Aliments fermentés pour une digestion saine

Les aliments fermentés ,c’est bon pour la santé. Pourquoi ? Parce que ferments et enzymes signifient la même chose. Et les enzymes ça sert à quoi ? à digérer !

La lacto-fermentation augmente la digestibilité des aliments, mais aussi régénère la flore intestinale et possède une action détoxicante sur l’organisme dans son entier. En bref, les ferments sont de véritables alliés pour notre immunité naturelle

La fermentation, c’est quoi ?

Moyen traditionnel de conservation des aliments, la fermentation est un phénomène transformant le sucre d’un aliment en acide lactique, en alcool ou encore en acide acétique (vinaigre).

 

Cette transformation s’effectue grâce à des micro-organismes naturellement présents dans l’aliment, ou ajoutés.

C’est la seule méthode permettant d’améliorer leur valeur nutritive, leur saveur et leur digestibilité. La fermentation lactique ou lactofermentation est celle qui est la plus intéressante sur le plan nutritionnel.

Par ailleurs, la fermentation est une des plus anciennes techniques de transformation et de conservation des aliments. Actuellement, plus de 3500 aliments fermentés traditionnels existent de par le monde.

Ils sont d’origine animale ou végétale et ils sont présents dans notre quotidien (produits laitiers comme les yaourts ou les fromages, produits carnés comme le saucisson, pain et viennoiseries, légumes fermentés allant de la choucroute aux olives et autres).

La plupart des légumes se prêtent à la lacto-fermentation, à condition d’être issus de cultures naturelles.

Les boissons alcoolisées ne sont pas les seules boissons fermentées puisque cacao, café et thé en font partie : les fèves, les grains ou les feuilles dont ils sont issus sont mis à fermenter après récolte pour développer des arômes caractéristiques.

A chaque pays ses aliments fermentés : si en Europe le fromage et le pain sont très appréciés, en Afrique, les aliments fabriqués à partir de féculents fermentés (igname ou manioc) tiennent une place importante dans l’alimentation.

En Asie, les produits dérivés de soja ou de poissons sont consommés quotidiennement.

Au-delà, les fermentations microbiennes sont également exploitées dans de nombreuses applications industrielles qui servent ou non l’industrie alimentaire.

 

  • La production de produits laitiers fermentés est la deuxième industrie de fermentation après les boissons alcoolisées.

    On constate aussi que dans les produits lactofermentés, les bactéries pathogènes sont inactives voire tuées. Les matières premières alimentaires transformées par fermentation lactique sont aussi variées que : céréales, légumes, légumineuses, poisson.

Les aliments lacto-fermentés

Les aliments lacto-fermentés ont de plus l’avantage de bien se conserver, et de conserver les vitamines.

Il s’agit des aliments-santé les plus consommés, grâce aux messages séduisants des fabricants, assurant que ces produits “renforcent naturellement les défenses immunitaires de l’organisme”.

Les produits laitiers aux bifidobactéries et le sucre enrichi en fibres permettent d’augmenter la flore intestinale, c’est indéniable. Or on sait que celle-ci est indispensable pour protéger le tube digestif des “mauvaises” bactéries qui attaquent la paroi intestinale…

Les aliments fermentés, pour qui ?

Les personnes présentant des troubles du transit (paresse ou spasmes).

  • Chaque année, 15 millions de français se plaignent de troubles digestifs.

Toutefois, paradoxalement, il est possible qu’une consommation excessive de ferments lactiques entraînent des troubles digestifs (diarrhées notamment). C’est pourquoi il n’est pas conseillé de consommer plus de deux aliments enrichis en bifidobactéries ou en bifidofibres par jour.

Conseil pour une bonne digestion et des intestins en bon état : Une cure de jus de légumes lactofermentés : un petit verre midi et soir au repas.

*

Les aliments