Tomates et chaleur : 9 astuces pour de belles récoltes en été

Chouchoutez vos tomates, elles vous le rendront bien ! Pour de belles récoltes en été, certains gestes sont ainsi indispensables, d’autant plus quand il fait chaud. Découvrons ensemble ce qu’il faut faire pour protéger ses tomates des fortes chaleurs. 

Rédigé par Cecile, le 12 Aug 2022, à 18 h 07 min
Tomates et chaleur : 9 astuces pour de belles récoltes en été
Précédent
Suivant

1 – Paillez vos pieds de tomates

Premier geste indispensable à la bonne croissance des tomates en été : le paillage de leurs pieds. Le paillage végétal (paille, tontes de gazon, épines de pin, feuilles mortes, etc.) permet d’éviter le dessèchement des racines, en ralentissant le processus d’évaporation de l’eau d’arrosage. En se décomposant, ce type de paillage vient également nourrir le substrat, pour de plus belles récoltes.

Le paillage des pieds de tomates

2 – Pincez les tomates régulièrement

Autre bonne habitude à prendre pour favoriser la bonne croissance de vos tomates, pincez-les ! Le pincement des fruits permet leur maturation plus rapide, tout en augmentant leur taille et en diminuant leur nombre. Cela va limiter également le nombre de feuilles empêchant les tomates de profiter du soleil, dont elles ont besoin pour croître.

Comment pincer les tomates ?

Repérez la tige principale, puis pincez entre l’index et le pouce tous les bourgeons (ou faux bourgeons) qui se développent entre la tige et l’attache de la feuille. De cette manière, vous ne conservez que la tige, les bouquets floraux et les feuilles principales.

Comment pincer les tomates ?

3 – Effeuillez les plants

Pensez aussi à régulièrement effeuiller les plants de tomates, en supprimant les feuilles tachées potentiellement porteuses de maladies, mais également celles qui touchent le sol et peuvent en favoriser l’apparition.

Réduire le nombre de feuilles sur vos pieds de tomates va aussi permettre une meilleure circulation de l’air et apporter plus de luminosité à vos tomates.

Effeuiller les tomates

4 – Tuteurez les pieds

Il existe plusieurs manières de tuteurer les tomates, en utilisant deux piquets, en accrochant une ficelle à un point en hauteur (pour les cultures en serre notamment), sur des tuteurs torsadés, ou encore avec un treillis, etc. Quel que soit le tuteur pour tomates choisi, il va permettre aux pieds de se développer sans plier sous le poids des fruits et à la sève de nourrir ces derniers, en atteignant facilement les extrémités des plants.

Quant aux ficelles vous servant à tuteurer les plants de tomates, ne les nouez pas trop fort. Le noeud doit être souple pour permettre au pied de grandir sans entrave. Préférez des noeuds « en forme de 8 », puis laissez suffisamment de mou autour des tiges.

Tuteurs pour tomates

5 – Arrosez-les correctement

Pour obtenir de belles tomates au potager, mieux vaut savoir comment les arroser. Quand il fait chaud et sec (et qu’aucune restriction d’eau ne vous en empêche), arrosez vos tomates quasiment chaque jour, à raison d’un litre d’eau par plant et par jour. Pour un arrosage des plus efficaces, préférez les systèmes de type goutte à goutte, qui apportent de l’eau en profondeur et sans gaspillage, tout en ne mouillant pas le feuillage ; un feuillage mouillé favorisant l’apparition de maladies.

A lire aussi : Arroser le jardin et le potager en période de restriction d’eau – 8 conseils

Arrosage des tomates

6 – Apportez-leur du purin pour renforcer leur immunité

Pour obtenir de belles récoltes de tomates, mieux vaut lutter en préventif contre les maladies des tomates tout en renforçant leur immunité. Les purins, tels que le purin d’orties ou de consoude, sont des préparations à base de plantes qui ne peuvent être considérées comme des engrais (elles n’offrent pas assez de minéraux), ni des pesticides (elles n’éliminent pas les parasites). Les purins sont efficaces pour renforcer les défenses des tomates contre les agressions, qu’il s’agisse de maladies comme de conditions climatiques difficiles telles que la sécheresse.

Pour améliorer vos récoltes, pulvérisez vos pieds de tomates une à deux fois par mois avec du purin (en général dilué à 5 %).

Du purin de consoude

7 – Empêchez le mildiou de ravager vos tomates

Pulvériser du purin en préventif n’empêche malheureusement pas forcément l’apparition des maladies de la tomate, dont la plus courante est le mildiou. Une maladie cryptogamique fréquente au potager, qui peut faire des ravages en quelques jours à peine.

Contre le mildiou, quelques bons gestes sont à respecter : lire notre article « Tomates : les astuces infaillibles pour vaincre le mildiou« .

Le mildiou sur des feuilles de tomates

8 – Plantez des amis à leurs côtés !

Comme tout un chacun, les plantes se développent mieux avec des amis à leurs côtés ! Il en va de même pour les tomates, qui ne s’entendent pas bien avec les plantations de fenouil et de betterave, mais adorent avoir à leurs pieds des oeillets d’Inde et du basilic. Les premiers éloignent les nématodes, ces vers microscopiques qui s’attaquent aux racines des tomates. Le second permettrait de les rendre plus gourmandes !

En savoir plus : Association de cultures – Bonnes et mauvaises fréquentations de la tomate

Planter du basilic à côtés des tomates

9 – En cas de fortes chaleurs, ombrez vos tomates

Même si les tomates ont besoin de soleil pour arriver à maturité, de trop fortes chaleurs associées à une sécheresse accrue peuvent les mettre à mal. Durant les heures les plus chaudes de la journée, où le soleil est brûlant, vous pouvez créer de l’ombre au potager. Plusieurs solutions naturelles existent, comme la réalisation d’une ombrière maison, avec trois piquets sur lequel attacher un drap de couleur claire. Vous éviterez ainsi à vos tomates d’être brûlées par un soleil trop fort.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis