Comment les ferments lactiques agissent sur nos intestins ?

Par quelle magie s’opère la transformation du lait en yaourt ? Découvrez le rôle des ferments lactiques qui oeuvrent à l’élaboration de nombreux produits laitiers et protègent nos intestins.

Rédigé par Sonia C, le 8 Mar 2017, à 13 h 35 min

Sous ce nom bien mystérieux de ferments lactiques, se cachent en réalité différentes espèces de bactéries ou levures, des êtres vivants unicellulaires qui ont la capacité de transformer le sucre du lait : le lactose, en acide lactique. En réalité, ces micro-organismes se nourrissent du lactose et l’acide produit est un déchet de leur métabolisme qui est indispensable à la fabrication de centaines de produits, aujourd’hui disponibles dans les rayons frais des supermarchés.

Les ferments lactiques et le yaourt

Attention ! L’appellation yaourt, ou yogourt, est très contrôlée : ne peut prendre ce nom qui veut ! En effet, pour avoir le droit de voir figurer sur son étiquette la dénomination « yaourt », le produit en question doit contenir seulement deux types de bactéries : Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus à raison de 10^7 bactéries vivantes par gramme de yaourt.

les ferments lactiques du yaourt

Les ferments lactiques, à l’origine de la transformation du lait en yaourt

 

Tous les autres produits laitiers seront des spécialités laitières, mêmes les fameux bifidus, dont les bifidobactéries sont reconnues pour leurs bienfaits sur l’écosystème intestinal.

La fabrication des yaourts passe par la fermentation lactique

Quels que soient les ferments introduits dans le lait plus ou moins artificiellement – rappelons que le lait cru n’est pas un liquide stérile – les procédés de fabrication d’un yaourt ou d’équivalents (comme les laits fermentés ou les kéfirs, …) passent par des stades identiques bien définis.

Pour apprendre à faire des yaourts soi-même

Après avoir été récolté, le lait va être standardisé pour normaliser son taux de matière grasse. Il subit ensuite une homogénéisation (éclatement des globules lipidiques pour éviter que la crème du lait ne remonte en surface). Éventuellement, du lait en poudre peut être rajouté pour obtenir une texture suffisamment ferme, puis le lait est pasteurisé à 90 °C pendant quelques minutes afin de détruire toute flore pathogène.

On procède au besoin à l’ajout d’arômes et de sucre, puis on ensemence le lait avec les bactéries d’intérêt, avant de le verser dans des pots que l’on place à une température de 42°C afin de favoriser la multiplication bactérienne et d’activer la fermentation lactique.

L’acidification est essentielle dans le processus de fabrication : c’est grâce à elle que l’on obtient une texture de gel. Les caséines – protéines du lait – vont en effet coaguler sous l’effet de la diminution du pH.

Au bout de quelque temps, le lait perd sa forme liquide pour devenir un yaourt ferme et légèrement acide. La mise au froid des pots bloque l’activité des ferments et empêche l’acidification de se poursuivre.

Les yaourts fermes se contentent de cette étape de coagulation, les yaourts brassés sont ensuite soumis à l’action de pales pour briser la structure gélifiée et la rendre onctueuse. Enfin, les yaourts à boire sont obtenus à partir de yaourts brassés battus.

la fabrication du yaourt

Brassés, Ferme ou liquides, tous les yaourts sont pleins de ferments lactiques

 

Les ferments lactiques permettent la maturation et la fermentation de nombreux produits

Les bactéries précédemment citées, ainsi que d’autres espèces peuvent également intervenir dans la maturation des fromages, mais aussi dans la fermentation de la bière, du kéfir et des spécialités au soja, du vin et la maturation de certaines charcuteries.

Outre leur intérêt majeur dans l’obtention de nombreux produits de consommation courante, les ferments lactiques ont un rôle de protection en limitant la prolifération d’autres espèces sensibles à l’acidité du substrat.

Lire page suivante : ferments lactiques et cure de probiotiques

Photo de bannières © DGLimages

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Marre des publicités qui encombrent votre site .!!!

Moi aussi je donne mon avis