Faire un compost, c’est écologique et très bon pour le jardin

Faire un compost, c'est écologique et très bon pour le jardin

Agir en éco-jardinier c’est fabriquer son compost, récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage, associer ses cultures, adopter des engrais naturels… Le compostage est un des gestes à l’impact le plus immédiat sur vos déchets par ses vertus “recyclantes”. Explications.

Qu’est-ce que le compost ?

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l’oxygène de l’air.

Deux phénomènes se succèdent dans un processus de compost. Le premier, amenant les résidus à l’état de compost frais, est une dégradation aérobie intense :

1 – Essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50 à 70 °C) sous l’action de bactéries ;

2 – Par une dégradation moins soutenue, va transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus.

Ce phénomène de maturation, qui se passe à température plus basse (35 à 45 °C), conduit à la biosynthèse de composés humiques par des champignons.

Le compost ou l’art du compostage

Le compost est une matière riche fabriquée par des milliards de micro organismes et qui ressemble à de la terre. C’est la résultante du compostage, un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre.

compost-jardin-écolo

La matière organique est décomposée par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en éléments simples dont s’alimentent les végétaux.

Le compostage, comment ça marche ?

Le compostage est un mode de recyclage important qui peut se faire à la maison. C’est un moyen facile de réduire du tiers la quantité de résidus produits par les ménages. Le compostage produit un excellent amendement du sol utilisé pour le jardinage et l’aménagement paysager.

Quel est l’intérêt du compost ?

Le compost permet d’améliorer la qualité des sols et de renforcer le stock d’humus dans le sol. Composter améliore sa fertilité et favorise la vie du sol. Les jardiniers pourront ainsi l’utiliser pour toutes leurs plantations (potager, plate-bande, arbre….).

Les organismes vivant dans le sol :

Un sol sain est actif et abrite des micro-organismes tels que les bactéries, les champignons et la levure ainsi que des créatures de plus grande taille tels que les vers de terre. La survie de ces organismes dépend de la disponibilité de l’air, de l’eau et des éléments nutritifs dans le sol.

En retour, ces organismes assurent un recyclage hors pair. Ils décomposent la matière organique afin d’en libérer les éléments nutritifs nécessaires au développement des racines et à la croissance des végétaux. De plus, ils mélangent le sol afin d’améliorer son aération, sa texture et sa structure.

Nourrir le sol (et les végétaux) :

Un sol fertile comprend des macro-éléments et des micro-éléments. Les végétaux ont besoin de ces deux éléments pour pousser.

Les macro-éléments regroupent l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K), le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le souffre (S). Ces éléments fournissent les principaux nutriments aux végétaux. Les trois premiers, l’azote, le phosphore et le potassium, sont consommés en grandes quantités par les végétaux. Ils contribuent tous à des fonctions précises comme la croissance des feuilles et des tiges (N), la croissance des racines (P et K), le développement des fleurs et des fruits (P) et une vitalité générale (K).

Les végétaux ont aussi besoin de micro-éléments que l’on appelle oligo-éléments. On y retrouve le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu) et le zinc (Zn). Leur présence en très petites quantités est essentielle à la vie des végétaux. L’approvisionnement équilibré et en quantité optimale de ces micro-éléments a un impact critique car les excès peuvent nuire aux végétaux. Le compost offre une quantité équilibrée et raisonnable de ces micro-éléments. (source : conseil canadien du compost)

De plus, cette démarche a beaucoup d’intérêt au regard du développement durable puisque l’Agglo favorise le recyclage de la matière organique en circuit court sur son territoire. Cela permet ainsi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre les phénomènes de ruissellement (la matière organique permet de retenir l’eau dans les sols).

2 bonnes raisons de se mettre au compost :

Il permet de diminuer les déchets et par conséquent, le nombre de camions poubelles sur les routes et aussi permet une réduction du nombre d’incinérations et donc de décharges.

Pour le jardin, faire un compost ménager permet de produire un engrais naturel et non polluant. De plus, il améliore la qualité du sol, il contribue à la croissance des plantes et des fleurs et aide les végétaux à développer un bon système radiculaire.

Lire la suite > Quels déchets pour le compost ?