Le maquereau, un poisson que l’on peut acheter

Bon marché et riche en oméga-3, le maquereau fait partie des poissons que l’on peut manger puisque l’état des stocks est considéré comme sain.

Le maquereau, un poisson que l'on peut acheter

Après la raie, l’anchois, le thon et quantité d’autres espèces regroupées dans le “Guide poisson” de consoGlobe, continuons notre série en nous penchant cette fois-ci sur le maquereau. Le poisson que l’on nomme  maquereau chez nous est le scomber scrombus peut en fait désigner le maquereau bleu, le maquereau commun, le thazard tacheté. Il est différent du maquereau espagnol, scromber japinucus, de moindre qualité.

Bon marché et riche en DHA, un type d’oméga-3 nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, le maquereau peut être consommé régulièrement. Le maquereau de Cornouailles bénéficiant d’un label, comme ceux de l’Atlantique Nord et Nord-Est peuvent être consommés toute l’année. Le maquereau est présent sur tout le littoral français du printemps à l’automne.

Description du maquereau

Le maquereau est un poisson d’eau salée, appartenant à la même famille que le thon. Il se reconnaît facilement grâce à son ventre blanc, ses flancs nacrés et son dos zébré.

Le maquereau, un poisson que l'on peut acheter

D’une taille moyenne de 35 centimètres, les plus gros spécimens peuvent atteindre 80 centimètres. Son allure effilée montre que ce poisson est un nageur hors pair, pouvant atteindre la vitesse de 10 km/heure. Il se déplace en bancs compacts ce qui facilite sa prise, et vit à des profondeurs allant jusqu’à 200 mètres.

Il existe deux populations distinctes de maquereaux : celle de la mer de Norvège et celle de la mer Celtique. Cette dernière passe l’hiver à l’entrée de la Manche, avant de se disperser des deux côtés de la Grande-Bretagne, ou plus vers le Sud le long des côtes françaises.

Les noms du maquereau : on l’appelle barrat dans le Roussillon, avrion à Nice, auviet vers Granville, ou en encore lisette quand il est jeune. On prépare le maquereau au vin blanc et aux aromates dans le Boulonnais depuis 1885.

Maquereau : état des stocks et pêche

L’état des stocks du maquereau est considéré comme sain, bien que non durable par la CIEM, en raison du manque d’informations liées à sa pêche. En 2008, le quota communautaire s’élevait à plus de 290.000 tonnes, dont 50.000 pour l’Irlande et 10.000 pour la France. La meilleure période de pêche pour le maquereau se situe entre mai et juillet. Ce poisson se pêche de différentes manières :

  • à la cuillère tournante, ou à la mitraillette (hameçons munis de plumes)
  • le chalutage hautier, côtier ou pélagique ; méthode de pêche décriée car peu sélective.

En savoir plus sur les méthodes de pêche dans le monde

Taille minimum de capture : oui

Selon l’espèce, la taille minimale de capture du maquereau varie de 18 à 30 centimètres. En Manche, dans le but de protéger les juvéniles, un “box maquereau” a été instauré. Il protège la nourricerie située au sud des côtes anglaises de Cornouailles. Dans cette zone, les captures de maquereaux ne peuvent pas dépasser 15 % du poids total des captures, toutes espèces confondues, sauf une dérogation accordée aux « petits métiers ».

Le maquereau durable existe

Dans le sud-ouest de l’Angleterre, une pêcherie de maquereau de ligne est écolabellisée MSC, garantissant aux consommateurs que le produit est issu d’une pêcherie bien gérée, que son impact sur l’environnement est limité, et que les outils de gestion mis en place sont fiables.

Cette pêcherie a un quota global de 1.750 tonnes. Le poisson certifié est principalement commercialisé frais sur les étals anglais et depuis peu en France. D’ailleurs, une conserverie bretonne propose depuis le printemps 2008 sur le marché suisse, des conserves de maquereaux marinés issus de cette pêcherie certifiée durable.

Lire la suite :

Qualités nutritionnelles du maquereau