L’artichaut, l’antioxydant vert

Dans la famille des antioxydants, on demande le feuillu vert. Certains en préféreront les feuilles tandis que d’autres en dégusteront le coeur mais qu’importe, l’artichaut est plein de vitamines et de fibres de la base aux pointes : un atout indéniable dès le printemps.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 4 Jun 2021, à 13 h 09 min
L’artichaut, l’antioxydant vert
Précédent
Suivant

L’artichaut en cuisine

Comme vu précédemment, il y a tout intérêt à inclure l’artichaut au menu durant tout le temps que dure sa saison. Voici quelques conseils malins :

Choisir l’artichaut et le conserver

Les bractées (ou feuilles) doivent être fermées ou l’artichaut est alors trop mûr, et il contiendra trop de foin. Les feuilles sont généralement d’un vert tendre, à moins d’une variété violette bien entendu. Un artichaut peu frais présentera des taches noires sur les pointes ou à la base. Les « artichauts nouveaux » se consomment eux crus avec leur queue.

artichaut

Artichauts nouveaux © Sabino Parente

On conserve sans problème l’artichaut sans le laver, au réfrigérateur dans un sac. Ne pas hésiter à pulvériser un peu d’eau, ou à placer la queue dans un récipient plein d’eau.

Que ce soit pour le conserver ou avant de le manger, surtout si vos intestins sont sensibles, n’hésitez pas à blanchir l’artichaut. Pour le congeler, on enlève le foin et on le blanchit (on peut ajouter du citron) avant de le refroidir et de l’éponger.

Préparer et consommer l’artichaut

Pour préparer l’artichaut, on brise la queue d’un coup sec, ce qui a l’avantage de retirer par la même occasion les parties filandreuses. On peut le frotter avec du citron avant de le faire cuire.

Une manière simple de le manger est de tout simplement le faire cuire dans l’eau bouillante ou à la vapeur avant de le servir tel quel. On vérifie la cuisson très simplement : les feuilles situées près du centre doivent se détacher facilement. On le sert souvent avec une vinaigrette ou une sauce. Le coeur est particulièrement apprécié.

Un artichaut cuit doit être consommé très rapidement et ne peut pas être conservé plus d’une journée : ses moisissures sont toxiques.

Cuisiner l’artichaut

Dans toute la Méditerranée, on consomme l’artichaut violet cru, cuit à la poêle ou mariné à l’huile. On aime aussi son coeur et on le retrouve dans certaines pizzas, notamment la 4 saisons.

L’artichaut se marie bien aux salades vertes mais on peut aussi inclure le coeur dans une recette de pâtes, en faire une purée, l’inclure dans une ratatouille. Certains en feront même des beignets, des chaussons, des clafoutis et des muffins.

artichaut

Artichaut farci © REDAV

Une autre recette appréciée est celle des artichauts farcis : pour cela on peut mettre l’artichaut à l’envers et frapper sur la base afin que les feuilles s’ouvrent. On coupe les pointes après rinçage et on insère une préparation (souvent de fromages, ail et citron mais aussi des viandes, des pâtes, des fruits de mer, de l’oeuf, etc.) entre les rangées de feuilles.

On peut aussi servir les artichauts crus, surtout les petits, ou les faire sauter à la poêle.

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Artichauts – © Lena Gabrilovich
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis