Ces plats qui nous font du bien : le bouillon à l’os

Le bouillon à l’os est un plat vieux de plusieurs siècles. Et pour cause : l’os à moelle apporte des bienfaits santé connus de nombreux pays.

Rédigé par Emma, le 15 Feb 2020, à 11 h 40 min

Comment le bouillon à l’os s’enrichit

Au cours de la cuisson longue du bouillon, ces minéraux et ces cellules passent dans l’eau.

TRUC pour accélérer le transfert des minéraux de l’os dans l’eau du bouillon. Ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre.

Aux nutriments apportés par la matière animale s’ajoutent ceux des légumes et des aromates : les mêmes minéraux encore, mais aussi des antioxydants, comme le béta-carotène de la carotte par exemple.

Autres avantages nutritionnels

bouillon à l'os à moelle

Les légumes amènent aussi des fibres – © Smile Studio

Le bouillon est très hydratant puisqu’il est constitué d’eau. Avec tous ces minéraux, il est aussi détoxifiant. Et si on veut manger les légumes qui l’accompagnent, on rajoute des fibres à la détox. Rien que du bon pour le transit et les intestins.

Il semblerait aussi que le bouillon atténue les inflammations du système digestif comme dans le syndrome du colon irritable, la maladie coeliaque et la maladie de Crohn.

Le petit défaut du bouillon à l’os : le taux de graisse !

La graisse est importante dans le bouillon, surtout avec les os à moelle, ou s’il y a de la peau. Ces acides gras saturés d’origine animale ne sont pas indispensables.

Trucs pour dégraisser le bouillon :

  • Au cours de la cuisson : retirez le surplus de graisse qui se forme avec un papier absorbant ou simplement une louche. C’est long et fastidieux.
  • Le lendemain, après une nuit au frais : retirez à la cuillère la couche de graisse qui s’est formée en refroidissant. C’est le plus facile. Mais il faut faire le bouillon la veille !
bouillon à l'os à moelle

Le bouillon à l’os est aussi la base des ramen japonais – © JHENG YAO

L’avis de la diététicienne

Vive le bouillon ! Il a des vertus santé, mais économiques : il est parfait pour réutiliser les restes de viandes,  ou de poissons et leurs carcasses. Quelques légumes, et le tour est joué ! Il fait partie de ces plats qui se font tous seuls, sans surveillance, avec une cuisson lente et douce.

Les chefs français ont remis le bouillon à l’honneur au début des années 2010 : en y ajoutant d’autres ingrédients, en variant les textures (molles, mais aussi croquantes en rajoutant des petits légumes crus au dernier moment par exemple), ou bien en s’inspirant des recettes du monde qui utilisent aussi beaucoup cette recette, comme en Thaïlande.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Le bouillon à l’os à moelle – © Mironov Vladimir

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

6 commentaires Donnez votre avis
  1. bien au contraire les graisses saturé sont très bonne pour nous!! le cholestérol est primordial, ce n’est pas du tout le cholestérol qui cause les maladie de coeur encore moins le LDL ou HDL, les deux sont essentiel pour le corps donc n’enlevez pas la graisse surtout! ce qui fait grossir, ce qui est mauvais pour le corps c’est le sucre…

    • Bonjour, je suis entièrement d’accord avec vous, trop de personne pense que la graisse est mauvaise pour la santé, c’est faux et surtout indispensable! Le méchant c’est le sucre! Cdlt

  2. Bonjour,

    Pouvez-vous me dire combien de temps dure la cuisson du bouillon d’agneau, poulet et poisson, est-ce le même temps pour les trois ou bien? Merci

  3. Bonjour,

    Vous retardez d’une guerre avec les graisses saturées : Des recherches récentes ont montré que le lien entre les graisses saturées et les maladies cardiovasculaires n’était pas du tout démontré.

    ajcn.nutrition.org/content/early/2010/01/13/ajcn.2009.27725.abstract

  4. Il y a encore mieux oui oui et qui ne coûte rien oui oui rien ! c’est de boire votre propre urine, mais seulement après le premier jet (ceci pour ne pas être en contact avec vos petites lèvres pas trop propres en principe) voilà voilà

  5. Bonjour,

    et bravo pour cette invitation à reconsidérer le temps que l’on se donne, pour se libérer de la dépendance des aliments « tout prêt à consommer », conçus pour vendre avant tout et non pour le service que l’on se doit mutuellement,manger sain, pour être heureux ensemble ; votre propos a le goût d’un bon pot au feu, »Bio » riche en légumes sains, non drogués. Il donne le sourire et l’émerveillement de la rencontre où l’on partage qq chose de bon et de vrai. dans les fumets d’une cuisine où l’affection partagée célèbre l’esprit de famille. Une vraie joie. Merci L. B.

Moi aussi je donne mon avis