Association de culture : bonnes et mauvaises fréquentations de la tomate

Comme vous le savez, pour jardiner sans pesticides et produire plus au jardin bio, l’association de culture est une excellente manière d’arriver à ses fins ! Venez découvrir aujourd’hui les ami(e)s et les ennemi(e)s d’un légume incontournable au potager : la tomate.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 17 Mar 2019, à 10 h 40 min

Associer des cultures peut à a fois vous servir pour booster la croissance de certaines plantes, mais peut aussi vous servir à éloigner certains ravageurs ou préserver vos fruits et légumes des maladies. Toutes les associations ne sont pas aussi efficaces les unes que les autres, mais elles restent une excellente porte d’entrée pour un potager au naturel !

Association de culture : quelles plantes aident les tomates ?

Pour jardiner sans pesticide, pratiquer l’association de culture au potager bioégalement appelée compagnonnage, peut être déterminante. Quels végétaux sont de bons voisins ou au contraire nocifs, pour la tomate ?

Plusieurs aleurodes sur feuilles de tomates © Floki

Quels légumes associer avec la tomate pour la faire pousser plus vite ?

Les tomates peuvent également pousser mieux et plus vite si vous les associez avec d’autres plantes comme le basilic (encore !), le persil, le haricot nain, le poireau ou la roquette. La proximité de ces cultures permettra de booster la production de tomates et de rendre vos plants plus vigoureux et donc plus résistant aux maladies ou à la sécheresse.

Les plus grands ennemis des tomates sont l’aleurode ou « mouche blanche » et les vers de la tomate, deux ravageurs de culture s’attaquant respectivement aux feuilles ou aux tiges et aux jeunes plantules

Les bonnes associations au potager pour lutter contre contre l’aleurode sur les plants de tomates

Pour limiter l’impact de l’aleurode plantez des herbes aromatiques, sans distinction (basilic, menthe, romarin, etc.) entre vos pieds de tomates ou plantez vos pieds de tomates près de ces plantes.

Leurs odeurs repousseront les aleurodes qui y sont très sensibles.

Les associations de culture contre les vers de la tomate

Les vers de la tomate, eux, sont repoussés par la présence de bourrache dans votre potager et près de vos plants.

La bourrache a également l’avantage d’être particulièrement mellifère : elle produit de la nourriture pour les pollinisateurs qui féconderont vos fleurs de tomates.

association culture tomate

Fleurs de tomates © Peredniankina

Elle est également très résistante au manque d’eau et vous pourrez en cueillir les fleurs pour mettre de la couleur dans vos salades… de tomates !

Les cultures associées que vos tomates aident

Si les tomates peuvent être aidées par certains légumes de votre potager, les tomates peuvent également les aider sans rien avoir en retour ! Et dans cette catégorie il faut bien dire que les tomates aident bon nombre de légumes à être plus vigoureux.

Les pieds de tomates activent donc la croissance des asperges, des panais, des navets, des fèves, des choux fleurs, des carottes et des céleris.

Mieux encore, certaines plantes qui aident les tomates comme on a pu le voir plus haut, sont aussi aidées par celles-ci comme le persil, les haricots nains ou encore les poireaux.

Les associations de culture à éviter : tous les ennemis des tomates

Les associations culturales, et c’est logique, peuvent aussi être contre-productives. Il faut donc faire attention à ne pas planter ou semer des variétés que pénaliseront vos tomates d’une façon ou d’une autre.

Plants de tomates et herbes folles © Zagach Design

Dans vos associations culturales il faudra alors prévoir de ne pas planter de courgettes ou de concombres à côté de vos tomates. Il en va de même pour les choux rouges, les pois et la pomme de terre.

Technique : Comment associer la tomate à d’autres cultures dans votre potager ?

L’idéal pour réaliser votre association de culture maraîchère est de planter de préférence vos plantes amies tout autour voire directement dans vos rangs de tomates.

Vous pouvez également réaliser un rang sur deux ou planter vos tomates au milieu d’un carré potager entouré d’un ou plusieurs types de plantes associées.

Illustration bannière : Poignée de tomates fraîchement récoltées © mongione
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis