Bien choisir et consommer ses huîtres pour les fêtes de fin d’année

Les huîtres sont l’ingrédient idéal pour les repas de fête : 100% françaises, produites naturellement et peu caloriques. Nos conseils pour les choisir et les mettre en valeur pour Noël.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 14 Dec 2017, à 14 h 45 min
Bien choisir et consommer ses huîtres pour les fêtes de fin d’année
Précédent
Suivant

Les qualités nutritionnelles des huîtres

Peu caloriques (110 kcal la douzaine), riches en oligo-éléments (fer, magnésium, calcium) et vitamines, les huîtres sont élevées dans la mer, sans ajout de produits chimiques, dans des zones qui  font l’objet d’une vérification stricte de la qualité de l’eau.

L’huître, source d’oméga 3

L’huître fournit à peu de choses près autant d’oméga 3 que le maquereau, le hareng ou le saumon, permettant le bon fonctionnement des systèmes immunitaire, circulatoire et hormonal.

huîtres

Huîtres sur un plateau © Evgeny Karandaev

Les oméga 3 préviennent des maladies cardiovasculaires et réduisent également la tension artérielle. L’huître contient un peu plus de matières grasses que les autres fruits de mer, ce qui fait d’elle la plus importante source d’oméga 3 pour ce type d’aliments.

L’huître est riche en sels minéraux

L’huître est particulièrement riche en :

  • phosphore, essentiel à la formation des os et des dents ;
  • ferqui contribue à apporter l’oxygène dans le sang ;
  • zinc, qui participe au fonctionnement du système immunitaire ;
  • cuivre, qui associé au manganèse, participe à la régénération du sang ;
  • sélénium, un antioxydant qui prévient la formation de radicaux libres ;
  • iode, qui permet la fabrication des hormones thyroïdiennes. Les femmes enceintes en ont particulièrement besoin. La carence en iode est sérieuse : elle entraîne retard de croissance et divers troubles mentaux.

L’huître est source de vitamines

L’huître est une excellente source de vitamines du groupe B :

  • B2 qui apporte l’énergie nécessaire aux cellules, qui contribue à leur croissance et à la réparation des tissus ;
  • B3 qui transforme les glucides, lipides et protéines en énergie ;
  • B12, une vitamine qui contribue à la fabrication et à l’entretien des cellules.

Elle comble les besoins en vitamine A, la « vitamine des yeux », qui favorise également la croissance des os et des dents et qui possède des vertus antioxydantes. L’huître contient de la vitamine D indispensable à la santé des os. Une seule huître couvre 40 % des besoins.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g (deux huîtres)

Calories 81
Protéines 9,4 g
Glucides 4,9 g
Lipides 2,3 g

En plus de ces conseils, n’hésitez pas à demander conseil à votre poissonnier qui saura aussi vous aiguiller, et peut-être préparer pour vous une bourriche sur commande.

Illustration bannière : huîtres sur un plateau – © Boltenkoff
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. « Les huîtres, mollusques de qualité et 100 % naturels »: pas d’accord !
    Elles sont manipulées (triploïdes). Les seules qui soient naturelles sont les petites huitres plates que l’on décroche des rochers sur les plages !!!

  2. Effectivement, je vous rejoins, l’huitre est typiquement le type de produit pour lequel on ne peut pas transiger avec la qualité. Hors de question d’avoir à ma table une huitre de qualité douteuse… Après plusieurs déconvenues, j’ai enfin trouvé mon adresse fétiche pour les huitres, je suis devenue une inconditionnelle du site huitre-en-ligne.com et je me régale !!
    Merci pour ce post et à très bientôt 🙂

  3. l’huître n’est plus aussi »naturelle ».. la majorité vendues sur les étals sont des huîtres triploïdes, stériles et naissent en écloserie..à l’état naturelle il y a des huîtres triploïdes mais en quantité très infimes.. certes ce n’est pas un »OGM », Il s’agit tt de même d’une manipulation chromosomique.

  4. je suis charentaise mais pour moi incontestablement la meilleure est l’huître bretonne ! Y a pas photo!

  5. Tout le monde a raison : la meilleure huître est celle dont le goût nous plaît le mieux. Il est vrai que la marennes-oléron jouit d’une réputation exceptionnelle, surtout quand elle a été élevée en claires avec de petites densités (la claire est un bassin creusé dans le sol du marais, la densité d’huîtres par bassin varie selon la qualité recherchée)et quand, de surcroît, elle est riche en spiruline (algue qui lui donne sa couleur verte). Mais la plate bretonne élevée en baie de Quiberon, dans le Belon ou à Prat-ar-Coum,atteint elle aussi l’excellence.Plus douce que la marennes, plus complexe dans ses saveurs, elle se vend aujourd’hui plus cher. Mais s’agit-il vraiment du même produit ? Personne ne confond un épagneul et un berger allemand. Sous prétexte qu’il s’agit d’huîtres, on ne voit plus la différence entre plates, creuses portugaises ou japonaises. Les amateurs, eux, ne s’y trompent pas….

  6. Je choisis des « label rouge » comme ça je ne me trompe pas !

  7. Pour moi la meilleur huitre est celle de MARENNES D’OLERON! Et c’est aussi la plus célèbre. C’est bien la 1ère fois que j’entend dire que l’huitre Bretonne est la plus célèbre et la plus chère et pourtant je suis d’origine bretonne!!

    • La bretonne est la meilleur elle a du goût alors ke la marennr est pauvre en goût berke

  8. merci pour pour les informormations

Moi aussi je donne mon avis