Ces algues qui nous veulent du bien

Poumons de la Terre, véritables sources de bienfaits, les algues constituent les alliées d’une alimentation saine. Pour lutter contre le cholestérol, pour éliminer les toxines ou pour augmenter l’apport en vitamines, les algues sont à inclure dans nos menus.

Rédigé par Consoglobe, le 29 Mar 2016, à 17 h 15 min

Extrêmement riches en minéraux et en vitamines et très légères, il vous serait tout à fait bénéfique d’inclure les algues dans vos menus régulièrement. Tonifiantes, elles sont d’ailleurs conseillées aux femmes enceintes ou allaitantes mais aussi aux personnes âgées et aux enfants. En Asie, elle sont réputées prévenir l’hypertension, l’hyperthyroïdie et les tumeurs.

Ces algues qui nous veulent du bien : l'Agar agar

L’Agar-agar

Très riche en minéraux, et notamment en calcium et en fer, dotée de propriétés gélifiantes naturelles, l’Agar-agar est une algue qui permet de favoriser l’élimination des toxines et tout cela avec presque zéro calorie ! Les Japonais en sont très friands et en mettent régulièrement un peu dans leur tasse de thé le matin.

Composé à 80 % de fibres solubles, l’Agar-agar peut être consommé par tous, et est un allié idéal pour ceux et celles qui veulent faire un régime. Il désintoxifie le corps en capturant certains métaux lourds présents dans notre organisme.

L’Agar-agar est disponible dans les magasins d’alimentation bio, sous forme de poudre blanche.

Lire la suite : Le kombu

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, je me permets d’intervenir concernant le “haricot de mer”.
    Sur la photo, c’est une salicorne (plante halophyte qui vit dans les zones recouvertes de temps en temps par la mer) et non l’algue Himanthalia elongata qui porte le nom vernaculaire de “haricot de mer”.
    Bien cordialement
    Jean Bouchain

  2. On ne lutte pas contre le cholestérol, il est vitale pour l’organisme comme dipôle et aussi transformer en bile pour augmenter le PH intestinale. L’intéret c’est qu’il est suffisament d’acylations pour ne pas s’oxydé et adérer aux artères. Pour ça, il est vrai que les algues regorge d’acides gras polyinsaturer. Néanmoin, avec tous les polluants que l’on rejete, je ne trouve pas que c’est une bonne idée.

  3. Merci à tous ce qui ont participé

  4. Article très intéressant, mais une erreur de photo pour les haricots de mer. Vous avez mis une photo de Salicorne (plante marine) au lieu de l’himanthalia elongata (algues de plusieurs mètres de long). Je vous concède que pour les 2 sont nommées “haricots de mer”

  5. Il existe quelque 25 000 algues connues sur la planète. Parmi elles, les microalgues se distinguent : l’afa, la chlorelle et la spiruline bien sûr

    Pourriez vous nous faire un zoom sur ces 2 autres microalgues svp ?
    merci

  6. Beau passage en revue.
    Quelques lames de kombu dans l’eau de cuisson des azukis permet de rendre ces derniers plus digestes.
    Les algues fines type salade de la mer et en petits débris permettent de remplacer par exemple le gomasio en guise de condiment sur salades, pâtes, … .

  7. quelques recettes aurait été bien utile

    • Ok on va vous en proposer…. mais si vous en connaissez, partagez-les avec nous 🙂

  8. Merci pour vos conseils; mais etes vous sur que nous pouvons trouver ces algues dans chaque boutique bio
    Les alges sont elles fraiche ou désytratée

Moi aussi je donne mon avis