Plats cuisinés : comment bien les choisir

Plats cuisinés : comment bien les choisir

Frais, surgelés, appertisés, sous-vide : les plats cuisinés sont dans tous les rayons de nos supermarchés aujourd’hui. Mais en 2013, le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes surgelées a porté un coup à toutes les formes de plats cuisinés. La défiance s’est installée. Comment ne pas avoir de doutes sur la composition des plats ? Comment faire son choix ?

Des plats qui doivent respecter la santé et l’environnement

courgettes-farcies-tomates-riz-plat-prepare-alimentationCurry de légumes aux épices en boites, tomates farcies en barquette, paella ou navarin d’agneau aux petits légumes surgelés… le choix est vaste parmi les plats tout faits aujourd’hui.

On est loin du simple cassoulet ou des raviolis en boîte d’antan.

Des plats variés et très pratiques

pates-au-fromage-plat-preparepicto-bien-mangerLes plats cuisinés couvrent aujourd’hui non seulement toutes les gammes de conservation (frais, surgelés, appertisés (en boîte), sous-vide), mais aussi tous les plats du repas, de l’entrée au dessert.

On peut sans difficultés construire un repas complet avec tous ces plats cuisinés !

D’autant plus que les innovations vont bon train, du côté des recettes, mais aussi des emballages. Le créneau allégé a conquis le rayon, tout comme les box et les assiettes-portion ou les barquettes.

Car il faut le dire, ces plats sont quand même très pratiques !
Ils facilitent vraiment la vie de tous ceux qui travaillent et qui n’ont pas forcément le temps de se préparer quelque chose à manger tous les jours, et pour ceux qui consacrent de moins en moins de temps à faire la cuisine en général.

Résultats : même si le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes surgelés a stoppé l’envolée du marché des plats cuisinés, il n’en demeure pas moins très dynamique, et représente 3,3 milliards d’euros de chiffres d’affaire (en 2007).

tandoori-legumes-au-curry-plat-prepare-poulet-alimentation-banEn 2008, presque la moitié de la population française (47,3 %) mangeait des plats cuisinés au moins 1 fois par semaine (1)