Probiotiques : les bactéries santé

On prête aux probiotiques de nombreux bienfaits, souvent ventés par les publicitaires et les magazines. Voici donc quelques éléments pour vous permettre de vous faire votre avis sur les probiotiques et pour savoir comment bénéficier de leurs vertus pour la santé.

Rédigé par Consoglobe, le 11 Mar 2018, à 17 h 05 min

Dans l’organisme humain se développent des écosystèmes appelés microbiotes. Ces viviers de bactéries assurent de multiples fonctions, dont celle, primordiale, de protéger l’intestin contre les «attaques d’intrus». Mais plusieurs facteurs peuvent les perturber : l’âge, une modification de l’alimentation, le stress, le tabac, ou encore la prise d’antibiotiques. C’est alors que les probiotiques entrent en scène.

Les probiotiques, qu’est-ce que c’est ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, de type bactéries, qui une fois ingérés, vivent en bonne intelligence avec notre flore intestinale, buccale et vaginale.

Les probiotiques regroupent notamment :

  • les bactéries lactiques ou ferments lactiques (lactobacilles, bifidobactéries),
  • et quelques levures (comme Saccharomyces boulardii…)

Le saviez-vous ?

Votre intestin loge naturellement environ 100 000 milliards de bactéries (plus de 700 espèces identifiées à ce jour) bonnes pour la santé. Ce microbiote pèse entre 1 et 5kg selon les individus !

Où les trouve-t-on ?

Les probiotiques dans l’alimentation

Les probiotiques sont présents dans quelques aliments comme le lait fermenté, la choucroute ou tous les aliments lacto-fermentés, mais aussi le chou, les légumes verts, les dérivés du soja, les olives, ou encore les fruits… Bref, on les retrouve dans de nombreux produits du quotidien.

probiotique, ferments lactiques, yaourt

On trouve des ferments lactiques issus de la grande famille des probiotiques dans les yaourts par exemple © Stolyevych Yuliya

Mais attention, les probiotiques sont altérés par les sucs gastriques. Pour être efficace, un apport en probiotique par l’alimentation nécessite que ces derniers soient :

  • présent dans l’aliment sous forme de cellules vivantes,
  • stables et qu’ils restent viables durant toute la période de conservation de l’aliment,
  • être ingéré en très grande quantité pour qu’une partie d’entre eux survivent à la digestion.

Le saviez-vous ?

Pour que les probiotiques soient efficaces, ils doivent arriver vivants et en grand nombre dans l’intestin. Or, l’acidité de l’estomac en tue une grande partie.

Les probiotiques en compléments alimentaires

Outre l’alimentation, les probiotiques peuvent aussi être ingérés sous forme de compléments alimentaires : gélules, comprimés ou même de sachets en poudre (recommandés en cas de troubles intestinaux). On trouve ces compléments nutritionnels en pharmacie et dans les magasins de diététique. Ils sont efficaces car enveloppés d’une protection résistante à l’acidité, et ne se dissolvant qu’une fois dans l’estomac (capsule entérosoluble), pour un effet plus ciblé et concentré.

Pourquoi et comment les utiliser ?

Les probiotiques pour renforcer les défenses immunitaires

Les probiotiques régulent le système immunitaire. Ils aident ainsi à lutter contre les infections et à moduler des réactions immunitaires inadaptées de l’organisme (telles que les allergies).

Les probiotiques sont donc préconisés en cas de rhumes à répétition, mais aussi si l’on souffre d’eczéma ou d’acné. En effet, au Japon, des chercheurs ont pointé le rôle des probiotiques dans le traitement ou la prévention de l’allergie alimentaire du nourrisson se traduisant par de l’eczéma atopique.(2)

Le saviez-vous ?

Les antibiotiques dérèglent la flore intestinale. Absorber des probiotiques permet alors de la rééquilibrer et d’aider l’organisme à éliminer les germes responsables des maladies tout en stimulant la croissance des germes utiles.

Les probiotiques contre les problèmes intestinaux

De nombreuses études ont validées l’action bénéfique des probiotiques, notamment des bactéries lactiques, sur le bien-être de l’intestin : ils contribuent à la digestion et améliorent le transit et la flore intestinale.

Et la recherche continue

Les chercheurs soupçonnent que de nombreuses maladies sont liées à des déséquilibres des microbiotes. Les nutritionnistes aussi s’intéressent de près aux probiotiques. Les avancées de la recherche se traduisent dans la pratique clinique, bien que l’usage ne soit pas encore généralisé.

En milieu hospitalier, notamment au Québec, on teste l’efficacité de certains probiotiques dans la lutte contre la Clostridium difficile, une bactérie qui cause la diarrhée et d’autres maladies intestinales plus graves, comme la colite(1)

Illustration bannière : Probiotiques dans l’intestin – © Christos Georghiou
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. Les probiotiques « ventés » par les publicitaires? Vantés pour leur propriété de ne pas « venter », plutôt!

  2. il faudrait savoir, c’est bon pour la santé ou c’est à déconseiller
    dans les ACTIVIA ce n’est pas bon mais à prendre comme ça nature, ce serait bon !!!!!!!!!!!!!!

    • danone, c’est pas le top côté probiotique – il vaut mieux le faire soi-même (yalacta – ou graines données sur internet)

  3. Devant des avis aussi divergents, je me demande quelle est la compétence réelle des auteurs des articles de ces rubriques santé. J’ai déjà posé la question, mais, curieusement, je n’ai entendu qu’un silence assourdissant.

  4. Le génome de notre flore intestinale compte 3,3 millions de gènes, soit 150 fois plus que l’ADN de nos cellules

  5. cet article est stupéfiant lorsque, comme moi, on vient de lire un article très bien documenté dans le « Canard enchaîné » à propos des effets néfastes catastrophiques concernant ces probiotiques utilisés notamment par Danone dont vous faites ainsi au passage la publicité…

  6. Cet article est intéressant et je vous en remercie. Je veux bien croire, que le célèbre actimel contient des probiotiques ! mais il contient aussi de l’aspartame, nocif et dangereux pour la santé…
    Amicalement

Moi aussi je donne mon avis