Pourquoi vous ne trouvez plus de beurre dans votre grande surface ?

Une pénurie de beurre est en train de frapper la France : la demande augmente, les prix flambent et certaines enseignes ne sont plus approvisionnées.

Rédigé par MEWJ79, le 13 Oct 2017, à 9 h 55 min

Du jamais vu : les rayons de beurre des supermarchés sont en rupture de stocks : une pénurie liée à une forte augmentation de la demande mondiale et à une baisse de la production.

Une baisse de 2,8 % de la production française de lait en 2016

Le beurre a commencé à se faire rare, voire même à disparaître des rayons de certaines grandes surfaces. Si cette pénurie date déjà du printemps, elle ne touchait alors que les grossistes de la filière. Mais petit à petit, les stocks ont fondu comme neige au soleil et, depuis quelques semaines, certains supermarchés voient leurs étals se vider sans pouvoir faire de réassortiment. Les marques distributeurs ont été les premières concernées.

Une baisse de la production de beurre en France en 2017 qui s’explique par un effet boule de neige

Tout d’abord de mauvaises conditions climatiques ont entraîné de faibles récoltes fourragères. Les éleveurs n’ont ainsi pas pu nourrir leur bétail comme à l’accoutumée. Les vaches ont de fait moins produit de lait : 24.667 tonnes de lait ont été récoltées en 201, contre 25.374 en 2015.

Découvrez les chiffres de la production de beurre en France sur le Planetoscope

Une baisse de 2,8 % de la production selon l’Établissement national des produits de l’agriculture et de la mer (FranceAgriMer). Alors que le beurre est, dans certaines régions, notamment en Bretagne (avec le kouign-amann et autres crêpes), un des éléments de base pour cuisiner !

Aux États-Unis et en Asie, la production de beurre a explosé

Les Français sont les plus gros consommateurs de beurre de la planète. En 2013, Statista estimait qu’en moyenne, un Français consommait 7,9 kg de beurre par an, contre (seulement) 0,1 kg pour un Chinois.

beurre

La traditionnelle tartine du matin © George Rudy

Plus étonnant, aux États-Unis, la consommation de beurre s’accroît, profitant d’une belle publicité. En effet, certaines études scientifiques ont vanté ses bienfaits, comme sa forte teneur en vitamine A – essentielle pour la croissance osseuse – et son action antioxydante. Grâce aux viennoiseries, en Asie aussi, le produit a vu sa consommation exploser.

Puisque la demande augmente, le prix du beurre flambe. Pourtant les grandes surfaces ont refusé d’ajuster leurs prix. Conséquence : les fournisseurs ont cessé de les livrer. Une situation qui risque de perdurer puisque les producteurs de lait devront attendre de nouvelles négociations, en 2018.

Enfin, si les Français aiment le beurre, ils lui préfèrent le fromage : en 2013, ils en ont consommé 25,9 kg par habitant. Or, le fromage est moins gourmand en lait : un kilo de beurre nécessite 22 litres de lait ; 250 g de camembert, seulement 2 litres. Le fromage est donc plus avantageux pour les fabricants de produits laitiers.

Illustration bannière : Beurre – © greenazya
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Et voilà, grâce aux médias et aux jpournalistes, on encourage les distributeurs et les GMS à augmenter le prix du beurre bien franchement : on accuentue une pénurie pour engraisser des commerçants qui n’ont rien à voir avec les éleveurs !

  2. 22 litre de lait pour 1 kg de beurre oui, mais le babeurre.. ils l’utilisent ,donc il n’y a aucune perte

  3. Tant mieux, aujourd’hui il y a de plus en plus de gens intolérants au lactose et aux produits laitiers en général.Alors si on manque de beurre quelle importance? Les producteurs, qui touchent des clopinettes font produire à leurs vaches du lait dégueulasse qui pollue les repas. Un verre de lait au pu du pie des vaches, non merci.A l’aire du plateau des Mille vaches, on manque de beurre, ah, ah, ah! Plus de lait? Alors, plus de viennoiseries en tous genres? Oh, comme c’est dommage, les gens vont redevenir minces et mangeront des carottes, ils auront bon teint et seront plus gentils…

    • Tout à fait d’accord avec vous Sylvie!

  4. Non, ce n’est pas parce qu’il y a 1000 tonnes de lait en moins depuis 1975 (ou bien vos chiffres sont faux) que le beurre manque, il y a eu de la pub comme quoi le beurre est bon pour la santé, ensuite on exporte beaucoup, il faudrait moins exporter pour retrouver le beurre sur nos étalages.

    • je voulais dire « depuis 2015 » excuses…..

  5. Le beurre augmente et on paye une misère le lait aux producteurs, dans l’affaire il y en a qui font leur beurre sur le dos de producteurs, Cherchez l’erreur……………

  6. Bonjour, quelques tuyaux intéressant à lire sur la production. S’il n’y a plus de beurre dans certains supermarchés, tant mieux, le consommateur en question pourra en trouver chez des détaillants.
    Article intéressant aussi sur la quantité de lait que réclame le beurre et de conclure que comparativement au fromage, le kilo de beure n’est finalement pas très cher.

Moi aussi je donne mon avis