Le hareng, un poisson qu’on peut acheter sans le menacer

Au rayon poisson, c’est toujours l’hésitation : quels poissons pouvons-nous consommer sans menacer la biodiversité ? Pour y voir plus clair, consoGloble.com vous guide parmi les espèces à privilégier ou à éviter. Aujourd’hui, le hareng, un poisson que l’on peut consommer car on le trouve en abondance.

Rédigé par Jean-Marie, le 9 Nov 2017, à 14 h 15 min

Le hareng et la santé

Le hareng est connu pour soigner la sciatique, les ulcères fétides, la gangrène et est largement commercialisé dès le XVIIIe siècle en France. Le hareng de l’Atlantique est vendu frais ou salé, ou encore fumé et épicé.

Harengs salés © Chudovska

Les points clés nutritionnels du hareng

Il constitue une très bonne source d’acide eicosapentaénoïque (AEP) et d’acide docosahexaénoïque (ADH), 2 acides gras de la famille des oméga-3, ainsi que des vitamines D (il en contient 10 fois plus que la sole par exemple), B12, B6 et du sélénium, du phosphore, du potassium. Une  combinaison efficace de nutriments alliés.

Consommer le hareng avec des points chiches pour faciliter l’absorption de fer.

Le hareng fumé et salé est une excellente source de phosphore, de sélénium, de vitamine B3, B6. Pour 100 g de hareng, on obtient(1) :

  • Calories : 158
  • Graisses : 9,04 g
  • Protéines : 17,9 g
  • Oméga-3 : 1,67 g
  • Cholestérol : 60 mg
  • Sodium : 90 mg (attention !)

Le hareng et la pollution

Situé en bas de l’échelle alimentaire, le hareng accumule moins de métaux lourds que d’autres poissons plus gros ; il est donc peu contaminé.

En effet, il mange surtout des copépodes (crustacés d’environ 1 ou 2 mm s’apparentant quelquefois au plancton supérieur), qui sont filtrés par ses branchies. Beaucoup de poissons aussi (lançon, gobies, merlans jeunes, petits poissons plats), mais les harengs ne sont pas considérés comme des poissons pollués.

Les enfants et femmes enceintes peuvent donc en manger plus de 4 fois par mois.

Acheter du hareng

Le hareng se trouve frais, entier ou en filets, dans les poissonneries. Il est également généralement disponible fumé, salé, mariné et en conserve.

Frais, on se fie à son aspect ferme, ses écailles brillantes et non altérées, et ses yeux rouges pour l’acheter en toute sérénité. Il se conserve une journée au réfrigérateur.

Peu dispendieux, on peut donc facilement le consommer une ou deux fois par semaine, frais ou en conserve.

Préparation du hareng

Essuyer le hareng frais pour en retirer les écailles molles puis le vider par ses ouïes. Ce poisson contient beaucoup d’arêtes mais elles s’enlèvent facilement. Il peut remplacer le maquereau dans la plupart des recettes.

Hareng et pommes de terre © TatyanaNazatin

Sa chair est blanche et savoureuse en plus d’être grasse. Frais, le hareng est délicieux grillé, cuit au four ou bien à la poêle. Il peut aussi se manger en conserve, en rollmops, en marinades…

Un dernier conseil : ne pas le pocher, ni le surcuire.

Illustration bannière : Harengs – © JK Fotografie Design
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. je veux rencontre en contact avec un exportateur de poisson hareng. je suis en côte d’ivoire

  2. Bonjour,

    Est-ce que le hareng est forcément un poisson sain à manger ?

    Même celui de la mer Baltique qui est la mer la plus polluée du monde ?

    Merci.

  3. la recette

Moi aussi je donne mon avis