Fatigués de la galette des rois ? 5 recettes d’Europe pour varier les plaisirs

Les Français se régalent chaque premier dimanche de janvier, jour de l’épiphanie et fête de la visite des trois Rois mages au Christ nouveau-né, de plusieurs millions de galettes des rois. Et pas seulement ce jour-là, au vu de sa période de vente croissante, après, mais aussi avant l’Epiphanie. Si vous en êtes lassés, voici 5 recettes alternatives venus de chez nos voisins européens.

Rédigé par Stephen Boucher, le 4 Jan 2019, à 14 h 21 min

Pour ceux qui seraient tentés de faire une infidélité à la galette des rois, cette spécialité très française, voici quelques idées venues d’ailleurs en Europe, où ce n’est pas la galette à frangipane et pâte feuilletée qui règnent.

À noter d’ailleurs que dans le sud de la France, on opte pour des recettes déjà bien différentes. Voici donc :

Allemagne : le Dreikönigskuchen

Grande-Bretagne : le ‘Twelfth Night Cake’

Espagne : le ‘Roscon de Reyes’

Italie : les ‘Befaninis’

Portugal : le ‘Bolo Rei’

La galette des rois allemande : le Dreikönigskuchen, bien plus facile à manger qu’à prononcer

Pour l’Épiphanie, nos voisins allemands et suisses mangent un gâteau des Rois, le plus souvent un anneau de pâte dorée remplie d’orange et d’épices, représentant l’or, l’encens et la myrrhe. Il peut prendre la forme de sept petits pains en cercle, formant une couronne.

Recette du Dreikönigskuchen

Type : dessert

Difficulté : moyenne

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de repos : plusieurs heures

Temps de cuisson : 45 minutes

Pour une galette de 20 cm de diamètre environ

galette des rois

La galette des rois allemande, le Dreikönigskuchen © Natalia Ruedisueli

Ingrédients de la recette

  • 750 g de farine
  • 30 g de levure fraîche
  • 85 g de sucre
  • 25 cl de lait tiède
  • 125 g de beurre fondu ou de margarine
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 zest de citron haché
  • 2 oeufs
  • 200 g de raisins secs sultanines trempés dans du rhum
  • 1/2 cuillère à café de cardamome (facultatif)
  • sans oublier une fève !

Pour le glaçage (facultatif) :

  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • 1/2 tasse de cerises confites rouges, coupées en deux (facultatif)

On parsème généralement plutôt ce gâteau d’amandes écrasées et de sucre perlé.

Instructions de la recette de la galette des rois allemande : le Dreikönigskuchen

Mettre la farine dans un bol, faire un trou au milieu, y ajouter la levure et mélanger avec deux cuillères à soupe de sucre et un peu d’eau tiède. Saupoudrer le mélange de farine, couvrir avec un linge et laisser lever dans un endroit chaud pendant 15 minutes.

Ajouter ensuite à ce mélange de farine et de levure, le sel, le reste de sucre, le citron, le lait et le beurre fondu, ainsi qu’éventuellement la cardamome. Battre un oeuf et l’incorporer à l’appareil. Pétrir la pâte jusqu’à obtenir une consistance lisse.

Lorsque la pâte commence à former une boule, incorporer les raisins, les autres fruits secs et la fève. Diviser ensuite la pâte et former 6 ou 8 boules de la taille du poing et 1 un peu plus grosse pour mettre au centre.

Graisser un moule et y placer la pâte, en arrangeant grande et petites boules de pâte. Couvrir et laisser lever dans un endroit chaud jusqu’à ce que la pâte double de volume. Mettre à température ambiante pendant encore 1h.

Badigeonner ensuite la pâte avec un jaune battu et mettre au four préchauffé à 225°C pendant environ 45 minutes. Laisser le gâteau refroidir complètement avant de démouler.

Pour faire le glaçage

Mélanger le sucre en poudre avec le jus de citron pour un glaçage pas trop liquide. Glacer le gâteau et décorer avec les cerises confites.

En Allemagne, le Dreikönigskuchen est parfois fait d’une riche pâte à pain de Noël typique à la cardamome et au sucre. On place traditionnellement une petite couronne d’or en feuille au centre du gâteau.

Lire page suivante : le Twelfth Night Cake anglais

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à la Fondation européenne pour le Climat (European Climate Foundation), où il était responsable des...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis