Les secrets du régime méditerranéen

Les secrets du régime méditerranéen

On en parle beaucoup, on le cite comme le graal de l’alimentation, comme la référence à suivre, mais qu’est-ce que c’est exactement, ce fameux régime méditerranéen ?

Du plaisir, de la modération, de la variété

Le régime méditerranéen (ou crétois) est une alimentation pratiquée dans certains pays autour de la Méditerranée. Il se caractérise par l’association de trois éléments :

  • la variété des aliments,
  • la modération des quantités,
  • le plaisir de manger.

En soi, c’est déjà l’idéal ! En voilà les grandes lignes :

Aliments à privilégier, en abondance avec le régime crétois 

huile-olive- les céréales. Tous les jours.

- les fruits et légumes. Tous les jours.

- l’ail, l’oignon. Plusieurs fois par semaine.

- les épices et les aromates. Tous les jours.

- les légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches, etc.). 3 fois par semaine

- les noix et les graines oléagineuses. Tous les jours.

- l’huile d’olive. Tous les jours.

- des poissons gras (harengs, sardines, maquereaux, saumon). 3 fois par semaine.

Aliments à limiter

- les produit laitiers. Faible consommation.

- les viandes blanches et les oeufs. Faible consommation.

- les viandes rouges, les charcuteries (qui contiennent des acides gras saturés). Le moins possible.

- les viennoiseries, les pâtisseries (qui contiennent des acides gras saturés). Le moins possible.

- les aliments sucrés. Le moins possible.

- les sodas. Le moins possible.

- l’alcool. Le moins possible. Un verre de vin rouge (pas blanc) est autorisé par jour.

Le régime méditerranéen booste la cognition

C’est le résultat d’une étude espagnole réalisée sur 500 personnes de 55 à 80 ans présentant un risque cardiovasculaire élevé : patients souffrant de diabète 2, d’hypertension artérielle, de surpoids, ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires précoces dans leur famille, fumeurs…  Selon cette étude, un régime méditerranéen supplémenté en huile d’olive ou en noix améliore la cognition, par rapport à un régime pauvre en graisses.

Parmi les personnes testées, certaines ont suivi un régime méditerranéen et d’autres ont reçu des conseils pour suivre une alimentation pauvre en graisse.  6 ans après, tous ont passé des tests d’évaluation de langage, de capacité d’orientation, de mémoire de travail ou d’aptitudes à l’abstraction. Conclusion : une différence significative en faveur de ceux qui avaient suivi le régime méditerranéen.

 L’avis de la diététicienne sur le régime crétois

emmanuelle-nutritionniste lilleCette alimentation – déjà optimale ! –  peut encore être améliorée :

1- en travaillant des produits frais, afin de garder intacts les nutriments (vitamines et oligo-éléments)

2- en réalisant des plats faits maison le plus possible, dans lesquels les épices et les aromates ont toute leur place pour sublimer les saveurs.

Cette cuisine se déguste, forcément. Avec plaisir, avec lenteur, avec des amis ou de la famille.

Il faut donc un peu plus de temps (et d’imagination) pour mettre en pratique cette alimentation méditerranéenne. Pas facile à atteindre avec nos modes de vies citadins. Mais pourquoi ne pas en faire un objectif sur le long terme, en mettant les choses en place par étapes, en fonction de ce qu’on se sent capable de faire ? C’est notre vitalité qu’il s’agit de préserver et de faire durer le plus longtemps possible.

Parler de “régime” n’est pas adéquat ici, puisqu’il s’agit d’une alimentation qui n’exclue pas mais qui en limite certains et en favorisent d’autres.

*

Je veux témoigner

Comment choisir son huile d’olive
huile-olive-guide.jpg