La prêle des champs : un puissant reminéralisant !

Au 1er siècle déjà, des savants comme Discoride et Pline l’Ancien se penchaient sur les incroyables qualités de la prêle. Vingt siècles plus tard, des recherches confirment que c’est à sa haute teneur en silice que la prêle doit une grande partie de son efficacité.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 28 Oct 2017, à 16 h 15 min

Reconnue pour son action hémostatique, la prêle des champs (Equisetum arvense) soulage les oedèmes liés à un choc, les hémorroïdes et les ulcères variqueux. Elle favorise également la cicatrisation des plaies.

Traditionnellement, elle est aussi considérée comme un reminéralisant, qui renforcerait l’email dentaires et les ongles, mais aussi le cartilage des articulations. En effet, la prêle est riche en silice, un oligo-élément qui participe à la formation des tissus conjonctifs.

Un actif naturel qui soulage les articulations

La silice est naturellement présente dans le corps humain, notamment dans les muscles, les os ou les cartilages. Avec l’âge, on observe souvent une perte de densité osseuse et une baisse de la concentration en silice qu’il est important de compenser.

La prêle contient 5 à 8 % de silice, et permet dans ce cadre d’apaiser les articulations pour un meilleur confort.

prêle des champs

La prêle des champs est une plante envahissante © Rudmer Zwerver

Si vos articulations vous font souffrir, voici quelques idées pour profiter de sa richesse en acide silicique

En complément alimentaire

La prêle peut être consommée par voie orale, en gélule pendant les repas, par exemple.

Pour un meilleur confort articulaire, nous vous conseillons l’association de 3 plantes BIO Harpagophytum – Prêle – Bambou bio FLEURANCE NATURE riche en silice et en harpagosides, qui aide à maintenir une bonne mobilité.

En cataplasme

La prêle peut également être utilisée par voie externe. Pour réaliser un cataplasme :

  • Placez une grosse poignée de prêle au-dessus d’une casserole d’eau bouillante, de manière à la passer à la vapeur quelques minutes.
  • Appliquez ensuite la prêle, chaude, directement sur l’articulation douloureuse.
  • Entourez-la d’un linge chaud également. Laissez agir quelques heures. Répétez le traitement si vous le souhaitez.

En bain

Toujours pour soulager les articulations, mais aussi accélérer la guérison des fractures et des entorses, la prêle se prête aussi fort bien à la préparation d’un bain, aux effets calmants et relaxants :

  • Laissez macérer 100 g de prêle dans 1 litre d’eau, pendant 12 heures.
  • Chauffez cette préparation, filtrez-la, et ajoutez-la à l’eau de votre bain.
  • Profitez de ce dernier une vingtaine de minutes, puis reposez-vous au moins une demi-heure.

Utile pour calmer les douleurs articulaires, la prêle sait se faire apprécier dans de nombreuses autres circonstances, et sous différentes formes.

La prêle, diurétique et bonne pour la circulation

Diurétique, la prêle est un bon adjuvant pour traiter les troubles du système urinaire. On ne saurait donc assez la recommander en infusion…

prele

La prêle est bonne en infusion © LianeM

Préparer une infusion de prêle des champs

Versez l’équivalent de 4 cuillères à café de prêle séchée dans un demi-litre d’eau préalablement portée à ébullition. Laissez chauffer encore 15 minutes, et filtrez.

Buvez 2 à 3 tasses par jour, occasionnellement ou en cure de 3 semaines. Cette infusion, dont chacun peut profiter, est particulièrement conseillée en cas de règles douloureuses ou de cystite .

Attention : pas d’utilisation par voie interne sur une période prolongée, sous risque de carences en vitamine B1 !

Le saviez-vous ? 

La prêle pousse dans les lieux argileux et humides, et présente la particularité d’avoir deux types de tiges. Des tiges d’un brun jaunâtre, épaisses et un peu charnues, apparaissent dès la fin de l’hiver. À leur sommet, un épi de sporanges contient la poussière reproductrice.

Une fois leur mission accomplie, ces tiges disparaissent, et font place à d’autres tiges, vertes et minces, composées de segments emboîtés les uns dans les autres. De nombreux rameaux articulés, très minces eux aussi, s’insèrent ensuite autour de la tige.

Attention à ne pas confondre la prêle des champs Equisetum arvense avec la prêle des marais Equisetum palustre qui est très toxique qui pousse dans des lieux humides et marécageux.

Comment faire une compresse ?

La prêle s’avère parfois également bien utile en compresse :

  • Préparez d’abord une décoction.
  • Laissez cette dernière refroidir.
  • Pour soulager jambes lourdes ou varices, trempez-y une compresse et appliquez 2 fois par jour sur l’endroit douloureux.

Utilisée de la même manière, mais tiède, elle facilite la cicatrisation d’une petite plaie, soulage un eczéma, ou encore calme une engelure.

La prêle en lotion pour les cheveux

Appliquée en lotion, la prêle est aussi la grande amie de vos cheveux :

non seulement elle participe à soulager les irritations du cuir chevelu, mais en plus elle leur apporte des substances minérales dont ils ont besoin :

  • Préparez une décoction soutenue.
  • Laissez sur feu doux une demi-heure. Filtrez, laissez tiédir, et utilisez en lotion.

Pour en renforcer l’effet, n’hésitez pas à boire de temps en temps 2 tasses par jour de cette même infusion.

La liste de ses utilisations n’est évidemment pas exhaustive, les études sur la prêle n’ont fini de nous dévoiler tous ses bienfaits !

Illustration bannière : Prêle des champs – © Poprotskiy Alexey
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis