10 remèdes naturels contre les douleurs du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent habituellement de 2 à 7 jours avant les règles.

Rédigé par Kathy, le 27 May 2017, à 16 h 50 min

Le syndrome prémenstruel n’est pas une fatalité, quelques plantes et remèdes naturels peuvent vous aider.

Le syndrome prémenstruel, c’est quoi ?

Son petit nom est SPM. On regroupe derrière ce terme l’ensemble des troubles précédent les menstruations chez certaines femmes. Les symptômes incluent :

  • prise de poids
  • seins gonflés
  • maux de tête
  • herpès et/ou boutons
  • nervosité
  • anxiété
  • agressivité
  • émotivité
  • dépression
  • jambes lourdes
  • appétit développé

Un cocktail bien sympathique. Si on peut améliorer les crampes par une bouillotte, il n’en est pas de même pour ces symptômes.

Des causes peu claires

On ne sait pas avec certitude de quelle manière se déclenche le syndrome prémenstruel, on peut juste affirmer que l’équilibre entre oestrogènes, prolactine, progestérone et mélatonine est modifié et a de l’influence sur les facteurs.

La sensibilité à la sérotonine serait importante et la métabolisation de la progestérone serait différentes chez les femmes observant le syndrome prémenstruel. D’autres facteurs environnementaux, et notamment l’alimentation, auraient un rôle non négligeable.

10 plantes et astuces naturelles contre le syndrome prémenstruel

Pour traiter et prévenir, on va miser sur le naturel, c’est plus efficace encore que les médicaments.

1. Adaptez votre alimentation

Vous connaissez la rengaine : manger sainement. Il faut notamment limiter les graisses saturées car elles font gonfler : on cherche ici à éviter l’inflammation. On évite également les produits laitiers et on mange moins salé, moins sucré. Au menu on va plutôt manger plus de fruits et légumes. On pensera plutôt plats végétariens et régime crétois.

On évite aussi les excitants, le café, l’alcool, les sodas sucrés.

2. Bougez !

La pratique d’un sport ou en tout cas l’exercice atténuent le syndrome prémenstruel. Cela a deux buts : gérer le stress et l’agitation, mais également détendre les muscles.

syndrome prémenstruel

NB : Malgré l’illustration de bannière on ne vous encourage pas à frapper quiconque, ce n’est pas une bonne manière de se défouler !
NB2 : Aucun homme n’a été maltraité durant la rédaction de cet article. Enfin, pas trop.

3. Des graisses et huiles adaptées

On favorise les graisses polyinsaturées, donc les produits riches en oméga-3 et 6. On pensera notamment à :

  • l’huile de ricin
  • les graines de chanvre
  • les graines de lin
  • l’huile de bourrache
  • l’huile d’onagre

Et puis dans l’alimentation courante via des poissons riches en oméga-3 si vous en mangez (truite, sardine, maquereau, saumon sauvage, etc.).

On n’oublie bien entendu pas les oméga-3 d’origine végétale via l’huile de colza et autres.

4. Remplacez le sel

Pour cela redécouvrez les fines herbes, le citron, le vinaigre, les épices.

Lire page suivante : quelles plantes et compléments alimentaires contre le syndrome menstruel ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

1 commentaire Donnez votre avis
  1. MAL DE VENTRE ET AGRESSIVITÉ!! SONT LES PIRE SYMPTOMES!!!

Moi aussi je donne mon avis