunflowerMomma

L’entretien d’un mur vivant passe par la vérification régulière du système d’irrigation ainsi qu’une taille saisonnière des végétaux avec arrachage des herbes folles.

Il existe des formations pour apprendre à créer et entretenir un mur végétal, comme à l’école du Brueil, ou d’autres que vous pourrez trouver sur internet.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Certains murs végétalisés sont plus élaborés que d’autres – © Sasin Paraksa
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis