Tomates : le fruit-légume qu’on a failli ne jamais manger

La saison de la tomate est arrivée et avec elle, une ribambelle de variétés aux multiples couleurs chatoyantes. Qu’elles soient jaune ananas, pêche, groseille ou saint-vincent, rouge coeur de boeuf, cornue des Andes, roma ou cerise, noire de Crimée ou russe ou encore verte green zebra, les tomates embellissent nos assiettes et chatouillent nos papilles de leur délicieuse saveur douce, relevée pour certaines variétés, d’ une petite once d’acidité qui se marie très bien à différents mets.

Rédigé par Samira, le 19 Jun 2016, à 12 h 30 min

Elle peut se déguster crue en salade, cuite, en sauce, en accompagnement d’un poisson ou d’une viande ou bien séchée en apéritif. Ce fruit-légume nous offre de multiples possibilités dont nous comptons bien profiter durant les quelques mois qu’elle nous honore de sa présence ! Et pourtant nous avons failli ne jamais la connaître.

Un fruit-légume à la terrible réputation

Avant le 26 septembre 1820, la tomate avait la réputation d’être toxique et de pouvoir provoquer l’appendicite, le cancer et la « fièvre cérébrale ». Rien que ça. Dès lors, inutile de le préciser, personne n’osait en manger.

A lire aussi : La fiche de l’encyclo-ecolo sur les tomates

Tomates

Mais cela, c’était avant qu’un colonel du nom de Johnson, de réputation assez excentrique, décida de manger ce désormais si commun fruit-légume, ce fameux 26 septembre 1820. Non pas une tomate d’ailleurs, mais bien tout un panier, et ce devant un parterre de personnalités, afin d’en prouver la non-toxicité. Et comme nous nous en doutons, cela a fonctionné à merveille. Tellement bien d’ailleurs, que la tomate est aujourd’hui l’un des aliments préférés des Américains et des Européens.

A lire aussi : Stats de la production mondiale de tomates

Des propriétés insoupçonnées

La tomate n’a pas une bonne image auprès de tous, car elle n’est pas bien tolérée par certains. Elle peut provoquer des réactions allergiques chez certains. Et pourtant elle est un excellent antioxydant. C’est le lycopène contenu dans le pigment rouge de la tomate qui lui confère cette propriété non négligeable. D’autant plus que cet antioxydant serait deux fois plus efficace que le bêta-carotène en prévention du cancer, notamment celui de la prostate.

Tomates

Des acides en prévention du cancer

Deux autres substances contenues dans la tomate sont notables : l’acide coumarique et l’acide chlorogénique, qui seraient excellents en prévention du cancer des poumons en contribuant à l’inhibition des effets des nitrosamines contenus dans la fumée de tabac.

Elle permet aussi un très bon apport en vitamine C (24 milligrammes pour une tomate soit 40 % des apports journaliers), en vitamine A (15 % des AJR), en potassium (8 % des AJR) et contient également du fer (7 % des AJR)(1).

Étonnant que ce fruit-légume recèle tant de merveilles ! Encore faut-il bien le choisir, et bio de préférence.

En pratique ça donne quoi ?

Vous souhaitez acheter des tomates ? Alors privilégiez celles de saison : c’est à dire de mai à septembre prenez-les au marché ou chez un producteur. Choisissez-les bien fermes et souples, juteuses, charnues, de couleur brillante et surtout odorantes ! Essayez de varier : il serait dommage de se cantonner aux classiques rondes ou cerises, chacune a sa particularité et son propre goût.

Tomates

N’hésitez pas à faire des salades de tomates rouges, jaunes, vertes, noires, elles sont magnifiques et bourrées de vitamines. Mangez-les avec une bonne huile d’olive, l’absorption de lycopène sera facilitée.

Une envie de tomate vous prend en hiver ? Achetez des tomates séchées au soleil et conservées dans de l’huile d’olive plutôt que celles du marché qui ont mûri dans une serre !

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Samira, naturopathe, passionnée par l'alimentation saine et gourmande et la santé au naturel, grâce à des moyens simples et peu chers. "Vivre sainement" ne...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. n’oubliez pas les allergiques aux tomates, surtout crues ou mures… Nous sommes très nombreux, et totalement incompris, c’est héréditaire : ma mère, ma soeur, mon petit fils… et quelle galère! Même si nous arrivons à en manger cuites, le dégoût est toujours là et plusieurs jours à manger des tomates cuites font apparaître le problème : nausées

    Pourtant j’aime l’odeur

    Anne Sylvestre a chanté une très jolie chanson pour les enfants qui rappellent aux parents de ne pas forcer les enfants à en manger : j’y peux rien c’est comme cela j’aime pas!

  2. Tomate cultivés dans de laine de roche avec de l’eau est des produits plus que douteux, tomates trafiqués pour avoir une belle couleur et qui se conservent le mieux possible, sans gout infecte à manger,ou sont les anciennes variétés? les semenciers les ont oubliés aux profits des grandes surfaces et des ces actionnaires, c’est la même chose pour tout les fruits que l’on trouvent dans les étals pas de gout, pas murs acide, infecte à manger.

Moi aussi je donne mon avis