6 déchets alimentaires qui se mangent

Rédigé par Kathy, le 22 Jun 2015, à 13 h 12 min
6 déchets alimentaires qui se mangent
Précédent
Suivant

Astuce #3 – Les eaux de cuisson ne sont pas toujours des déchets

cuisson-pommes-de-terre-eau-bouillon

Au lieu de les rejeter à l’évier, on peut utiliser les eaux de cuisson pour de nombreux usages. On les utilisera notamment pour le jardin, cuire d’autres légumes ou comme base de bouillon.

Astuce #4 – Les fanes méritent leurs fans

radis-rouges-legumes-01

Rares sont les personnes qui mangent les fanes de radis ou de carottes alors qu’on peut tout à fait les consommer.

Velouté des fans

Une fois les mauvaises feuilles éliminées, on lavera soigneusement les belles fanes restantes avant de les préparer chauffées à la poêle ou en soupe. La recette sera sensiblement la même pour les fanes de carottes ou de radis, que l’on pourra d’ailleurs combiner :

  • Choisissez un bel l’oignon que vous ferez revenir en fond de casserole avec une noix de beurre.
  • Epluchez quelques pommes de terre et/ou carottes, coupez-les en rondelles.
  • Ajoutez vos pommes de terre, carottes et fanes, faites revenir le tout 5 mn.
  • Ajoutez un bouillon de légumes et laissez cuire 20 mn à couvert.
  • On ajoutera au dernier moment une lichette de crème, mixez le tout !

Page suivante : Et vos blancs d’oeuf ? Et restes de vin ?

A lire aussi : L’éloge de la carotte

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Votre préconisation de pouvoir manger la peau de la pomme de terre est ridicule voire dangereuse.
    Ainsi vous semblez ignorer que la peau de la pomme de terre contient des alcaloïdes particulièrement dangereux s’ils se trouvent être en grande quantité (chaconine et solanine notamment) et ils le sont en plus grande quantité encore si les pommes de terre ont germé. Dans ce cas, il vaut mieux même s’abstenir de les consommer.
    Pour donner un équivalent dose/poison, la consommation de la peau d’une pomme de terre crue pourrait tuer un bébé !
    Même après cuisson, il en reste encore !
    De tous temps … les grands-mères ont transmis à leur descendance qu’il ne fallait pas manger la peau de la pomme de terre (même celles préparées sous la cendre ou appelées en « robe des champs »). Cette leçon basée sur l’expérience empirique de nos aïeux était parfaitement justifiée et semble maintenant oubliée.
    Ce n’est pas parce que les pommes de terre auront été cultivées selon l’AB ou brossées avant utilisation que vous diminuerez significativement la présence de ces molécules dangereuses !
    On connaît de nombreux problèmes d’intoxication liés à leur présence et au moins deux nouvelles variétés dans le passé (variétés Lénape et Magnum bonum) ont été retirées du marché parce qu’elles empoisonnaient le consommateur.

Moi aussi je donne mon avis