Plats cuisinés : comment bien les choisir

Bien entendu, on aimerait cuisiner des plats maison tout le temps, mais ce n’est pas toujours possible. Dans ce cas, à quoi être attentif en achetant un plat préparé ?

Rédigé par Emma, le 20 Oct 2019, à 18 h 00 min

Frais, surgelés, appertisés, sous-vide : les plats préparés sont dans tous les rayons de nos supermarchés aujourd’hui. Comment ne pas avoir de doutes sur la composition des plats ? Comment faire son choix ?

Des plats préparés qui doivent respecter la santé et l’environnement

Curry de légumes aux épices en boites, tomates farcies en barquette, paella ou navarin d’agneau aux petits légumes surgelés… Le choix est vaste parmi les plats tout faits aujourd’hui. On est loin du simple cassoulet ou des raviolis en boîte d’antan.

Lire aussi : quelle durée de conservation pour les aliments congelés ?

Des plats variés et très pratiques

Les plats cuisinés couvrent aujourd’hui non seulement toutes les gammes de conservation (frais, surgelés, appertisés (en boîte), sous-vide), mais aussi tous les plats du repas, de l’entrée au dessert.

On peut sans difficultés construire un repas complet avec tous ces plats cuisinés !

D’autant plus que les innovations vont bon train, du côté des recettes, mais aussi des emballages. Le créneau allégé a conquis le rayon, tout comme les box et les assiettes-portion ou les barquettes.

plats préparés, matière grasse saturée

On trouve des plats préparés très variés. – © iamtui7

Car il faut le dire, ces plats sont quand même très pratiques ! Ils facilitent vraiment la vie de tous ceux qui travaillent et qui n’ont pas forcément le temps de se préparer quelque chose à manger tous les jours, et pour ceux qui consacrent de moins en moins de temps à faire la cuisine en général.

Résultats : même si le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes surgelés a stoppé l’envolée du marché des plats cuisinés de 2013 à 2018, il n’en demeure pas moins très dynamique, et représente 5 milliards d’euros de chiffres d’affaire (en 2019).

Selon l’INPES, en 2018, presque la moitié de la population française (47,3 %) mangeait des plats cuisinés au moins 1 fois par semaine.

Lire page suivante : plats cuisinés, de multiples critères de choix

Illustration bannière : Les plats préparés ne se valent pas tous, beaucoup comportent trop de matière grasse saturée. – © Timolina
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Rien ne vaut ce que l’on fait à la maison avec des produits que l’on sait d’où ils viennent, car je doute que les produits qui composent les plat cuisinés industriels sont pour moi plus que douteux, rien à voir le scandale de la viande de cheval, du plus pour faire encore plus de bénéfice ils sont capable d’acheter des produits de n’importe quel pays alors quand France nous avons les mêmes, peut un peu plus cher, en plus on nous met colorant, émulsifiant, rehausseur de goût, conservateur, etc…Il vaut mieux préparer ces repas en grande quantité et congeler le surplus pour le consommer plus tard, la on et sur de ce l’on mange et ça ne coute pas plus cher.

  2. Le colorant « caramel » n’est pas forcément d’origine naturelle. Notamment si c’est du E150 b, c ou d, respectivement caramel de sulfite caustique, ammoniacal ou de sulfite d’ammonium. Moins sexy déjà!
    Pouvant être fabriqué à partir de maïs transgénique, diminuer l’absorption de la vitamine B6, et provoquer des troubles neurologiques, cela fait de moins en moins envie…
    Un conseil, choisissez vos plats avec le guide des additifs alimentaires de Corinne Gouget, vous éviterez la catastrophe.

  3. Super article! J’ai arrêté d’acheter des plats cuisinés depuis quelques temps mais il est vrai que c’est bien pratique tout de même 🙂 Merci!

Moi aussi je donne mon avis