8 raisons de renoncer au fromage

On le sait, le fromage est la petite faiblesse des Français. Difficile de s’en séparer, même si l’on veut passer au régime vegan ! Cet article finira peut-être de vous convaincre.

Rédigé par Anissa Putois, le 16 Jul 2017, à 12 h 45 min
8 raisons de renoncer au fromage
Précédent
Suivant

La France est l’un des plus gros pays consommateurs de fromage dans le monde, avec près de 26 kilos consommés par personne et une production française de fromage estimée à 2 millions de tonnes par an.

Mais de plus en plus de nouvelles preuves – y compris celles révélées dans The Cheese Trap (« Le piège à fromage« ), le nouveau livre du chercheur clinique Dr. Neal Barnard – démontrent qu’il est temps de se défaire de ce produit laitier douteux.

Pourquoi se passer du fromage

Après lecture des faits qui suivent, vous passerez peut-être votre tour devant le prochain plateau de fromages qui vous sera présenté. Voilà huit bonnes raisons de renoncer au fromage.

1.Le fromage baigne dans des graisses saturées.

Les fromages typiques sont constitués à 70 % de gras, tandis que le fromage à tartiner contient 90 % de graisses saturées. Cela le rend donc si gras qu’il est pratiquement l’équivalent nutritionnel de la Vaseline.

renoncer au fromage, fromage moisi

2. Il est hyper-addictif

Si vous vous êtes déjà plaint du fait que le fromage semble addictif, vous ne vous rendez sans doute pas compte à quel point vous aviez raison. Pendant la digestion, il libère des substances chimiques appelés casomorphines, qui peuvent se diriger vers votre cerveau et s’attacher aux même récepteurs d’opiacé que ceux auxquels l’héroïne et d’autres produits narcotiques s’attachent.

3. Les vaches sont agressées sexuellement pour la production de fromages

Comme les humains, les vaches ne produisent du lait que quand elles sont gestantes ou allaitantes. Cela signifie que pour stimuler la production de lait, les éleveurs les inséminent à répétition en insérant leurs bras jusqu’au coude dans leur rectum et en injectant des seringues dans leurs vagins, souvent alors qu’elles sont détenues dans des  » cages de contention « .

4. Le fromage et le lait sont les plus grandes sources diététiques d’oestrogène

Dans les élevages laitiers modernes, les vaches sont presque constamment maintenues gestantes. Tout comme les femmes enceintes, leurs corps produisent des quantités d’hormones, dont certaines sont secrétées dans leur lait. Des études ont révélé un risque accru de cancer du sein chez les femmes et une plus faible fertilité chez les hommes qui consomment régulièrement des produits laitiers. Dans deux études de l’Université de Harvard, la consommation de produits laitiers était liée à un risque significativement plus élevé de cancer de la prostate.

5. Le fromage regorge de bactéries ou même d’asticots

Les fromages contiennent des bactéries qui peuvent expliquer leur mauvaise odeur. Par exemple, la même famille de bactéries qui fait que des fromages comme le Limburger et le Münster sentent si mauvais – brevibacterium linens – est également ce qui provoque les mauvaises odeurs de nos pieds.

En Sardaigne et en Corse, on laisse les mouches pondre des oeufs dans le pecorino. Le fromage pourrissant, appelé « casu marzu », est ensuite mangé – les asticots compris.

6. Le fromage est fabriqué à partir de moisissures

Les fromagers recouvrent l’extérieur des fromages doux et gluants tels que le Brie avec de la moisissure afin de créer une écorce blanche. La couleur bleue du Stilton et du Gorgonzola provient de la moisissure du pénicillium.

7. Certains types sont fabriqués avec l’intérieur des estomacs de veaux

La présure, une enzyme utilisée pour faire coaguler certains fromages, est souvent extraite de l’intérieur de la caillette, le quatrième estomac des veaux. Les veaux mâles, considérés comme un  » sous-produit  » inutile par l’industrie, sont généralement abattus (pour être servis dans des plats de veau) quand ils n’ont que quelques mois. Même les vaches femelles sont «  chanceuses  » si elles vivent plus de 5 ans.

8. Le fromage contient plus de sodium que les chips.

Une portion de chips contient 330 milligrammes de sodium, tandis qu’une portion de cheddar en contient 350, et une portion d’Edam 500. Il suffit de manger trois portions d’Edam pour dépasser la limite quotidienne de sodium recommandée pour une personne de 51 ans.

Pas besoin de fromage pour être en bonne santé

La bonne nouvelle est que nous n’en avons pas besoin ! De nombreux athlètes de haut niveau, y compris les célèbres joueurs de tennis Novak Djokovic et Serena Williams, évitent le fromage et tous les produits laitiers afin de se prémunir contre l’inflammation et de maximiser leur performance.

Il existe également une large gamme de fromages végans (élaborés à partir de soja, de noix de coco ou de noix de cajou, par exemple) facilement disponibles dans les supermarchés et les magasins biologiques. Ils ont bon goût, ne contiennent pas de cholestérol, et sont d’habitude plus faibles en matières grasses saturées et en calories que les fromages laitiers. Leur plus grand avantage ? Leur fabrication n’a pas provoqué la souffrance d’un animal.

Illustration bannière : du fromage moisi ©IVL
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les...

79 commentaires Donnez votre avis
  1. les français sans leurs fromages, les belges sans leurs frites, les italiens sans leurs pâtes…. mais où va-t-ton ? on use et on n’abuse pas, là aussi. Bon appétit.

Moi aussi je donne mon avis