Quand le grignotage est-il recommandé ?

Rédigé par Emma, le 24 Aug 2015, à 11 h 28 min

Les publicités le disent ; évitez de grignotez ! Mais au fait, pourquoi ne faut-il pas grignoter ? Car s’il existe un grignotage qui favorise la prise de poids inutile, il existe également un grignotage aussi acceptable qu’agréable !

Il y a grignotage et grignotage

Comme en matière d’écologie, les choses en matière de diététique ne sont pas toutes en noir ou blanc, mais bien plus nuancées. Il en est ainsi pour le grignotage qui n’est pas à rejeter dans tous les cas de figure.

Pourquoi grignoter est utile

Souvent mes patients m’expliquent qu’ils se ruent sur le fromage, les chips ou ce qu’ils trouvent dans les placards quand ils rentrent le soir à maison.

Ce sont des fringales : la faim devient trop forte et est ingérable. C’est dans ces cas qu’on se laisse aller à manger trop vite et en trop grande quantité des aliments peu ou pas équilibrés.

chips-glutamateC’est justement ce à quoi le grignotage peut être utile : éviter les fringales et vous aider à patienter pour tenir jusqu’au prochain repas.

Dans ces cas-là uniquement, le grignotage devient une collation. Il répond à une faim, la calme, et permet d’attendre la prochaine faim pour le prochain repas.

Pourquoi il faut éviter de grignoter

Grignoter trop fréquemment et mécaniquement, c’est-à-dire sans faim, n’est par contre pas sans inconvénient. Les conséquences négatives sont nombreuses :

Grignoter entre les repas habitue l’estomac à être toujours en action et jamais au repos. Cela va masquer les sensations de faim (et donc également, de satiété) que vous ne ressentirez plus.

Grignoter n’a pas un bon effet sur votre poids. Tout ce qui est mangé en dehors de la faim ne répond pas à un besoin en énergie. Donc cette énergie, non utilisée sur le moment, est… stockée ! Même une pomme peut faire grossir dans ces conditions.

Alors que dire ces aliments plus riches, souvent gras salés ou gras sucrés. D’autant plus qu’on les mange sans faim, donc sans faire attention à leur quantités… un peu comme si vous mangiez plusieurs cuillères d’huiles, de sucre ou de sel.

Les aliments qu’il vaut mieux ne pas grignoter

Le grignotage se pratique surtout avec des aliments faciles à manger, tout prêts, sans préparation : ce sont souvent des aliments industriels.

grignotage

Au menu du grignotage :  les chips, cacahuètes, charcuteries, pizzas, gâteaux ou biscuits industriels. Attention, c’est souvent à l’apéro qu’on se laisse aller à des orgies de grignotage. Car c’est un autre inconvénient du grignotage : il se fait trop rarement avec des aliments sains.

Certes, on ne peut pas avoir des petits légumes frais épluchés et coupés en petits morceaux partout où l’on va. Mais il existe pourtant des aliments plus recommandables que ce que nous proposent la publicité et les industriels de l’agro-alimentaire.

Des aliments naturels, sains et non transformés, délicieux, à grignoter. Voici quelques suggestions.

Lire page suivante : les aliments qu’on peut grignoter, quand on a faim !
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Les fruits se grignotent aussi puisqu’il vaut mieux éviter de les manger durant le repas!

Moi aussi je donne mon avis