8 raisons de renoncer au fromage

On le sait, le fromage est la petite faiblesse des Français. Difficile de s’en séparer, même si l’on veut passer au régime vegan ! Cet article finira peut-être de vous convaincre.

Rédigé par Anissa Putois, le 16 Jul 2017, à 12 h 45 min

La France est l’un des plus gros pays consommateurs de fromage dans le monde, avec près de 26 kilos consommés par personne et une production française de fromage estimée à 2 millions de tonnes par an.

Mais de plus en plus de nouvelles preuves – y compris celles révélées dans The Cheese Trap (« Le piège à fromage« ), le nouveau livre du chercheur clinique Dr. Neal Barnard – démontrent qu’il est temps de se défaire de ce produit laitier douteux.

Pourquoi se passer du fromage

Après lecture des faits qui suivent, vous passerez peut-être votre tour devant le prochain plateau de fromages qui vous sera présenté. Voilà huit bonnes raisons de renoncer au fromage.

1.Le fromage baigne dans des graisses saturées.

Les fromages typiques sont constitués à 70 % de gras, tandis que le fromage à tartiner contient 90 % de graisses saturées. Cela le rend donc si gras qu’il est pratiquement l’équivalent nutritionnel de la Vaseline.

renoncer au fromage, fromage moisi

2. Il est hyper-addictif

Si vous vous êtes déjà plaint du fait que le fromage semble addictif, vous ne vous rendez sans doute pas compte à quel point vous aviez raison. Pendant la digestion, il libère des substances chimiques appelés casomorphines, qui peuvent se diriger vers votre cerveau et s’attacher aux même récepteurs d’opiacé que ceux auxquels l’héroïne et d’autres produits narcotiques s’attachent.

3. Les vaches sont agressées sexuellement pour la production de fromages

Comme les humains, les vaches ne produisent du lait que quand elles sont gestantes ou allaitantes. Cela signifie que pour stimuler la production de lait, les éleveurs les inséminent à répétition en insérant leurs bras jusqu’au coude dans leur rectum et en injectant des seringues dans leurs vagins, souvent alors qu’elles sont détenues dans des  » cages de contention « .

4. Le fromage et le lait sont les plus grandes sources diététiques d’oestrogène

Dans les élevages laitiers modernes, les vaches sont presque constamment maintenues gestantes. Tout comme les femmes enceintes, leurs corps produisent des quantités d’hormones, dont certaines sont secrétées dans leur lait. Des études ont révélé un risque accru de cancer du sein chez les femmes et une plus faible fertilité chez les hommes qui consomment régulièrement des produits laitiers. Dans deux études de l’Université de Harvard, la consommation de produits laitiers était liée à un risque significativement plus élevé de cancer de la prostate.

5. Le fromage regorge de bactéries ou même d’asticots

Les fromages contiennent des bactéries qui peuvent expliquer leur mauvaise odeur. Par exemple, la même famille de bactéries qui fait que des fromages comme le Limburger et le Münster sentent si mauvais – brevibacterium linens – est également ce qui provoque les mauvaises odeurs de nos pieds.

En Sardaigne et en Corse, on laisse les mouches pondre des oeufs dans le pecorino. Le fromage pourrissant, appelé « casu marzu », est ensuite mangé – les asticots compris.

6. Le fromage est fabriqué à partir de moisissures

Les fromagers recouvrent l’extérieur des fromages doux et gluants tels que le Brie avec de la moisissure afin de créer une écorce blanche. La couleur bleue du Stilton et du Gorgonzola provient de la moisissure du pénicillium.

7. Certains types sont fabriqués avec l’intérieur des estomacs de veaux

La présure, une enzyme utilisée pour faire coaguler certains fromages, est souvent extraite de l’intérieur de la caillette, le quatrième estomac des veaux. Les veaux mâles, considérés comme un  » sous-produit  » inutile par l’industrie, sont généralement abattus (pour être servis dans des plats de veau) quand ils n’ont que quelques mois. Même les vaches femelles sont «  chanceuses  » si elles vivent plus de 5 ans.

8. Le fromage contient plus de sodium que les chips.

Une portion de chips contient 330 milligrammes de sodium, tandis qu’une portion de cheddar en contient 350, et une portion d’Edam 500. Il suffit de manger trois portions d’Edam pour dépasser la limite quotidienne de sodium recommandée pour une personne de 51 ans.

Pas besoin de fromage pour être en bonne santé

La bonne nouvelle est que nous n’en avons pas besoin ! De nombreux athlètes de haut niveau, y compris les célèbres joueurs de tennis Novak Djokovic et Serena Williams, évitent le fromage et tous les produits laitiers afin de se prémunir contre l’inflammation et de maximiser leur performance.

Il existe également une large gamme de fromages végans (élaborés à partir de soja, de noix de coco ou de noix de cajou, par exemple) facilement disponibles dans les supermarchés et les magasins biologiques. Ils ont bon goût, ne contiennent pas de cholestérol, et sont d’habitude plus faibles en matières grasses saturées et en calories que les fromages laitiers. Leur plus grand avantage ? Leur fabrication n’a pas provoqué la souffrance d’un animal.

Illustration bannière : du fromage moisi ©IVL
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les...

64 commentaires Donnez votre avis
  1. mais il est con cet article, encore un lobbiiste ; la faute est volontaire, place aux fromages naturels , ils en existent encore… mort aux industriels qui rachetent toutes nos industries laitiéres

  2. Comment es-ce possible que ce genre d’article soit publié sur votre site ?
    Je ne vais certainement pas défendre les « fromages » industriel mais, les fromages au lait cru ayant obtenus des AOC/AOP sont loin d’être un DANGER pour la santé ! Au contraire, pleine de bonne bactérie/enzymes, bénéfique au corps humain…
    Les cahiers des charges sont stricts sans parler des production en agriculture biologique…
    Le traitement des animaux font également parti de ses cahiers des charges (m2 / animaux, alimentation sélectionnée, les médicaments vétérinaires sont largement réduit voir absents, etc.)
    Je suis de plus plus en dessus des contenus de vos articles, des bêtises énormes sont dites. Aucune source n’est cité, on aperçois juste les convictions personnel de leurs auteur, ce qui démontre un grand manque de professionnalisme.

  3. +Un article partial qui mériterait une réflexion plus approfondie! Bref pas de quoi en faire un fromage !

  4. Je me désabonne de cette lettre – vous laissez passer de articles complètement aberrants – cela fait des centaines d’années qu’on mange du fromage et alors ?
    Quant à la maltraitance animale, voir plutôt les fermes des 1000 veaux ou vaches, les modes d’abattage, la non-surveillance des abattoirs, le gavage dit de tradition, la corrida etc etc sans oublier les lobbys des industriels et nos politiques qui n’ont aucune considération pour la gent animale…

  5. Cet « article » est truffé de grosses bêtises : tout est fait pour vous dégouter sans aucune analyse scientifique :
    – « Les fromages typiques sont constitués à 70 % de gras, tandis que le fromage à tartiner contient 90 % de graisses saturées. »
    Les acides gras saturés représentent à ma connaissance, selon les fromages, de 15% à 35% du produit, (ce qui fait de cet aliment un de ceux qui contiennent effectivement le plus de « mauvaise » graisse), mais je n’ai jamais vu un fromage qui en contient plus de 50% !

    -« Cela signifie que pour stimuler la production de lait, les éleveurs les inséminent à répétition en insérant leurs bras jusqu’au coude dans leur rectum »
    Définition de l’insémination : « Dépôt de la semence mâle dans les voies génitales de la femelle » L’insemination par le rectum ! ça doit pas être très efficace…

  6. N’importe quoi! Il faudrait plutôt manger du chimique? On veut nous orienter comme les Américains,que du stérilisé à outrance

  7. J’ai 86 ans élevé dans le Jura vivant en Normandie j’ai toujours mangé du fromage, par contre depuis 2007 je suis, de par ma profession, victime de l’amiante, alors le danger du fromage !!!!

  8. Petites réflexions à l’attention de vegans.

    Le fondement de la doctrine végane est d’exclure toute forme d’exploitation animale tant au niveau alimentation qu’habillement,loisirs, cosmétiques, etc…

    1) Jusqu’à preuve du contraire, l’homme est un animal(plus ou moins doué de raison). Donc la consommation de biens issus de l’exploitation d’êtres humains devrait par conséquent être exclue (salariés maltraités et/ou sous payés, travail des enfants, esclavage, etc).

    2) Le pétrole provient de la décomposition d’organismes marins, donc d’animaux. Vous déplacez-vous exclusivement à pied et excluez-vous les produits d’origine pétrolière (carburants, plastiques,textiles synthétiques,…) ?

    • 1) Si vous connaissiez les vegans, vous sauriez que la plupart sont également engagé contre les souffrances humaines. D’ailleur refuser une alimentation omnivore contribue à une meilleure répartition des ressources.

      2) Bien souvent avant d’être vegan il y a des écologistes, donc des gens qui font également des efforts pour réduire leur empreinte carbone.

      Et vous dominique, vous faites quoi pour les autres ?

  9. Totalement d’accord avec tous les commentaires négatifs sur ce torchon. Ce tissu de conneries m’amène à me désabonner aujourd’hui même d’une newsletter incapable d’éviter la propagande intégriste de pseudo défenseurs de la nature qui manquent totalement d’intelligence et d’honnêteté intellectuelle. Ces sectaires qui rabâchent un discours formaté qu’il n’ont même pas compris, en ressassant sans cesse les mêmes éléments de langage, avec toujours autant de mauvaise foi m’insupportent. Mais ce qui m’insupporte le plus, c’est leur d’imposer à tout le monde les croyances de leur secte.

  10. ON PEUT MANGER DE TOUT .. UN PEU et pourquoi se priver de fromage ?? C’est ridicule ; il suffit de choisir de bons produits et bannir les fabrications industrielles –
    Je regrette de ne plus trouver (ou presque) de fromages à base de LAIT CRU
    La rédactrice de l’article se prive d’une des joies de la vie :la BONNE NOURRITURE ..

    • on trouve du Maroilles dans la région d’origine au CAT de Sains du nord…je recommande

  11. Mangez des bons fromages AOC au lait CRU, plutôt que les cochonneries (vacheries!) de l’industrie agro-alimentaire, et en quantité raisonnable, faites-vous plaisir de temps en temps et tout ira bien. Cet article, c’est n’importe quoi.

  12. On trouve décidément tous les avis possibles et imaginables et pas uniquement à propos du fromage, pour ma part je privilégie ceux à pâte crue, qui sont au fil du temps(et de la bêtise) de plus en plus difficiles à trouver, non seulement j’aime les fromages au goût prononcé, mais de plus je les laisse vieillir au maximum afin de les déguster avec un autre produit particulièrement dangereux, le breuvage de Bacchus : du vin que, quand je le peux j’assortis au fromage, au gré de mes revenus…

  13. Cet article sur l’incitation à renoncer au fromage a pour objectif d’améliorer la santé des hommes ou de protéger les animaux ?
    Sinon, comment comprendre que l’Etat français n’ait pas pris depuis des années des mesures pour limiter la production de produit qui est comme le vin, l’une des richesses gastronomiques de la France.

  14. Entièrement d’accord avec « guiguib6 »
    Pour ma part, j’en mange occasionnellement et je privilégie « au lait cru ».
    Je ne pense pas que cette personne «  » »Cet article est Rédigé par Anissa Putois » » » se soit penchée personnellement sur le sujet…(((peut-être un presque copier/coller d’un article de l’UE ou autres…)))
    Un bon fromage coulant (ou pas) avec une baguette (avec ou sans gluten) accompagné d’un verre de bon vin (bio ou presque)… c’est mieux que les trucs boudinés à plusieurs étages vendus par des marques « rouges et jaunes » étrangères et envahissantes… non ?

  15. vous avez dit Cheldar et Edam… c’est pas du fromage ça c’est du plastique et c’est pas du bon fromage français au lait cru. vous vous basez sur une étude américaine?anglaise? hollandaise,?canadienne?… il existe encore des producteurs respectueux qui fabrique du bon fromage. et ce qui est mauvais pour la santé c’est les excès, dans toutes choses, dans le pour et dans le contre: fromage, viande, lait, sucre, graisse…vous nous avez habitué a mieux consoglobe. attention…

Moi aussi je donne mon avis