Quels sont les alcools les plus écologiques (et les plus polluants) ?

Quand vient l’heure de l’apéro, on n’oublie pas son empreinte écologique et on opte pour les alcools les plus écolos. A consommer avec modération, bien entendu.

Rédigé par Pauline Petit, le 6 Dec 2019, à 15 h 15 min

Alcool, j’oublie tout ? Avant de vous noyer dans la bibine, réfléchissez au bilan carbone de votre geste et, à défaut de rester sobre, choisissez un alcool écolo. Mais une chose est sûre : la boisson la plus écologique (et la plus saine), c’est l’eau du robinet !

Alcool écolo : top 3 et bottom 3

En plus d’être mauvais pour la santé, boire de l’alcool est une activité qui possède une empreinte écologique importante : en termes de culture de la plante qui servira à élaborer l’alcool, de distillation (gourmande en énergie), de transport mais aussi en termes de déchets. Bouteille en verre, en plastique ou bien canette, voire cubi ou fût, tous les alcools génèrent des déchets en quantité.

Boire de l’alcool est-il polluant ?

Il est difficile de réaliser un classement fiable des alcools en fonction de leur impact écologique car cela dépend du contenant dans lequel il a été servi. Voici toutefois notre palmarès et nos petits conseils pour boire écolo.

Le cidre, alcool le plus écolo

Le cidre est un alcool qui est issu de la fermentation naturelle des pommes. Pas de distillation, et donc pas d’énergie nécessaire pour le produire. En outre, le cidre est cultivé à partir de pommes, une matière première locale et abondante en France ; les vergers sont aussi des refuges de biodiversité plus importants que les cultures céréalières, nécessaires à la fabrication de la bière ou de la vodka. Pour encore plus de sobriété (écologique), mettez-vous au cidre bio pour éviter toute pollution des sols et des eaux.

cidre ecolo

Le cidre est l’alcool le plus écologique ©Jan Danek jdm.foto

La bière : un bon élève écologique

La bière est également plutôt vertueuse en termes de pollution, même si sa production nécessite beaucoup d’eau (environ 10 litres d’eau pour un litre de bière). Préférez des bières artisanales produites dans votre région pour diminuer son empreinte carbone.

De même, optez pour une bière à la pression : le fût est nettement plus écologique que la bouteille en verre ou la canette car il ne produit pas de déchet (il est généralement rechargeable). Cerise sur le houblon : vous pouvez trouver de la bière produite à partir de déchets de pain, comme la Tostada de la brasserie l’Oustal en Haute-Garonne ou la Cocomiette en Isère.

Le vin : écolo, à condition d’opter pour du vin bio et local

Cocorico ! Le vin est aussi un bon élève écolo. Toutefois, sa culture conventionnelle nécessite l’épandage de nombreux pesticides et fongicides dans les vignes. La viticulture est l’un des principaux responsables de la pollution des eaux et des sols en France.

Il est donc important de choisir du vin bio et produit localement (en France, voire dans votre région) pour limiter son impact écologique. Boire du vin d’Australie n’a aucun sens lorsque l’on habite en France ! De même que pour la bière, on préfère du vin en cubi plutôt qu’en bouteille pour limiter les déchets. Le vin en brique serait également plutôt vertueux écologiquement (mais question goût, cela reste à voir…)

Lire page suivante : alcool écolo : les alcools forts, les plus polluants

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis