Faim ou envie de manger : quelles différences ?

Rédigé par Emma, le 23 Apr 2015, à 12 h 27 min

L’envie de manger a des causes multiples

Contrairement à la faim, l’envie de manger n’a aucun signe physiologique : pas de tiraillements ni de gargouillis dans le ventre.

Ce n’est pas une demande de besoin d’énergie du corps, mais une demande de la tête, psychologique. L’envie de manger fait manger, mais sans faim.

Quelles sont les causes de cette envie ?

Les émotions négatives : stress, colère, tristesse, angoisse et pourquoi pas la joie (mais plus souvent les émotions négatives). La gestion difficile de ces émotions peut donner envie de manger pour compenser.

Les sens : une odeur de frites ou de chocolat, la vue d’un gâteau dans une pâtisserie ou d’un paquet de biscuits ouvert dans la cuisine. Les sens peuvent entrainer des envies impulsives de manger.

cocotte-chataignes-repas-noel-vegetarien-recette-vegan-04Les heures et les habitudes : les biscuits de 17h tous les jours,  les repas à heures fixes. Les habitudes font oublier d’écouter la faim. On mange quelque soit le degré de faim.

Et le plaisir ? !  Une envie de manger n’est pas une envie de plaisir ! Une envie de plaisir n’est pas impulsive, ni compulsive, ni habituelle. Elle se porte sur un aliment bien précis, bien identifié (tel carré de chocolat, noir, avec des noisettes, d’une marque bien précise) que l’on va vraiment dégusté, en prenant le temps.

Une envie de plaisir reste un événement rare pour être pleinement apprécié à sa juste valeur, c’est-à-dire d’exception.

Les solutions à mettre en place

Heureusement, il existe des solutions pour contrecarrer les envies de manger.

Pour les émotions négatives : changer son état d’esprit et ses idées en faisant autre chose. Une promenade, un coup de fil à un ami, de la relaxation, une séance de sport… A chacun de trouver une stratégie de sortie de pensées négatives selon son emploi du temps et ses goûts.

Pour les sens : éviter de rester physiquement à l’endroit où les sens ont été sollicités. Sortir de la pièce, changer de trottoir, faire autre chose. Les chercheurs ont quantifié la durée d’une envie :  elle dure une quinzaine de minutes seulement. Si la tentation sensorielle n’est plus prégnante au bout d’un quart d’heure, c’était donc juste une envie. Autant se le dire. Ça vaut donc le coup d’attendre 15 minutes avant de se ruer impulsivement sur l’aliment convoité.

Pour les habitudes : là encore, prendre le temps de faire autre chose que de manger sans faim.

Page suivante : 3 conseils pour gérer les envies de manger

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

16 commentaires Donnez votre avis
  1. Et ne pouvez-vous pas faire un article sur l’inverse ?
    J’ai faim (normal !) mais aucune envie de manger… Aucun aliment ne me fait envie… et je ne comprends pas pourquoi, ça m’embête !!

  2. Bonjour

    Je vous invite à consulter mon blog.
    LA SLEEVE DE MICHEL
    J’ai perdu 30 kg en 3 mois.
    Après la visite de mon blog
    On pourra échanger si vous le souhaitez.
    Merci et bonne journée.

  3. Très intéressant comme approche cette distinction : effectivement, j’ai laissé passer un quart d’heure et je n’ai pas craqué comme d’habitude sur mes confiseries…

  4. sacrée différence, en effet , et qui pèse sur la balance.
    J’y travaille non sans mal, et rien n’est acquis…
    La faim : je la ressens le matin, lorsque je me réveille, sensation de peau qui colle à l’estomac et gargouillis terribles !!!
    l’envie …Plus compliqué, je dirais plutôt le besoin psychologique !
    2 cas de figure : stress : je me remplis de n’importe quel aliment pourvu que ça bourre… GRRRRRRRRRRRRRR
    Une odeur, miam, miam, celle des crêpes sans faim et sans fin, je grinche mais dans le bonheur…A suivre

  5. sacrée différence en effet !!!
    la faim, c’est ce que je ressens le matin lorsque je me réveille !
    l’envie de manger par contre peut me donner l’illusion de combler une angoisse, nourriture émotionnelle, peut être amenée par une odeur de crêpes, mon péché mignon…Plaisir des sens…
    Je travaille à cette différentiation, non sans peine !
    merci pour cet article

  6. Bravo pour votre article! Très intéressant! je serai aussi intéressée par un article sur la sensation de satiété…

  7. On pourrait facilement réagir comme les bébés s’il n’y avait pas les parents (et surtout les grands-parents) derrière qui donnent une sucrerie dès que l’enfant pleure pour un « petit bobo ». Puis en ce qui me concerne, ce sont les conséquences de la guerre, étant née pendant les 30 glorieuses, mais en ce temps-là, ON NE JETAIT PAS LA NOURRITURE. Ma mère était une fée pour « recycler » les restes d’un repas (7 à table 2 fois par jour pas question de gaspiller),surtout après cette période très difficile qu’ils avaient connue où l’estomac criait famine souvent. Après cela, la distinction entre la faim et l’envie est une attention de tous les instants et lorsque j’y suis arrivée, les kilos supplémentaires sont partis et j’ai retrouvé la ligne. Alors les fanas des régimes amincissants !!!!!écoutez-vous vraiment

    • Comment as-tu fait Geneviève pour distinguer les deux??

  8. Si on doit aussi se taper la pub avant de lire vos contenus . Sujet intéressant.

    • installez ADBLOCK (sur firefox). C’est très rapide, et plus de pub.

  9. article intéressant, mais on aimerait avoir plus d’informations ensuite…
    dommage qu’on y collectione aussi les fautes d’orthographe et d’accord… le français se pert…
    la forme est importante (aussi bien que le fond) car les fautes d’orthographe peuvent oparfois induire une signification différente…

    • @HOC……C’est une blague!!????
      « qu’on y collectionNe les fautes d’orthographe et d’accordS…le français se perD… »
      Est-ce une façon de prouver que tu as raison, que d’user dans ton propre texte de l’objet du délit ? Mdr…

    • le français se perd, du verbe perdre. Ahh, la critique est aisée…

    • Se pert ou se perd ? Bravo Hoc !!!

  10. et que dire des pubs qu’on voit constamment à la télé et qui persuadent les gens de manger tout et n’importe quoi ; je ne sais plus quel publicitaire avait trouvé le machin(je ne sais plus de quoi il s’agissait) qui vous donne envie d’avoir faim ! ! ! celle-là, il fallait l’inventer !

  11. Très intéressante cette distinction entre envie de manger et faim. Je vais y faire plus attention et je pense que je mangerais un peu moins quand ce n’est que de la « gourmandise » . Merci de vos conseils !!

Moi aussi je donne mon avis