Quels sont les différents types de beurre ?

Rédigé par Emma, le 24 Jan 2013, à 15 h 10 min

Une question sur le beurre a été envoyée à la rédaction pour la diététicienne

« Quelles sont les différences entre le beurre fin, extra-fin et cru ? »

beurre-lipidesIl s’agit des appellations légales du beurre, datant du décret du 30/12/1988, en France et dans l’Union Européenne.

Ce décret précise les dénominations de vente, le traitement des crèmes, et la composition des beurres et de certaines spécialités laitières.

  • Le beurre cru : c’est un beurre obtenu exclusivement à partir de crème non pasteurisée (n’ayant subi aucun traitement d’assainissement). Sa DLC (date limite de consommation est de 30 jours).
  • Le beurre extra-fin   : il est fabriqué exclusivement avec une crème pasteurisée, n’ayant jamais été ni congelée, ni surgelée, ni désacidifiée. La fabrication a démarré au plus tard 72 heures après la collecte du lait ou de la crème, et 48 heures après l’écrémage du lait.
  • Le beurre fin   : cest un beurre pasteurisé obtenu à partir d’un mélange de crème pasteurisée et de crème surgelée ou congelée. La proportion de celles-ci ne peut dépasser 30 %.

beurre préféréMa préférence va pour le beurre extra-fin ou pour le beurre cru, très frais.

Les mentions « beurre de baratte » ou « beurre traditionnel » ne signifient rien et ne sont que du marketing !

*

Je veux témoigner

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdomadaire(les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4(les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 sur la « néfaste food », la lettre 8 sur les micro-algues, la lettre 9 sur le petit-déjeuner,  …
Veuillez  noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des  conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils  personnalisés, il faut soit la consulter  à son cabinet en privé, soit  interroger votre médecin personnel.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

8 commentaires Donnez votre avis
  1. s il vous plait j ai besoin des informations sur le beurre (tout ce qui concerne beurre)

  2. J’achète un beurre bio sur lequel la seule indication est beurre doux, il n’y a pas de précison ; ni beurre fin ni extra-fin. Je ne pense pas qu’il s’agisse de beurre cru, ce serait précisé. Alors comment est-il fabriqué ?

    • Mystère et boules de gomme…
      Doux car pas « salé », c’est tout. Voir peut-être s’il y a des informations sur la provenance, voir par internet des fois que des informations ressortent. Ils doivent penser que « BIO » ouvre toutes les portes. BIO fin, extra ou cru, faut pas trop chipoter.

    • ah!!! c’est bien ce que je disais…

  3. ATTENTION!!! Ce produit se trouve au rayon « beurre » mélangé aux différentes marques mais ce n’est pas du beurre à ,100%

  4. bonjour à toutes et tous… Il existe aussi un beurre qui doit être mélangé « MA PRAIRIE » en vent à SUPER U et je pense carrefour…Qu’en pensez-vous?

    bonne journée…

  5. La qualité du beurre dépend aussi de l’alimentation de la vache laitière, on sait aujourd’hui qu’une ration à base d’herbe ou foin et peu de céréales – tourteaux donne un lait avec une matière grasse mieux équilibrée en acides gras insaturés, alors qu’une ration intensive avec beaucoup de concentrés augmente le taux d’acides saturés. Le problème est double, d’une part il est techniquement plus difficile de nourrir des vaches performantes avec une ration peu intensive, d’autre part le prix du lait payé à l’éleveur baisse depuis des années, cela conduit à augmenter la taille des troupeaux : 100-120 vaches devient la norme, et il est de plus en plus difficile d’envoyer toutes ces vaches pâturer. Ainsi elles restent en stabulation, ce qui induit des rations intensives, dans l’intérêt bien compris des céréaliers et des industriels comme Sofiproteol dont le président n’est autre que Xavier Beulin également président de la FNSEA. Les petits éleveurs herbagers et les consommateurs ont bien du souci à se faire .

    • J’ai envoyé ce message le 31/01/2013 et j’ai une réponse du 25 janvier, comment cela se fait-il?

Moi aussi je donne mon avis