Yaourtière et yaourt fait maison : avantages et recette

Les Français sont de grands consommateurs de yaourts nature, sucrés, aux fruits… Il faut admettre que leur contenant pose un problème écologique car ce plastique n’est pas encore recyclé par les centres de tri sélectif.

Rédigé par Artscene Lapin, le 29 Apr 2016, à 12 h 00 min

La solution pour réduire ses déchets est l’utilisation de la yaourtière et le yaourt fait maison qui font leur grand retour dans les cuisines. Effet de mode ou conscience écologique ?

La yaourtière, un Investissement à court ou à long terme

Yaourtière YalactaLa première étape est de trouver le bon appareil qui vous convient. Notre choix s’est fait naturellement pour la marque à trois lettres, SEB, celle qui nous rappelle la yaourtière orange de nos grands mères. Leur contenance varie de 6 à 12 pots en verre. L’idéal est de commander des pots en plus et il existe aussi des modèles « yaourt à boire ».

Vous trouverez un nombre impressionnant d’offres sur les sites de vente d’occasion. Nous avons eu la nôtre dans un état neuf, 40 % moins cher.

Le couvercle de la machine est en plastique et malheureusement, aucune marque moderne n’en propose en verre. Si vous avez peur des retombés de bisphénol A, vous pouvez vous tourner vers l’achat d’un modèle des années 50, la Yalacta avec couvercle en métal. Bien entendu, l’électronique n’est pas présente pour vous aider et il faudra trouver un moyen de stabiliser la température à 40° durant 8 heures.

Yaourts maison  – Exercice pratique

Vous recevez votre cadeau par la poste et là, il faut battre le fer tant qu’il est chaud. Vous avez la possibilité de faire des yaourts bien entendu, mais aussi des desserts lactés et des faisselles.

Nous avons opté pour des desserts lactés au chocolat. 15 minutes de préparation, 40 minutes de cuisson et 6 heures de réfrigérateur plus tard, nous nous sommes délecté de nos premières créations.

Yaourt en famille

Il faut un minimum de patience et d’organisation afin que votre réfrigérateur ne manque plus jamais de yaourts.

Les temps de préparation sont relativement courts alors que la cuisson peut aller jusqu’à 16 heures pour un fromage blanc, sans oublier un passage de 4 heures minimum au froid. L’idéal est de faire la préparation avec les enfants. Ils adorent casser des oeufs, utiliser le batteur électrique, diviser les carrés de chocolat et remplir les petits pots avant de sélectionner le programme.

yaourt fait maison

Conseils pratiques

Il ne faut pas lâcher l’affaire car votre investissement de départ dans la machine sera vite amorti si vous l’utilisez constamment.

Il faut un minimum de motivation pour que votre yaourtière ne se retrouve pas au milieu des milliers d’occasions sur internet. Le fait maison apporte toujours une satisfaction et cette sensation sera partagée par vos enfants donc, il faut trouver un créneau avec eux pour qu’ils s’exclament « C’est moi qui l’ai fait » et qu’ils demandent à en refaire. Un jeune papa a dédié un site complet à sa yaourtière.

Lire la suite : Conseils pratiques – les plus / les moins

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Parler de protection de l'environnement, de consommation responsable aujourd'hui est devenu un challenge car le sujet est récurent dans la plupart des...

26 commentaires Donnez votre avis
  1. Vive le marketing!
    Je ne sais pas si vous êtes sponsorisé par des marques comme SEB, mais tant qu’à faire, si vous réfléchissiez véritablement, le produit SEB à recommander pour les yaourts, c’est la cocotte-minute.
    Pour faire des yaourts de manière infaillible, il suffit de placer les pots ( remplis avec le lait bouilli, auquel on a ajouté un yaourt nature pour 1L de lait quand la température est redescendue entre 45 et 55°), dans la cocotte dans laquelle on aura fait monter de l’eau en vapeur.
    Lorsque la cocotte siffle, on l’arrête, on vide l’eau, on met les yaourts, on referme le couvercle et on laisse une nuit. Au matin les yaourts sont pr^ts.
    Et ça ne consomme pas d’électricité.
    La yaourtière, comme la machine à pain, c’est du marketing. Je hais le marketing!

  2. Rebonjour,
    L’on peut trouver du lait de chèvre en magasin BIO.
    Bonne journée

  3. Bonjour !
    Je suis une personne seule et malgré cela je fais mes yaourts en yaourtière. J’utilise le ferment mais aussi le repiquage (c’est-à-dire refaire avec un yaourt de la tournée précédente). Pour le temps pas de problème, je les fais la nuit. J’achète du lait BIO de bonne qualité.
    L’inconvénient des nouvelle yaourtières : le plastique mais les yaourts du commerce ne sont pas tous en pots de verre ! patience, peut-être que nous revivrons un jour “sans biphénol A ” !!!!!!!! cordialement et à bientôt. Marie

  4. Bonjour à tous,
    Je fais mon pain tout les 2 jours, ainsi que mes yaourts depuis plus de 25 ans. Mes 2 yaourtières ont un couvercle en verre, seul bémol cela transpire plus et chauffe plus que si c’était du plastic, je peux également les différer, pour économiser l’électricité, pour le faire la nuit, par exemple. Nous sommes 8 à manger 2x par semaines. Les économies sont appréciables, ainsi que le plaisir des papilles.
    Faire sois-même est un plus pour la santé.
    Bonne journée.

  5. Intolérants aux produits laitiers, nous sommes passés nous aussi au soja-calcium. Je trouve plus pratique maintenant de faire mes “yaourts” au kefir, qu’à la yaourtière. Ce ne sont pas de vrais ferments en grain, juste des sachets pour kefir de lait achetés en magasin bio, mais voilà pas mal de fournées que je fais avec un seul sachet de départ, et la réaction se fait de mieux en mieux et de plus en plus vite ! J’utilise juste un pichet en verre d’un litre, avec couvercle. Quand il ne me reste plus que quelques cm au fond, hop je transfère dans un 2e pichet propre, j’ajoute un litre de jus de soja, à température ambiante une journée, au frigo dès que c’est pris. Et plus de petits pots et couvercles à laver… Amusez-vous bien !

  6. intolérante au lactose je fais mes yaourts au lait (boisson) de soja enrichi en calcium sinon ce n’est pas très bon,
    je lance la yaourtière le soir, le matin au frigo et hop je peux les manger dès le midi, ça plusieurs années que j’ai la SEB j’ai essayé aussi les crèmes j’en suis très ocntente

  7. et le kéfir de lait – ou le kambucha vous y avez pensé –
    oui dommage pour les couvercles plastiques – mes yaourts étaient rosés sur le dessus !!! alors je préfère les yaourtières anciennes –

  8. Le truc pour réussir ses yaourts, c’est de prendre du lait entier et non du lait demi-écrémé.

  9. je fais mon yogourt a l’ancienne: je laisse le lait bien chaud dans un place chaud: sur le radiateur chauffe, ou dans le four qui a été chauffé (pour 1-2 jours maximum). Je n’ajoute de yogourt tous les temps, il y a des lacto-bacile = bactéries dans la maison, mais avec un peu de yogourt çà va venir plus vite.
    Pas de électricité, pas des nouveaux appareils dans ma maison.

  10. et bien , c’est drôlement fédérateur le yaourt, vu le nombre de commentaires!
    pour ma part j’ai de grosses difficultés à trouver du lait de brebis, je trouve par contre facilement des yaourts au lait brebis.
    Petit info : à lire “le lait de vache” cette vacherie, il y aura alors moins de polémiques pour la fabrication ou achat de pots de yaourts!

  11. Il suffit de mettre les yaourts dans une cocotte en fonte avec de l’eau très chaude et attendre une journée ou une nuit ……..

  12. Moi c’est dans le cuit vapeur !! Mais je me pose la même question pour le Bisphenol …

  13. Strummer et Véronique, quand on sait que ma yaourtière SEB a 22 ans et ma sorbetière quasi 40, on ne peut pas dire que j’ai beaucoup enrichi la marque… Je vous suggère de comparer le coût énergétique de cuisson du lait + coût de chauffe de la cocotte et celui de la “vilaine” yaourtière au peut-être bisphénol A, vous allez être surpris!
    Ma grand-mère russe se contentait de faire chauffer son lait… sur le poêle et de coller ensuite ses pots de yaourts sous une couverture de laine bien épaisse. Evidemment, on ne parle pas de yaourts fermes, petite manie d’Occidental: à l’origine, le yogourt était une boisson!

  14. Bonjour, j’ai acheté l’appareil à la brocante pour 1,5€ pas la marque SEB, avec 7pots et 7 autres pour réserve. Elle date de plus de 6 ans. consommation 11w.Je fais mes yaourts au lait de vache, soya vanille ou chocolat et cela fonctionne très bien. 5 minutes de préparation, 8h pour l’appareil surtout la nuit.
    J’achète 4 pots de yaourts au lait entier pour la préparation, 0,68€ et cela me permets de faire 16 litres de yaourts. Et ils sont doux. Seul problème c’est la vaisselle des pots moins facile que de le mettre à la poubelle (sac payant).
    Lait entier, 4 morceaux de sucre brun, 2 vanille et parfois de l’huile essentielle orange ou citron, ou menthe. Très bon.

  15. J’ai même fait des yaourts…au soleil ! Bon, c’était en Martinique, certes, mais je pense que c’est parfaitement réalisable sous des latitudes plus nordiques en été. Je mettais mes pots de verre récupérés dans un contenant plastique (on ignorait les méfaits du plastique à l’époque…) remplis du mélange tiédi et hop ! sur la véranda, bien exposés. Faites vos expériences, celle-là a fonctionné pour moi.
    À quand un article sur les fours solaires ? Et sur le soleil tout simplement ? J’ai svt utilisé ses rayons pour réchauffer un plat…

  16. Je fais mes yaourts au four, c’est fastoche :
    Chauffer le lait jusqu’à environ 55° (le petit doigt y tient juste quelques secondes avant d’avoir trop chaud).
    Y mélanger un yaourt (au choix pour des yaourts fermes, choisir un yaourt ferme, pour du fluide choisir un fluide,ou yaourt brebis, chèvre).
    Mettre au four 55°, au bain-marie. Je couvre le tout d’alu, puis d’un torchon (..mais j’en connais qui ne mettent ni bain-Marie, ni torchon, ça marche quand même).
    Éteindre le four et laisser toute la nuit, ou au moins 8 heures.
    On peut utiliser du lait de soja, cela fait de bien meilleurs yaourts de soja que les affreux trucs qui se vendent sous le même nom dans les commerces.

  17. Bonjour, je ne sais pas si la rubrique est sponsorisée par SEB, mais quoi qu’il en soit, le marketing et la publicité vous ont bien asphyxiés. Pas besoin de yaourtière pour faire des yaourts. Pour en revenir à SEB, une cocotte minute suffit.
    Voilà la recette : faire bouillir un litre de lait. attendre que la température retombe entre 45 et 55° (il faut un thermomètre). Lorsque la T° est à ce niveau, mélanger au lait un yaourt nature. En même temps, vous mettez de l’eau dans la cocotte, vous la fermez, vous faites de la vapeur. Lorsque la soupape tourne c’est ok. Pendant que ça chauffe sous la cocotte, vous remplissez vos pots de yaourts. vous ouvrez la cooctte, vous videz l’eau, vous mettez les pots de yaourts dedans, et vous refermez le couvercle de la cocotte. au bout de 12h, les yaourts sont prêts. Personnellement, je mets de la confiture au fond des pots pour parfumer mes yaourts.
    Evidemment , c’est plus facile de brancher la yaourtière et d’attendre. Si vous voulez filer du blé aux fabriquants, vous pouvez aussi acheter une machine à pain.

    • Alors là MERCI et BRAVO je suis complètement d’accord avec vous sur tout et si + de personnes raisonnaient ainsi la planète n’en serait pas là !!!! les yaourts ne datent pas d’hier et nul besoin de matériel sophistiqué qui coutent…. encore et encore et remplissent les poches des vendeurs ! a croire que le “progrès” nous a tout lobotimisés…..

    • Bonjour,
      Non, je ne suis pas sponsorisé par S.. Je précise bien que la machine a été achetée d’occasion et en aucun cas neuve. Ayant des enfants, je trouve que c’est un achat plus raisonnable et plus ludique qu’un jeu vidéo. En revanche, je n’achèterai pas de machine à pain.
      Il y a une possibilité pour que les gens n’achètent plus ce genre de choses et utilisent la technique de la cocotte minute ci-dessus (que je vais essayer aujourd’hui), c’est de poser des autocollants sur les machines vendues neuves dans le commerce. Une association le fait contre le Roundup (article en cours).
      Sinon, il faudrait envoyer un message aux 2500 personnes qui en vendent actuellement sur le net pour leur faire un procès d’avoir acheter cela neuf.

  18. Vous nous dites “si vous avez peur des retombées de Bisphénol A”…
    Bien sûr que nous devrions tous avoir peur des retombées de Bisphénol A ! Ne serait-ce d’ailleurs pas la première chose à investiguer, avant de conseiller de faire ses yaourts maison ? Existe-t-il des études indépendantes ayant montré la présence de ce perturbateur endocrinien dans les yaourts faits en yaourtière et dans les autres? Merci de nous le dire, si vous avez connaissance de ces chiffres !

    • Il faudrait récupérer la condensation qui se trouve sur le couvercle et la faire analyser. Il faut trouver le laboratoire qui peut l’analyser…

  19. on peut faire de très bons yaourts sans yaourtière. Le principal est de conserver au chaud. Voici techniques connues: le four, la cocotte minute, la glacière. Le principe est de mettre le conteanant à la bonne température (par exemple en mettant une casserole avec de l’eau chaude, et de fermer hermétiquement. Et d’être patient

  20. Ieu, fa d’annadas qu’ai chausit la iaortièra en litre. Mens de causas de lavar ! De mai, un avantage pas pron remarcat: es lo gost dau lach vertadier. Ren de veire d’ambé lei faus iaorts dau comerci.

    Moi j’ai opté depuis des années pour la yaourtière en litre, moins de vaisselle et plus pratique. Un avantage pas assez souligné de mon point de vue, c’est le goût du lait de vache véritable. Rien à voir comparé aux pseudo yaourts du commerce !

  21. Bonjour,

    Quelqu’un sait-il faire des yaourts au lait de chèvre “compactes” ? Les miens ne prennent pas vraiment…

    Merci

    • Il faut, pour moi, allonger le temps de fermentation et mettre la yaourtière dans une pièce tiède, surtout en hiver. On peut aussi ajouter une cuillère de lait en poudre.

    • moi je mets 2 yaourts entiers pour un litre de lait

Moi aussi je donne mon avis