Comment réaliser vos propres fruits séchés

Hormis le goût très particulier des fruits séchés, souvent beaucoup plus puissant que le fruit frais lui-même, c’est aussi et surtout une excellente technique de conservation que de les faire sécher. Apprenez ici comment réalisez vos propres fruits séchés.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 5 Sep 2019, à 12 h 10 min

Avoir un potager avec des arbres fruitiers et tous autres fruits d’ailleurs, c’est aussi se confronter à la problématique de leur stockage et de leur conservation. Les faire sécher soi-même est un très bon moyen d’en goûter le plaisir toute l’année !

Préparer ses fruits pour les faire sécher

Si tous les fruits se sèchent, ils ne sont pas tous égaux devant le séchage !

Bien laver les fruits

Une fois séchés, il ne vous sera plus possible de nettoyer vos fruits, il faut donc réaliser la chose avant. Le problème est que, si vous les mouillez pour les laver avant de les sécher, vous rajouter une grande quantité d’eau qui va rendre le processus bien plus risqué.

Privilégiez donc un « nettoyage à sec » si c’est possible, tout en évitant les risques qu’un animal sauvage ou un chat ait uriné dessus par exemple. Vous pouvez également rincer les fruits la veille de la récolte pour qu’ils sèchent avant de les cueillir.

Cramberries séchées au goût démultiplié ! © Nikola Bilic

Couper les fruits

Il s’agit donc de préférence de ne pas sécher le fruit en entier et bien de le couper au moins en deux. Les fruits secs entiers du commerce le sont grâce à des procédés très coûteux en énergie comme par exemple le gaz. Cette industrialisation du séchage permet alors de sécher rapidement les fruits, même entiers.

Visez plutôt la taille d’une pièce de deux euros quelque soit le fruit et pour être sûr qu’il séchera assez rapidement pour ne pas pourrir durant la manoeuvre. Une quetsche sera coupée en quatre, une fraise en deux, une tomate en petits quartiers, etc.

Sécher les fruits avec un dessiccateur électrique

C’est là la méthode la plus sûre, la plus accessible et la plus efficace quand on ne maîtrise pas le sujet. Il s’agit là de panier ronds ou carrés que l’on empile les uns sur les autres (le nombre dépend des modèles) et que l’on pose sur un ventilateur chauffant spécialement conçu pour.

Il suffit alors de disposer les fruits sur les paniers et de suivre les instructions de séchage que ce soit en matière de durée ou de température.

Dessiccateur électrique

Dessiccateur électrique pour faire sécher les fruits… et autres © Kingarion

Bon à savoir : un dessicateur en marche va chauffer votre pièce pendant 6 à 10 heures selon les fruits que vous allez faire sécher, mais il va aussi embaumer l’air de l’odeur des fruits ! Si vous faites sécher plusieurs fruits différents dans le même temps, mettez les plus forts en odeur au-dessus pour éviter qu’ils n’imprègnent ceux les autres.

Sécher les fruits sur des clayettes

Le séchage sur clayettes est la méthode que l’on pourrait dire « traditionnelle » de séchage et consiste en des grillages à petite maille fixés sur des cadres en bois qui permettent de poser les fruits dessus pour les faire sécher.

Peu coûteuse et simple à mettre en oeuvre, la méthode est plus complexe car il faut trouver un endroit ombragé (on ne sèche pas les fruits au soleil sans quoi ils perdent toutes leurs qualités nutritives ou presque), bien aéré et à l’abri de l’humidité, qu’elle soit celle de la rosée du matin ou celle de l’orage de l’après-midi.

Pleines d’eau, les tomates ne sont pas simples à sécher sur clayettes © Dionisvera

Stocker les fruits séchés

Une fois vos fruits correctement séchés, cela ne veut pas dire que le tour est totalement joué.

Dès le séchage effectué, n’attendez pas une minute pour les placer dans des bocaux en verre. Réalisez la manipulation de préférence avec des fruits encore chauds si vous avez utilisé un dessiccateur électrique, cela consumera l’air dans le bocal fermé et augmentera grandement la durée de conservation.

bocal fruits séchés

Bocal de savoureux fruits séchés © SunTime

Prenez bien garde à avoir vos mains bien sèches lorsque vous placez vos fruits dans les bocaux car toute humidité résiduelle pourrait faire pourrir votre stock. Il en va de même lorsque vous ouvrez le bocal pour en prélever votre pitance dans les mois, voire les années qui suivent !

Illustration bannière : Pommes séchées dans un bocal © anna.q
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis