Réveillon. Choisir et consommer ses huîtres

Réveillon. Choisir et consommer ses huîtres

Les huîtres font très souvent partie des tables de fête. Produit 100 % naturel, les huîtres ne font certes pas l’unanimité mais elles enchantent les papilles de plus d’un amateur ! Cependant, il faut être prudent lors des achats et opter pour des produits de qualité. Pour cela, voici quelques conseils pour un repas de Noël réussi !

L’huître, un mollusque de qualité et 100 % naturel

Qu’on la déguste nature ou avec un zeste de citron, crue ou cuite, l’huître, très peu calorique mais riche en minéraux et en vitamine, a un goût différent selon les périodes et sa région d’origine. Elle peut être douce, salée, fine (et creuse) ou encore charnue, mais dans tous les cas, elles sont toutes bio (bien que leur pêche peut avoir un impact négatif sur l’environnement) !

Et si vous voulez jouer la carte de l’écologie à fond, sachez que les coquilles d’huîtres sont recyclables  ! Une fois broyées, vous pouvez les ajouter à votre compost.

huitre-mollusque-crustace-reveillon-alimentation-09

Les coquilles peuvent même être transformées en compléments alimentaires sous forme de poudre pour un traitement reminéralisant ou ajoutées à la peinture pour la signalisation routière en Bretagne. Certains ont même fait des chaussures à base de coquilles d’huîtres.

L’huître, à chaque région sa spécialité

 

Tandis qu’en Normandie l’huître est très salée, en Bretagne, elle est beaucoup plus douce. Dans la région de Ré-Centre-Ouest, les creuses sont bien en chair alors que dans le Bassin d’Arcachon, elles sont plutôt plates. En revanche, en Méditerranée, les huîtres de Bouzigues ont un goût particulièrement fort d’Iode.

En France, la plus consommée est l’huître japonaise, qui est élevée à Arcachon, Marennes-Oléron, Bretagne, l’île de Ré, Normandie, dans le Languedoc et en Corse. Puis, l’huître plate est aussi très cultivée, en Bretagne et en méditerranée. C’est la plus chère et la plus réputée. L’huître creuse quant à elle est la moins chère.

>>>La Bretagne est une région idéale pour la culture des huîtres : Saint-Brieuc, Paimpol, la baie de Morlaix mais aussi la rade de Brest, sont des zones non négligeables de parcs à huîtres.

Manger des huîtres, c’est sain

huitre-mollusque-crustace-reveillon-alimentation-00-b-ban

La conchyliculture, un élevage 100 % naturel

La conchyliculture est un élevage écologique puisqu’il est 100 % naturel. Les étapes d’élevage (culture en poche et affinage) s’effectuent en extérieur et les huîtres se nourrissent exclusivement de produits naturels. Aucun antibiotique ou produit chimique n’est utilisé. Vous pouvez consommer des huîtres “à volonté”.

Aucun label bio n’est apposé sur les huîtres, même si certaines se sont vues décernées le label Rouge (Marennes Oléron Fines de Claires et Spéciales Pousse en Claires) garantissant qu’elles sont soumises à des normes de contrôle exigeantes.

Les jeunes huîtres, particulièrement vulnérables, sont victimes d’ une surmortalité étonnante depuis 2008, sans que l’on en connaisse la cause réelle : sur cette maladie des huîtres lisez donc L’huître, bientôt une perle rare.

*

Suite > Comment choisir ses huîtres ?