Faire un compost, c’est écologique et très bon pour le jardin

Agir en éco-jardinier c’est fabriquer son compost, récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage, associer ses cultures, adopter des engrais naturels… Le compostage est un des gestes à l’impact le plus immédiat sur vos déchets par ses vertus ‘recyclantes’.

Rédigé par Consoglobe, le 9 mar 2012, à 11 h 42 min
Faire un compost, c'est écologique et très bon pour le jardin

Fabriqué à partir des déchets de jardin et de cuisine, le compost est un engrais naturel, riche en matière organique, azote, phosphore, etc.  Le compostage individuel constitue en outre une activité simple, pleine d’avantages puisqu’elle permet de réduire la production d’ordures ménagères traitées par la collectivité et contribue ainsi à la préservation de l’environnement. Explications pour se lancer.

Qu’est-ce que le compost ?

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader des déchets organiques en présence de l’oxygène de l’air, dans des conditions contrôlées. Deux phénomènes se succèdent dans un processus de compost. Le premier, amenant les résidus à l’état de compost frais, est une dégradation aérobie (capacité ou besoin d’un organisme ou d’un micro-organisme à se développer dans l’air ambiant) intense :

  • Essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50 à 70 °C) sous l’action de bactéries ;
  • Par une dégradation moins soutenue, va transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus.

Ce phénomène de maturation, qui se passe à température plus basse (35 à 45 °C), conduit à la biosynthèse de composés humiques par des champignons.

Le compost ou l’art du compostage

Le compost est une matière riche fabriquée par des milliards de micro organismes. C’est la résultante du compostage, un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre.

compost-jardin-écolo

La matière organique est décomposée par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en éléments simples dont s’alimentent les végétaux.

Le compostage, comment ça marche ?

Le compostage est un mode de recyclage important qui peut se faire à la maison. C’est un moyen facile de réduire d’un tiers la quantité de résidus produits par les ménages. Le compostage produit un excellent amendement du sol utilisé pour le jardinage et l’aménagement paysager.

Quel est l’intérêt du compost ?

Le compost permet d’améliorer la qualité des sols et de renforcer le stock d’humus dans le sol. Composter améliore sa fertilité et favorise la vie du sol. Les jardiniers pourront ainsi l’utiliser pour toutes leurs plantations (potagers, platebandes, arbres….).

Les organismes vivant dans le sol

Un sol sain est actif et abrite des micro-organismes tels que des bactéries, des champignons et des levures, ainsi que des créatures de plus grande taille tels que des vers de terre. La survie de ces organismes dépend de la disponibilité de l’air, de l’eau et des éléments nutritifs dans le sol.

En retour, ces organismes assurent un recyclage hors pair. Ils décomposent la matière organique afin d’en libérer les éléments nutritifs nécessaires au développement des racines et à la croissance des végétaux. De plus, ils mélangent le sol afin d’améliorer son aération, sa texture et sa structure.

compost, vers de terre

Les vers de terre améliorent le compost © wawritto Shutterstock

Nourrir le sol (et les végétaux)

Un sol fertile comprend des macro-éléments et des micro-éléments. Les végétaux ont besoin de ces deux éléments pour pousser.

Les macro-éléments regroupent l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K), le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le souffre (S). Ces éléments fournissent les principaux nutriments aux végétaux. Les trois premiers, l’azote, le phosphore et le potassium, sont consommés en grandes quantités par les végétaux. Ils contribuent tous à des fonctions précises comme la croissance des feuilles et des tiges (N), la croissance des racines (P et K), le développement des fleurs et des fruits (P) et une vitalité générale (K).

Les végétaux ont aussi besoin de micro-éléments que l’on appelle oligo-éléments. On y retrouve le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu) et le zinc (Zn). Leur présence en très petites quantités est essentielle à la vie des végétaux. L’approvisionnement équilibré et en quantité optimale de ces micro-éléments a un impact critique car les excès peuvent nuire aux végétaux. Le compost offre une quantité équilibrée et raisonnable de ces micro-éléments(1).

De plus, cette démarche a beaucoup d’intérêt au regard du développement durable puisqu’elle favorise le recyclage de la matière organique en circuit court sur son territoire. Cela permet ainsi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre les phénomènes de ruissellement (la matière organique permet de retenir l’eau dans les sols).

Deux bonnes raisons de se mettre au compost

Il permet de diminuer les déchets et par conséquent, le nombre de camions poubelles sur les routes et aussi permet une réduction du nombre d’incinérations et donc de décharges.

Pour le jardin, faire un compost ménager permet de produire un engrais naturel et non polluant. De plus, il améliore la qualité du sol, il contribue à la croissance des plantes et des fleurs et aide les végétaux à développer un bon système radiculaire.

Lire page suivante : quels déchets pour le compost ?

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



33 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour
    peut on y mettre les restes de croquettes du chien?

  2. Bonjour
    je recherche la bonne technique pour composter à domicile (dans les jardins) les déjections de chiens , et évidemment en limitant les odeurs. Peut on les rajouter au compost naturel? est ce que cela doit être traité comme les toilettes sèches où il y a de l’urine en plus?
    merci pour vos conseils!!

  3. J’habite en Nouvelle-Calédonie, si je comprend pour vous, le faire directement parterre et meilleure que prendre un appareil. Je voulais savoir si on doit mettre des ver de terre soi-même ou on laisse la nature faire.

  4. bonjour,

    jusqu’à maintenant je mettais tous mes déchets alimentaires à composter, j’ai un doute sur le bien-fait puisque j’utilise aussi des légumes non bio : n’est-ce pas pire ? ne fabriquons-nous pas un concentré?
    cordialement

  5. bonjour j’aimerai connaitre la réponse à cette dernière question car dès que cette question est posée sur les inconvénients de la proximité avec l’habitation il n’y a jamais de réponse, avant d’en installer un je voudrais connaître les désagréments, insectes, on m’a dit aussi que la chaleur qui en sort peut brûler les feuilles des rosiers et notamment d’un érable du japon, à quelle distance puis-je éviter ce problème, puis-je le mettre sous une haie de 2mètres de haut ? merci beaucoup de votre réponse.

  6. Si votre mairie ne vous fournit pas de composteur, n’en achetez pas un, c’est vraiment inutile…. il suffis d’entasser les déchets dans un coin de votre jardin et la nature fera le reste tant que vous le retourner de temps en temps.

  7. Voilà un article intéressant qui permet une bonne sensibilisation ; dans le domaine de la sensibilisation à l’environnement, il y a encore des efforts à faire en France, France qui pourrait peut-être s’inspirer de ce qui se fait actuellement dans certains lieux publics du Mexique, voir ici :

    monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/04/a-cuernavaca-des-reponses-ecologiques-pour-ameliorer-la-vie-quotidienne-respuestas-ecologicas-para-mejorar-la-vida-cotidiana.html

  8. peut on faire une decharge de déchets menagers dans son jardin en plein air

    • Bonjour
      Le but n’est pas d’installer une “décharge de déchets ménagers” dans son jardin, mais de recycler de façon naturelle tous les déchets organiques que vous produisez. (épluchures, tontes de gazon, etc…) Evitez les mauvaises herbes montées en graines, car les graines résistent et se ressèment avec le compost obtenu.
      Evitez aussi le papier à cause de tous les produits chimiques qu’il contient.
      Une simple petite place délimitée (planches), si possible à l’ombre, et vous pouvez démarrer votre tas de compost. Remuez le tas régulièrement et maintenez humide; quelques mois de patience et vous obtiendrez un super engrais naturel.

  9. Bonjour,

    Je dispose d’un composteur livré pour une petite somme symbolique par notre Mairie de Frontignan (34110) à tous les demandeurs. De plus, un spécialiste se déplace à votre domicile pour vous expliquer comment pratiquer le compostage. Cependant je souhaiterai savoir si je peux mettre dans mon composteur une grosse quantitée de citrons qui viennent de geler sur mon citronnier ?

    Je vous remercie.

    Je vous remercie pour vos conseils.

    • Jean-Marie

      Bonjour Yvonne

      Non il ne vaut mieux pas mettre de citrons dans votre compost ; surtout au début. De manière générale, évitez les agrumes ou les fruits trop difficiles à “digérer” comme les peaux d’ananas par exemple, qui vont être très difficiles à ingérer pour votre compost, ou trop acides.
      tenez nous au courant de votre réussite …!

    • Il n’y a pas de problème si vous coupez grossièrement vos citrons et que vous apportez en même temps suffisamment de matière sèche.
      Tous les fruits et légumes peuvent être compostés, sans exception!

    • ah bon

    • Bonjour,
      Je suis d’accord avec Anonyme, les agrumes se décomposent très bien il faut juste éviter de les laisser en surface (Iles risquent de sécher). Plus un compost est varié, meilleur sera l’amendement.

  10. Le compostage a toute sa valeur lorsqu’on utilise des produits bio.Le compost peut alors être utilisé dans le jardin.
    Sinon il concentre pesticides et herbicides qui seraient mieux éliminés à l’incinération.

  11. je suis praite a me métre au compost car je trouve sa très bien
    et surtout car c’est écologique

    • Ce serait bien que vous vous mettiez également à l’orthographe

  12. c’est décidé,je vais me procurer un composteur auprès de la communautée de commune,c’est gratuit et je commencerai dans la foulée quand je le recevrai…

  13. Bonjour Nicole
    Oui vous pouvez mettre les excréments de lapin et la paille dans le compost ; veillez juste à ce que ce soit un peu mélangé avec le reste (conseil qu’on peut donner pour tout ce qu’on met dans le compost d’ailleurs)

  14. Bonjour
    au sujet du compost : je souhaite élever des lapins. Est-ce que je peux mettre la paille et leurs excréments dans le composteur ?

  15. Nelly, non il vaut mieux ne pas mettre de moules ou coquillages dans le compost (ni la chair ni la coque d’ailleurs) : pourquoi ?

    Parce que dans le compost ces matières ne se désagrègeraient pas. Ce ne serait pas très grave en soi en petite quantité, mais cela nuirait à l’homogénéité de l’humus de compost que vous voudrez utiliser à la fin du processus.

    • Si on peut les composter à condition des les broyer (à défaut ils se décomposent très difficilement) comme pour les oeufs. Ils constituent d’ailleurs une excellente matière sèche (carbone) qui aère le compost.

  16. Bonjour,

    Peut-on mettre les coquilles de moules ou autre coquillages dans le compost?

  17. Composter les écorces d’Orange or not ?
    Réfléchissons.
    D’abord on peut acheter des oranges de Tunisie (Maltaises délicieuses) plutôt que des Espagnoles. On peut espérer moins de traitements en Tunisie qu’en Espagne (à vérifier).
    S’il s’agit des pesticides répandus sur l’arbre, c’est trop tard, tu les as déjà ingérés s’ils ont migré dans le fruit.
    S’il s’agit des produits appliqués après traitement sur le fruit, combien en reste-t-il réellement ? Et rien ne dit qu’à l’état de trace dans le sol, ils soient ré-ingérés par ton poireau ou tes carottes.
    De toutes façons, des pesticides on en respire, on en mange et on en boit.
    Même les légumes et fruits bios en ont des traces.
    En conclusion, les traces résiduelles dans l’écorce d’orange, puis dans ton compost, puis dans ton jardin, puis dans ton légume seront toujours bien moindres que celles de ton légume de super marché.
    Le zéro pesticide c’était le jardin d’Eden, aujourd’hui c’est fini.
    Vivons heureux tout de même…

  18. Oui ou non?
    Peut-on mettre au compost les épluchures de fruits ordinaires (oranges) non bio?

  19. Le vermicompost peut se fabriquer pour 15,80 Euros (achat très récent chez Brico Dépôt dans ma région). Il s’agit de 4 bacs de rangement de 20 L (ou plus petits en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire) avec couvercle (ne garder qu’un couvercle). Garder le dernier pour recueillir le “jus” qui sera utilisé comme engrais pour les plantes (dilué à 20 %), faire des trous de 6 mm espacés de 5 cm (faire un gabarit) dans les trois autres bacs. Puis placer quelques vers spécifiques (eisenia fetida par exemple) et les nourrir. Attention à les conserver dans des conditions correctes et

  20. je suis à la recherche d’un appareil à composter avec des vers de terre, ou le trouver et est ce que ça marche ? quel est son prix ? merci pour vos réponses.

  21. Pour Stéphanie :
    Tu peux très bien faire ton compost et le donner à un jardinier de ton coin qui en échange te donneras fleurs, légumes, fruits …
    Rien que de bons produits sans pesticides. Le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?
    Bon échange et à +

  22. le compost c’est bien mais on en fait quoi ? perso je n’ai pas la main verte , et oui, on peut être écolo et detester le jardinnage.

  23. Bonjour,

    Personnellement j’ai 3 compost.
    1 grand tas et 2 composteurs en plastique (désolé pour le plastique )

    Pour répondre à Françine :
    J’ai très rarement des limaces sur mon compost ou dans les bacs, les limaces sont davantages sur l’herbe de ma ” pelouse ” ou je les ramasse pour qu’elles n’aillent pas trop se nourrir au potager.

    Pour répondre à Roger :
    Si tu fais un potager, si tu as quelques arbres tu essaie de travailler en bio.
    Sinon pour ne pas mettre en terre des pesticides et empoisonné la terre tu achètes le plus possible de fruits et légumes cultivés naturellement. En France on appelle la pratique de culture naturelle : bio.
    J’espère avoir répondu à vos questions …
    Pour me contacter 04 74 76 16 47 je préfère mettre mon téléphone plutôt que mon adresse courriel : spams
    A+

  24. La mode est au compost. Mais que se passe t il si on veut faire un compost avec des épluchures de légumes non bio? On remet les pesticides dans le sol lorsque ce compost est prêt donc, d’un côté on réduit la quantité de déchets, de l’autre on remet en terre des pesticides et autres produits toxiques.Que faire pour bien faire?

  25. Je comprends très bien les avantages du compost mais il y a aussi un inconvénient: cela attire les limaces. Mon voisin a installé son tas de compost sur sa terrasse, contigue à la mienne. Il n’a pas jardin, juste une plate-bande, tandis que moi j’ai un petit jardin,ce qui attire des batillons de limaces! Que faire? sachant qu’il ne peut (veut) pas changer l’emplacement de son compost…Merci

    • Bonjour,

      Peut on placer le compost près de la maison?

      J’ai installé hier le composteur fourni par la mairie (400 litres) à 1.5m de la porte de la cuisine dans le jardin, pour accéder rapidement au composteur.

      La porte de la cuisine qui sert aussi de porte d’entrée de la maison. (la plus usitée).

      Je me pose la question des odeurs et peut être d’autres désagréments.

      CDT

Moi aussi je donne mon avis