Graines anciennes : comment savoir si elles sont encore bonnes ?

Dans le jardin, chaque graine porte en elle une promesse de vie. Mais que faire lorsque ces graines ont passé de longs mois, voire des années, dans un coin de l’étagère ? Avant de les jeter, il existe des méthodes simples pour vérifier leur capacité à germer. Voici deux astuces pratiques pour évaluer la vitalité de vos graines anciennes.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 16 Mar 2024, à 10 h 07 min
Graines anciennes : comment savoir si elles sont encore bonnes ?
Précédent
Suivant

Les jardiniers, qu’ils soient amateurs ou expérimentés, se posent souvent la question de la viabilité de leurs graines stockées. Avec le temps, l’humidité et les variations de température peuvent affecter leur germination. Heureusement, il est facile de tester leur potentiel de croissance sans avoir besoin d’équipements spéciaux. Voici comment donner une seconde chance à ces graines oubliées.

Pourquoi les graines meurent

Les graines peuvent mourir pour plusieurs raisons, mais voici quelques-unes des plus courantes. Tout d’abord, les graines doivent être stockées dans des conditions appropriées pour maintenir leur viabilité. Une humidité excessive, des températures extrêmes ou des conditions de stockage inadaptées peuvent entraîner la détérioration des graines et leur mort.

Comme tout organisme vivant, les graines ont une durée de vie limitée. Avec le temps, même si elles sont stockées dans des conditions idéales, les graines peuvent perdre leur capacité à germer en raison de processus naturels de vieillissement.

Elles peuvent aussi être infectées par des champignons, des bactéries ou des virus qui peuvent les décomposer et les rendre inviables. Certains ravageurs peuvent se nourrir des graines, les endommageant au point de les rendre incapables de germer.

Si les graines ont été exposées à des produits chimiques nocifs, tels que des pesticides ou des herbicides, cela peut affecter leur viabilité.
Des défauts génétiques dans les graines peuvent également entraîner leur mort avant même qu’elles aient eu la chance de germer.

Le test de germination

Le test de germination est une méthode efficace pour évaluer la vitalité des graines. Commencez par humidifier un morceau de papier essuie-tout sans le détremper. Disposez ensuite une dizaine de graines sur la moitié de ce papier, puis pliez-le pour couvrir les graines. Placez le papier dans un sac en plastique pour maintenir l’humidité et posez-le dans un endroit chaud de la maison. La température idéale se situe autour de 20-25°C. Après quelques jours, vérifiez l’humidité du papier et, au bout d’une semaine à dix jours, comptez le nombre de graines qui ont germé. Ce taux de germination vous donnera une idée précise de la viabilité de votre lot.

Ce test est particulièrement utile pour les graines de légumes et de fleurs. Il permet non seulement de déterminer si les graines sont encore bonnes, mais aussi de prévoir la densité de semis nécessaire pour obtenir un bon taux de germination en pleine terre. Si moins de la moitié des graines testées germent, il est conseillé de semer plus densément ou de se procurer de nouvelles graines pour garantir une récolte satisfaisante.

Le test de flottaison

Le test de flottaison offre une alternative rapide pour évaluer la viabilité des graines. Remplissez un récipient d’eau et laissez tomber les graines à l’intérieur. Les graines viables ont tendance à couler, tandis que celles qui flottent sont souvent non viables. Cependant, cette méthode n’est pas infaillible. Certaines graines viables peuvent flotter en raison de la présence d’air dans leur coque, et inversement, des graines non viables peuvent couler. Il est donc recommandé d’utiliser cette technique comme un test préliminaire avant de procéder au test de germination pour une évaluation plus précise.

Comment tester les graines ?

Bien que simple et rapide, le test de flottaison doit être utilisé avec discernement. Il convient mieux aux graines de grande taille, comme celles des courges ou des haricots, où la différence de densité est plus facilement observable. Pour les petites graines, comme celles des tomates ou des laitues, le test de germination reste la méthode la plus fiable. En combinant ces deux tests, les jardiniers peuvent maximiser leurs chances de succès au jardin en sélectionnant les graines les plus prometteuses pour la plantation.

Lire aussi – Les graines bio : le guide d’achat

Conseils pour le stockage des graines

Un bon stockage est important pour maintenir la viabilité des graines sur le long terme. Les graines doivent être conservées dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. L’utilisation de contenants hermétiques, comme des bocaux en verre ou des enveloppes en papier, peut aider à protéger les graines de l’humidité et des variations de température. Il est également judicieux de marquer chaque contenant avec le nom de la plante et la date de récolte des graines pour un suivi facile.

Pour les jardiniers qui souhaitent prolonger la durée de vie de leurs graines, le réfrigérateur offre un environnement idéal. Placer les graines dans un contenant hermétique au réfrigérateur peut ralentir leur vieillissement et prolonger leur viabilité pendant plusieurs années. Cependant, avant de semer, il est important de laisser les graines revenir à température ambiante pour éviter un choc thermique qui pourrait nuire à leur germination. En suivant ces conseils de stockage, les jardiniers peuvent optimiser l’utilisation de leurs graines et profiter d’un jardin florissant saison après saison.

Lire aussi 
Calendrier des semis : quand et comment faire ses semis ?

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice dans la finance, l'économie depuis 2010 puis l'environnement. Après un Master en Journalisme, Stéphanie écrit pour plusieurs sites dont...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis