Foodsharing et frigos ouverts contre la faim et le gaspillage

Foodsharing et frigos ouverts contre la faim et le gaspillage

Décidément Berlin est une ville où les innovations sociales font florès. Après les givebox et les magasins gratuits dont nous avons parlé récemment, c’est au tour des frigos de faire porte-ouverte. Une autre facette de l’économie du don.

Le foodsharing : des aliments gratuits en libre-service

Toujours à Berlin, une autre initiative originale a été prise par l’association Lebensmittelretten pour lutter contre le gaspillage alimentaire et la faim parmi les SDF notamment.

foodsharing

Rappelons que le gaspillage alimentaire est un des thèmes auxquels est le plus sensible le grand public. Et pour cause !

Il représente  1,3 milliard de tonnes d’aliments par an, soit 1/3 de la production globale de denrées alimentaires dédiée à la consommation. Le gaspillage alimentaire concerne les pays riches comme pauvres et représenterait une valeur gaspillée de 990 milliards de dollars.

Des réfrigérateurs en libre-service

L’association a installé dans la ville de Berlin plusieurs frigos où n’importe qui peut déposer de la nourriture. Une une seule et unique règle prévaut : n’y déposer que de la nourriture « mangeable », c’est à dire que l’on pourrait manger soi-même.  Après les magasins gratuits et les givebox, c’est une nouvelle facette collaborative de l’économie du don.

frigo-ouvert-gaspillage-alimentaire

Crédit photo : Le matin

Le partage alimentaire dans la rue

Les 1700 bénévoles de l’association parcourent magasins et restaurants pour récupérer les denrées qui ne seront pas consommées. Elle compte aussi sur la générosité des Berlinois. Pour l’instant l’initiative semble rencontrer un vrai succès, notamment parce que les professionnels de la restauration joue le jeu et participent activement à l’opération « frigo ouvert ».

Lebensmittelretten a ouvert  un site participatif qui facilite le partage de nourriture entre les particuliers, en installant des réfrigérateurs en libre service dans toute la ville de Berlin, gratuitement.

En France, il existe aussi des initiatives, des associations et des sites de foodsharing : partagetonfrigo, “le zéro gaspillage convivial”,est une association créée en avril 2013 et propose une application géolocalisée de partage alimentaire

partagetonfrigo

Aux Etats-Unis une start-up de Seattle a développé un service pour smartphone, LeftoverSwap [“échange de restes”] qui permet d’alerter la communauté, et surtout ses voisins de quartier,  à chaque fois qu’il nous reste de nourriture non consommée (une demi pizza, des yaourts non consommés, etc). Ces restes sont proposés gratuitement à ceux qui en ont besoin et viennent les chercher.

La discosoupe fait danser la cuisine sur un air solidaire

La disco-soupe fait danser la cuisine sur un air solidaire

 

Sur le gaspillage alimentaire :

Le gaspillage alimentaire en France

Que représente le gaspillage alimentaire dans le monde ?