Le Ginkgo, arbre indestructible aux vertus miraculeuses

Parfois méconnu, le Ginkgo biloba, surnommé ‘Arbre aux mille écus’, est un arbre millénaire utilisé médecine traditionnelle chinoise et en phytothérapie pour ses vertus exceptionnelles.

Rédigé par Eva Souto, le 14 Oct 2016, à 15 h 00 min

Le Ginkgo, l’un des plus vieux arbres de la planète, a des qualités exceptionnelles, tant au niveau de sa résistance que de ses vertus médicinales. Zoom sur un arbre pas comme les autres, utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 4.000 ans.

Le Ginkgo : un arbre sacré venu d’Orient

Le Ginkgo biloba est l’unique représentant de la famille des Ginkgoaceae : la plus ancienne famille d’arbres connue. Elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années, soit une quarantaine de millions d’années avant l’apparition des dinosaures.

Originaire d’Asie, le Ginkgo y est utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 4.000 ans. Au Japon, il est considéré comme l’arbre de la croissance et de la longévité. Il est même l’emblème de la préfecture de Tokyo.

Le nom Ginkgo provient de Ginkyo, transcription d’un idéogramme chinois qui signifie « Abricot d’argent », à cause de ses graines à l’éclat argenté. L’appellation « Biloba » précise l’une des principales caractéristiques de ses feuilles : leur forme bilobée (ayant 2 lobes).

Les caractéristiques uniques du Ginkgo

Ce magnifique arbre, qui peut atteindre une hauteur de 50 mètres, a une durée de vie exceptionnelle.

Le Ginkgo biloba peut vivre plus de 2.000 ans

Quand il atteint 100 ans, l’arbre produit des excroissances nommées « chichis », qui peuvent rejoindre le sol, former des racines et donner naissance à de nouveaux troncs et de nouvelles branches. Selon le principe de « coloniarité » de Francis Hallé, botaniste et biologiste français, le Ginkgo est donc un être vivant potentiellement immortel.

Arbre GinkgoLe premier pied de Ginkgo biloba en France a été planté dans le jardin botanique de Montpellier en 1778. En 1795, une bouture prise sur cet arbuste fut plantée au Jardin des plantes de Paris.

Ces deux arbres sont toujours vivants aujourd’hui.

 

Le Ginkgo est extrêmement résistant

Le Ginkgo n’a pas de prédateurs naturels, de parasites ou de maladies. Les seuls facteurs externes défavorables seraient l’homme, les événements sismiques ou climatiques. C’est d’ailleurs l’une des rares espèces à ne pas avoir souffert de l’explosion de la bombe atomique le 6 août 1945 à Hiroshima. À noter également sa grande résistance au feu : dès que la température s’élève, il se gorge d’eau et son écorce se couvre d’un suc ininflammable.

Ces caractéristiques : le chichi, la résistance aux maladies et au feu, ainsi que son adaptabilité ont très certainement contribué à la longue histoire de la survie du Ginkgo.

Les bienfaits du Ginkgo pour la santé

Le Ginkgo est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis l’antiquité pour combattre les troubles respiratoires et l’asthme. En phytothérapie, on utilise généralement la feuille ou le fruit du Ginkgo Biloba pour soigner ou guérir des maux (plus rarement on utilise l’écorce de l’arbre).

Les différents actifs qui le composent ont fait l’objet d’études scientifiques qui ont mis en évidence de nombreuses vertus pour l’organisme.

ginkgo biloba, fruits

L’arbre de Jouvence

Le Ginkgo est composé essentiellement de flavonoïdes : ces molécules capables de neutraliser les radicaux libres sont de puissants antioxydants. Le Ginkgo biloba aurait donc la capacité de ralentir le vieillissement des cellules.

Ses effets sur le cerveau et la mémoire

Les actifs du Ginkgo jouent également un puissant rôle neuroprotecteur sur le cerveau et reste ainsi la plante médicinale la plus utilisée contre les maladies dégénératives du cerveau, la démence ou encore pour ralentir la maladie d’Alzheimer. On peut également l’utiliser pour améliorer sa vivacité et son équilibre mental.

Le Ginkgo favorise la circulation du sang

Le Ginkgo contient également Ginkgolides et Bilobalides, qui ont pour effet d’augmenter le tonus des parois veineuses ainsi que le diamètre des vaisseaux sanguins, favorisant une bonne circulation sanguine.

Comment consommer le Ginkgo ?

ginkgo-vertu-sante

Il existe plusieurs manières de prendre du Ginkgo :

  • sous forme de gélules ou de comprimés,
  • en teintures mères,
  • en tisanes.

Dosage

Il est conseillé d’absorber entre 150 et 300 mg (700 mg au maximum) de Ginkgo par jour, répartis en deux ou trois prises au cours de la journée. La dose peut être prise le soir : en effet, le Ginkgo n’empêche pas de dormir, au contraire, il favorise le sommeil.

Les premiers effets du Ginkgo apparaissent généralement après une ou deux semaines. Mais pour bénéficier d’effets plus marqués, il est recommandé de faire des cures longues de plusieurs mois avec des pauses d’une semaine toutes les trois semaines.

Effets secondaires et précautions d’emploi

Quelques précautions s’imposent lorsqu’on décide de faire une cure de Ginkgo :

  • ne pas le prendre en simultané avec des médicaments anticoagulants ;
  • déconseillé aux personnes allant subir une opération chirurgicale dans les jours suivants ;
  • déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes sujettes aux crises d’épilepsie.

À fortes doses, il peut provoquer des diarrhées et des troubles intestinaux mais ceci est relativement rare. Dans ce cas, diminuer le dosage, laisser au corps le temps de s’habituer puis augmenter la quantité progressivement.

Le Ginkgo biloba n’a certainement pas dévoilé tous ses secrets. Des études restent encore à être menées pour démontrer tous ses effets. Mais des millions de personnes sont d’ores et déjà convaincues des qualités de cet arbre hors du commun. Et vous ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. bonjour
    oui le gingko a de multiples vertus. Mais attention de le garder en exemplaire unique car il est très compétiteur envers les autres arbres. Par ailleurs les fleurs sont très peu mellifères. Et ne mettez pas les feuilles au compost, ça entrave l’action des bactériers fermentaires. Il faudrait faire un compost spécial feuilles de gingko + paille hachée ou sciure fine, et être patient…

Moi aussi je donne mon avis