La sauge, cette amie qui vous veut du bien

Savez-vous que la sauge est appréciée depuis l’Antiquité, et qu’on lui prête tellement de vertus qu’on a même fini par dire qu’elle pouvait rendre immortel… Si cela n’est absolument pas avéré (!), ses feuilles finement aromatiques peuvent être d’efficaces alliées pour traiter de nombres de maux du quotidien.

Rédigé par Isabelle Louet, le 24 Sep 2015, à 11 h 14 min

On dit de la sauge qu’elle est l’une des herbes les plus anciennement cultivées. Depuis longtemps, sa réputation en Chine et en Europe, lui confère le don de préserver la santé et de prolonger la vie. Jadis nommée « salvia salvatrix », cette appellation en dit long sur les pouvoirs qu’on lui attribuait. Pourtant, elle reste encore peu utilisée dans nos contrées. Alors, quels sont ses atouts santé ? Zoom sur une herbe aux pouvoirs hallucinants !

Sauge : des origines ancestrales

Plante médicinale utilisée depuis l’Antiquité, la sauge tient son nom scientifique, Salvia, du latin salvare, qui signifie « guérir ». Le genre Salvia comprend environ 700 espèces, réparties dans le bassin méditerranéen, le sud de l’Europe, l’Asie Mineure, l’Amérique centrale et du Sud.

sauge

Salvia officinalis © park1688

Selon l’espèce et le pays, la sauge est utilisée en cuisine mais aussi dans les médecines traditionnelles ou encore comme herbe de purification. Ainsi, les Amérindiens se servent de la sauge blanche comme encens et de la sauge divinatoire, aux propriétés hallucinogènes, dans divers rituels.

Les Mexicains, quant à eux, consomment, sous le nom de chia, les graines mucilagineuses de certaines espèces sud-américaines de sauge. Avec l’amarante et le maïs, elles constituaient jadis les « céréales » des Aztèques.

Sauge : ses effets santé

Plante digestive par excellence, la sauge officinale possède également de multiples vertus médicinales comme réguler la transpiration excessive, et combattre les bouffées de chaleur au moment de la ménopause. Mais ce n’est pas tout !

Elle est aussi un excellent remède contre les maux de gorge, la gingivite et la désinfection des plaies. En gargarismes, la sauge apaise les maux de gorge et la toux du fumeur. Avec des propriétés anti-inflammatoires, elle est aussi utilisée en cas de gingivite, de pharyngite, d’amygdalite ou d’aphte.

Attention toutefois : ne la consommez pas en traitement de fond toute l’année. La plante est loin d’être anodine et est contre-indiquée pour les enfants, qui peuvent être pris de convulsions.

Elle est également fébrifuge (elle aide à faire baisser la fièvre), digestive et aide à soulager les vomissements, diarrhées ainsi que les douleurs abdominales. Stimulant les hormones, la sauge aide à réguler les cycles menstruels ainsi qu’à calmer les douleurs des règles.

Les feuilles de sauge peuvent également servir de soin de premier secours en cas de morsure ou de piqûre. La sauge désinfecte les plaies et aide à la cicatrisation.

La sauge : un excellent apport en nutriments

La sauge est une source de vitamine K. Cette vitamine est nécessaire pour la synthèse de protéines qui participent à la coagulation du sang. Et cela, autant dans la stimulation que dans l’inhibition de la coagulation sanguine.

Cette dernière joue également un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin, d’où la rareté de carence en cette vitamine.

sauge

Sauge en fleurs © belobaba

La sauge est également une source de fer. Contenu dans chaque cellule du corps, ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, hormones et neurotransmetteurs.

Lire page suivante : Salvia – plusieurs études confirment ses bienfaits

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Auteure et journaliste, Isabelle Louet aime découvrir, comprendre, tester et partager. Adepte du «facile à appliquer», elle livre aux lecteurs de...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour je bois beaucoup sauge tout les jours est que c’ est dangereux pour la santé j ai 52 ans est j ‘ai des bouffes de chaleurs

  2. j’ ai un gros pied de sauge dans mon jardin . il suffit de prendre une bouture de sauge et de la planter dans un pot ,sa prend facilement, je l ‘ ai déjà

    fait

  3. je prend la sauge pour le traitement de la teroide apres un mois des analyses je trouve ma TSH deminu au positif

  4. c’est une plante DEGELASSE A SENTIR IL N’Y A QUE LES COCHONS QUI SONT CAPABLES DE LA SENTIR QUAND ELLE BOUE

    • Eh bien la sauge est comme ton orthographe, même les cochons ne sont pas capables de l’apprécier.
      Ceci dit, merci pour ta contribution à ce site, jeune être de lumière.
      Merci Papi Brossard.

  5. bonjour pour la mènopause ou trouver de la sauge merci

  6. de la bonne sauge pour la santée

  7. je fais des hypoglycemie mais je ne suis pas diabetique, est ce que je peux prendre la sauge?

  8. je viens de prendre des tisanes de sauge,car j ai une inflammaion au rectum d origine al
    ymibien,on me l a conseiller enfin dans 15 jours j attends les resultatas en plus de mon traitement qui est l antibiotique flagyl

  9. Associée au romarin et au thym, en infusion elle aide à la digestion après un repas un peu lourd . Essayez c’est étonnant ! mais elle doit être bue chaude .

  10. « Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de medecin »
    J’ai pris de la sauge en infusion tous les matins pendant des années, sans aucun probleme , et pour le bien de ma santé !!
    Elle est trés efficace aussi sur les coupures (oubliez la betadine !!) Une feuille fraiche sur une coupure avec un sparadrap pendant plusieurs heures et ça nettoie la plaie…Essayez, vous serez étonnés…

  11. Elle doit cependant être consommée avec prudence, à cause de certains effets secondaires. (il me semble me souvenir qu’elle peut être convulsive

  12. En cuisine la sauge développe ses arômes dans tous les plats qui demandent un long temps de cuisson.

Moi aussi je donne mon avis