Bourrache, la petite fleur bleue qui rend heureux

Bienheureux ceux qui ont de la bourrache dans leur jardin ! Non seulement sa fleur est un régal pour les yeux… et pour les abeilles, mais cette jolie plante recèle de véritables trésors pour la santé.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 20 Aug 2017, à 10 h 20 min

Bourrache : des fleurs dans l’assiette

La tendance est à la cuisine sauvage. Il est bien clair qu’il ne s’agit pas de manger tout ce qui se cueille ! À condition de ne pas en abuser, la bourrache fait partie des plantes comestibles.

Pour le pus grand plaisir des yeux mais aussi du palais, cette jolie fleur se prête très bien à la décoration de canapés… ou de desserts. Vous l’aimerez aussi parsemée dans les salades, auxquelles elle apporte une subtile saveur qui rappelle un peu celle de l’huître !

bourrache

Côté boissons, glissez-la dans des glaçons ou… dans une belle carafe d’eau, seule ou avec d’autres fleurs ou aromatiques : un désormais grand succès de l’été, à décliner de presque toutes les couleurs !

Quant à ses feuilles, bien que velues, elles sont aussi très bonnes, ajoutées finement découpées aux salades lorsqu’elles sont jeunes, et plus tard en beignets ou en légumes.

D’excellentre infusions

Si la bourrache envahit votre jardin, pensez aussi aux infusions, excellentes pour soigner le rhume et les autres affections des voies respiratoires mais aussi, grâce à leurs actions dépuratives, les maladies de la peau.

En cas de toux ou de bronchite, recouvrez 1 bonne cuillère à café de fleurs séchées par tasse d’eau frémissante, laissez infuser une dizaine de minutes et prenez 2 à 3 fois par jour, entre les repas.

Attention : les parties aériennes, soit les fleurs, feuilles et tiges de la bourrache contiennent un type d’alcaloïdes (alcaloïdes pyrrolizidiniques) qui à hautes doses peuvent être toxiques pour le foie. Prudence donc si vous vous connaissez une sensibilité de ce côté-là ! Les femmes enceintes, elles, s’abstiendront.

Après l’été, l’huile de bourrache

La bourrache fleurit dans les jardins jusqu’à la fin du mois de septembre. Et après ?

Côté beauté, il reste la possibilité de profiter de son huile, proposée en petits flacons :

  • Quelques gouttes d’huile de bourrache matin et soir, en légers massages sur la peau parfaitement nettoyée, ont un visible effet antirides.

Pour celles et ceux qui sont plus particulièrement intéressés par ses aspects positifs sur le bien-être, l’huile de bourrache est aussi conditionnée en gélules : une bonne alternative pour bénéficier de ses bienfaits sous forme de cure, lorsque l’hiver sera venu !

Illustration bannière : bourrache – © BoxyPics
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis