Découvrez l’alimentation vivante avec 3 recettes

Rédigé par Alan Van Brackel, le 9 May 2013, à 14 h 06 min

L’alimentation vivante inspire en cuisine

fruits-legumes-detoxCôté cuisine, on va donc examiner les saveurs et parfums des aliments complets et crus.

C’est sur ce principe que fonctionne le restaurant le Tan et la boutique d’Alimentation Vive de Pol Grégoire, qui vit à Bruxelles. Le concept d’alimentation vivante s’est développé ces dernières années, et notamment en France et en Belgique. Selon Pol Grégoire, on peut manger sainement tout en conservant les principes majeurs de l’alimentation vivante. Il s’inspire de ce concept et crée l’Alimentation Vive, en ajoutant des cuissons à basse température (en-dessous de 95°C) et des aliments carnés, crus ou cuits à basse température.

Voici trois recettes de Pol Grégoire à expérimenter pour se lancer…

Tartare de champignons aux câpres et olives noires, claytone de Cuba et pousses de roquette, sauce crue à la carotte

Pour quatre personnes, niveau : facile.

Matériel

  • une planche,
  • des couteaux d’office,
  • des cercles à dresser,
  • un chinois.

Ingrédients

  • pousses de roquettes,
  • 1 botte de calytone de Cuba,
  • 1 demi-tasse luzerne germée.

Pour le tartare et la sauce :

  • 1 ravier de champignons en très fine brunoise,
  • 1 c.s. de câpres au sel, dessalés et hachés gros,
  • 8 olives noires Kalamata à l’huile (dénoyautées),
  • 4 c.s. d’huile d’olive bio,
  • 2 c.s. de jus de citron bio,
  • 1/2 c.c. de miel brun,
  • 1 c.c. de romarin haché fin,
  • fleur de sel.

Pour la sauce :

  • 1 carotte,
  • 4 c.s. d’huile d’olive bio,
  • 1 c.s. de jus de citron,
  • 4 tomates séchées.

Recette

  • Hâchez les ingrédients du tartare, mélangez bien.
  • Mixez les ingrédients de la sauce à grande vitesse. Ne mettez pas trop d’eau.
  • Dressez la sauce et le tartare au-dessus en cercle dans chaque assiette. Ajoutez pousses, graines germées et verdures.

> Suite : Fines tranchettes de dos de lieu mariné au citron, mayonnaise légère à la mangue, salade de chou-rave à l’huile de noisettes

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Il y a une semaine,j’ai vraiment pris conscience que mon corps accepte presque uniquement que la nourriture crue.

    Merci.

  2. pas de rèponse

  3. Bonjour,
    Je crois qu’aucun germe, noix ou graine ne permet d’être une source fiable de vitamine B12 et c’est assez grave de le laisser entendre : son absence dans l’alimentation a des conséquences irréversibles sur le système neurologique. Les végétaliens l’ont bien compris et se supplémentent avec cette vitamine qui n’est présente que dans les produits et sous-produits animaux (issue des bactéries que les animaux ingèrent normalement en broutant au sol).

    • Je vous invite à visionner les vidéos du site Vivre cru.
      Thierry Cazanovas est une mine d’infos, et fait tomber bien des croyances avec une connaissance extrême de la physiologie humaine.

  4. En grande partie d’accord avec Guillory,pour moi le soja c’est non, j’y suis allergique comme au gluten d’ailleurs. Toutes ces plantes ont tellement été trafiquées par des soit-disant scientifiques qu’elles rendent la population malade. Toujours ce maudit profit avant tout. Rien de mieux que de cultiver un jardin afin de savoir ce que nous mangeons et de bien profiter des bons nutriments que nous offre la nature GRATUITEMENT.

  5. Facilement digérable et assimilable veut dire faim permanante et se jeter sur n’ importe quelle saloperie entre les repas.
    Que l’ on commence par nous débarasser de toutes les merdes qui sont ajoutés dans les produits fabriqués.
    On nous fait l’c apologie des bienfait du soja alors que celui ci est cultivé dans des pays qui utilisent la culture trangénique.
    Tout ce qui est nouveau attire la curiosité et par la suite on en découvre les méfaits.Personne ne digère de la même façon et personne n’ assimile de la même façon. Le jardin potager devrait être obligatoire avec un espace pour les poules et les lapins, et faire la cuisine sois même aussi.La seule recette miracle c’ est de vivre avec la nature.

    • il existe du soja bio et non transgénique cultivé et France ; voir en biocoop ; un potager obligatoire , avec un poulailler et un clapier ? quelle bonne idée pour ceux qui vivent au 6ème étage d’un immeuble !

  6. Bonjour.
    Permettez-moi de vous dire bravo pour cet article. Je suis déjà dans une démarche de nutrition plus saine et plus respectueuse et votre article est venu compléter mes connaissances. J’ai aussitôt visité le site de Pol Grégoire et j’ai découvert une vraie belle personne qui donne envie de cuisiner différemment.
    Merci

Moi aussi je donne mon avis