Réveillon : manger bien, bon et… surtout moins cher

Rien de mieux que les fêtes de fin d’année pour se faire plaisir à table ! Certes, mais quand le budget est serré, ce n’est pas évident.

Rédigé par Emma, le 20 Dec 2016, à 16 h 20 min

Voici 4 conseils pour concocter un repas de réveillon qui régale les papilles… mais pas le porte-monnaie.

1- Pour les fêtes, des ingrédients moins nobles mais de qualité

Les meilleurs chefs le répètent à l’envie : tout est une question de qualité de produit : autant prendre la meilleure, quelque soit l’aliment. C’est comme ça que le maquereau est devenu le chouchou des tables gastronomiques chez les jeunes chefs les plus créatifs.

Du poisson

Au lieu du bar, du Saint-Pierre, de la sole, de la lotte, ou de tous les poissons entre 15 et 25 euros/kg, choisissez un très bon lieu jaune ou des dos de lieu noir. Prenez les plus beaux, les plus frais.

marche-poissons-feteDe la viande

Au lieu du filet de boeuf ou des tournedos (à 35 euros/kg), préférez un rôti que le rumsteak (autour de 25 euros/kg) que vous pourrez agrémenter vous-mêmes d’épices, de fruits secs ou de tout autre chose.

De la volaille

Au lieu de l’oie et du canard en magret (17 euros/kg), choisissez des belles cuisses de canard (16 euros/kg), ou une belle poularde Label Rouge (en dessous de 15 euros/kg), moins chère que le chapon Label Rouge (plus de 16 euros/kg)

Du gibier

Au lieu du chevreuil et du cerf en pavés ou médaillons (30, 40 et 29 euros/kg) préférez le sanglier en rôti (24 euros/kg) ou des morceaux plus abordables comme la gigue de chevreuil (24 euros/kg).

2- Des recettes plus originales pour les repas de réveillon

Foie gras, truffe, coquilles Saint-Jacques, huîtres sont les ingrédients des fêtes. Pas question de ne pas les déguster, même avec un petit budget.

Il faut juste choisir ou adapter les recettes qui vont les utiliser, mais en moindres quantités. Ils vont servir à rehausser les saveurs, à leur donner cette petite touche de fêtes qui change du quotidien.

Le foie gras

  •  En mini-toasts apéritifs sur des petits morceaux de pain d’épices, avec des baies de roses ou une larme de confit de figues ou d’oignons.
  • En copeaux dans un velouté de cèpes déshydratées (à faire gonfler avant de les utiliser) ou de châtaignes et potiron.

Inutile de prendre un foie gras entier pour réaliser ses plats.

Les truffes

  • Dans de très bons boudins blancs à l’ancienne, elles sont sublimées – et beaucoup moins chères.
  • En copeaux dans des oeufs brouillés.

Les noix de coquilles Saint-Jacques

  • En verrines apéritives, ciselées, avec des crevettes, du lait de coco, de la citronnelle, de la coriandre.
  • En bouillon, à l’asiatique, juste une seule noix, comme un joyau au milieu des herbes fraiches, des légumes en lamelles et des épices.

Les huîtres

  • Sur un plateau de fruits de mer, juste quelques unes (trois au lieu de six par personne), bien présentées au centre, comme des trésors de la mer.

Lire page suivante : Des assiettes et une table éblouissantes

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

2 commentaires Donnez votre avis
  1. tout ce qui est ici proposé n’est jamais qu’un assortiment de cadavres d’innocents… de quoi vomir devant ces tripailles nauséabondes de charognards.

  2. pour les fêtes j’achète le magret de canard chez aldi surgelé, je le sale et l’épice et le fais sèché une dizaine de jours super pour apéro,tranché et le magret est a 9,90 le kilos en plus tendre et airelle, et j’en achète deux autre morceaux pour faire avec des clémentines,ou oranges accompagné de poire cuite ou pommes au four ! super bon , il y a moyen de manger moins cher sans se ruiner ! les idées fusent sur internet

Moi aussi je donne mon avis