Marron et châtaigne : qui est comestible, qui est toxique ?

Lorsque l’on ramasse des fruits dans la forêt, comme pour les champignons, il faut s’assurer qu’ils sont comestibles avant de les manger. En France, certaines personnes confondent les châtaignes avec les marrons et se retrouvent aux urgences avec une intoxication. Aussi, les autorités nous mettent en garde et rappellent les différences entre ces deux fruits.

Rédigé par Audrey Lallement, le 29 Sep 2019, à 12 h 05 min

L’automne est bien là, et cette saison, propice aux promenades en forêt, nous permet de ramasser tout ce que les arbres ont laissé tomber. Glands, marrons, châtaignes… Mais savez-vous les reconnaître ? Si vous projetez de vous nourrir du fruit de votre récolte, mieux vaut être capable de les différencier.

Confusion entre châtaigne et marron : gare à l’intoxication !

En ce début d’automne, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rappelé, par le biais d’un communiqué datant du 25 septembre 2019, les différences entre les marrons et les châtaignes. En effet, il vaut mieux savoir les distinguer puisque l’un est comestible, l’autre non.

Tous les ans, des cueilleurs se trompent et tombent malades en raison d’une intoxication alimentaire.

La confusion entre les châtaignes et les marrons est importante puisque, selon une enquête réalisée de 2012 à 2018, par l’Anses, auprès des centres antipoison, elle représente 11 % des confusions de plantes, toutes saisons confondues. Les symptômes de l’intoxication sont assez classiques : douleurs abdominales, nausées, vomissements, irritations de la gorge…

La châtaigne, un atout pour votre santé

Les vendeurs dans la rue ont beau crier « Chauds les marrons ! », ce qu’ils proposent à manger ne sont pas des marrons, mais des châtaignes, fruits du châtaigner (Castanea sativa). Non seulement elles sont comestibles et délicieuses, elles sont aussi excellentes pour la santé.

Riches en glucides, en fibres et source de minéraux, les châtaignes se consomment après avoir été cuites, dans l’eau bouillante ou directement dans la cheminée, dans une poêle dotée de trous.

Châtaignes fraîches

Châtaignes fraîches dans le panier © pilipphoto

Vous ne savez pas reconnaître une châtaigne ? C’est pourtant facile. Elle est renfermée, avec une autre châtaigne, dans une bogue marron (ou verte quand elle n’est pas mûre) qui ressemble à une pelote d’aiguilles. Vous ne la ramasserez, généralement qu’en forêt, dans les vergers ou en bordure des champs. Attention à ne pas vous piquer !

Nutrition et bienfaits sur la santé de la châtaigne

Le marron d’Inde ne se mange pas, il est toxique

Le marron, dont le nom officiel est marron d’Inde, se trouve en ville, dans les parcs ou les cours d’école. Sa bogue, de couleur verte, est plus grosse que celle de la châtaigne et ses pics sont plus durs et plus espacés, mais moins piquants. Elle ne renferme qu’un seul marron, plus gros, plus arrondi et plus brillant que la châtaigne. Il s’agit de la graine du marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) qui est le seul de cette espèce à pousser en France.

graine Marronnier d'Inde

Le marron est la graine du Marronnier d’Inde @ FP media

Vous pouvez aussi le ramasser, mais dans ce cas-là, il est ornemental ou bien utilisé pour réaliser des travaux manuels. Il serait aussi particulièrement efficace pour éloigner les araignées. Quoiqu’il en soit, il ne doit en aucun cas être cuisiné.

En cas de doute, si vous craignez d’en avoir consommé et vous sentez malade, n’hésitez pas à vous rendre aux urgences ou à appeler le 15.

Illustration bannière : Marron, châtaigne : quelles différences © Eskymaks
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis