Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués

Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués

Manger des fruits et légumes non pollués par des pesticides devient difficile. Qu’il s’agisse de l’Inserm, de l’EWG, ou de  l’association Pesticide Action Network PanEurope (fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire), les études vont toutes dans le même sens : on trouve des pesticides partout ! A la suite des analyses menées par ces organisme, un classement des fruits et légumes les plus contaminés a été dressé. Plus ou moins alarmant !

Des pesticides dans nos assiettes

De nombreux polluants se retrouvent dans notre alimentation : outre les pesticides dont il est ici question, le PCB, le chlordecone,  le mercure, l’aluminium, les mycotoxines, de l’acrylamide, du cadmium, bref… peuvent se trouver dans certains aliments.

pesticides-fruits-légumes-aliments

Des études concordantes

L’Environmental Working Group (EWG), une ONG environnementale de Washington, publie chaque année une étude sur la contenance en résidus de pesticides de 47 fruits et légumes, basée sur 87.000 tests réalisés entre 2000 et 2009 puis en 2013 et 2014(1).  Une autre étude publiée par l’association Pesticide Action Network PanEurope (fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire) souligne que la la majorité des pesticides contaminants les fruits et légumes sont des perturbateurs endocriniens néfastes pour le système hormonal. L’association en a déduit une liste des 18 fruits et légumes les plus pollués !

  • Les plus affectés selon l’étude européenne : Aubergine, carotte, Laitue, chou, concombre, épinard tomate, fraise,  chou-fleur, pêche, petits pois, poivre, pomme, pomme de terre, poireau, raisin,

Pas de chance, ce sont parmi les légumes les plus consommés !

La conclusion tirée par l’étude de l’EWG sur les fruits et légumes permet de mieux cerner ce phénomène (voir tableau ci-dessous) et les risques d’exposition :

  • Une personne qui consomme les 12 fruits et légumes les plus contaminés ingurgiterait en moyenne 10 pesticides par jour !
  • Alors que manger les 15 fruits et légumes les moins contaminés exposerait une personne à moins de 2 pesticides par jour en moyenne.

 Le classement des fruits et légumes contaminés

Le classement suivant est basé sur un score global établi à partir de 6 mesures de contamination différentes. Il permet au consommateur de savoir quels fruits et légumes privilégier pour réduire le nombre de pesticides dans son alimentation.
Fruits et légumes les plus pollués

Le palmarès 2014 du  groupe de recherche sur l’environnement Environmental Working Group ne bouleverse pas celui des années précédentes :

Les fruits et légumes les plus traités – palmarès 2014

Dans la liste des “Dirty Dozen”, certains fruits ou légumes ont  jusqu’à 15 résidus de pesticides différents (raisin), ou 13 (pommes). 

  • Pommes – Fraises – Céleri  – Épinards – Nectarines – Concombres – Myrtilles – Laitue – Pèches –   Petits pois – Pommes de terre – Piments – Poivrons – Raisin  – Tomates cerises

Les moins traités

Les “Clean fifteen” sont les fruits ou légumes présentant de moindres doses de pesticides Selon l’EWG, la plupart de ces végétaux ne présentaient pas de traces de pesticides, ou alors très peu.

  • Ananas – Asperges – Aubergines – Avocat – Champignons – Chou –  Chou-fleur – Maïs doux – Oignons – Mangue –  Papaye – Kiwi –  Pamplemousse – Melon –  Patates douces -

Fruits et légumes : avec ou sans la peau ?

Le rinçage réduit, mais n’élimine pas les pesticides, alors que l’épluchage réduit également les risques d’exposition mais retire aux aliments bon nombre de leurs vertus nutritionnelles, vitamines et minéraux étant principalement contenus dans la peau.

Pour plus d’efficacité, vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude à votre eau de rinçage et nettoyer la peau de vos fruits et légumes avec une brosse à légumes écolo.

Selon l’EWG, la meilleure solution reste de varier son alimentation, de rincer tous les aliments et d’acheter bio dans la mesure du possible.

Pesticides et alimentation, quels risques ?

De études réalisées cette fois-ci en France avaient déjà souligné que la moitié de nos fruits et légumes contenaient des résidus de pesticides, et même 10 % dans des proportions supérieures aux normes légales. Le céleri, le poivron ou encore les pêches figuraient également parmi les aliments les plus pollués.

pesticides-fruits-légumes-aliments

Les pesticides en 2014

En 2014, une étude sur les pesticides dans les aliments en Europe a un peu rassuré. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un rapport sur les résidus de pesticides dans l’alimentation observés dans l’Union européenne. 97,4 % des échantillons analysés étaient conformes aux limites maximales de résidus de pesticides autorisés dans les produits alimentaires dans l’UE…

Encore trop utilisés en France (75000 tonnes / an), les pesticides sont non seulement toxiques pour l’environnement mais auraient également des répercussions sur notre santé, et ce, à des doses pourtant jugées « sans risque » par les industriels.

pesticides-fruits-légumes-aliments

Différents pesticides ont été reconnus comme ayant des effets toxiques sur l’homme, tels  que :

  • des effets sur le système nerveux,
  • des effets cancérigènes,
  • des effets sur le système hormonal,
  • irritations de la la peau, des yeux et des poumons.

La teneur en pesticides des fruits et légumes

La teneur en pesticides mesure la teneur en milligramme par kilo (mg/kg) la quantité de pesticides des différents fruits et légumes :

  • Salades : jusqu’à 4.3 mg d’insecticides (acéphate) (limite de 0.02 mg/kg)
  • Persil : 12.8 mg (fongicides) (limite de 5mg/kg)
  • Mandarine : 0.17 mg d’insecticides (du fenthion)
  • Fraises : elles contiennent parfois des fongicides (cyprodinil, 3.1 mg vs limite de 2 mg  / bénomyl, 0,25 mg vs une limite de 0.1 mg/kg )
  • Pomme : une pomme est traitée en moyenne avec 35 pesticides différents(2)

consoGlobe vous recommande aussi...



95 commentaires Donnez votre avis
  1. Comment se fait-il qu’il y ait 2 fruit/légume qui reviennent dans la liste des clean fifteen et dans celle des fruits/légumes les plus pollués (étude européenne); en effet l’aubergine ainsi que le chou-fleur sont présent dans les 2 listes ==> ça n’a pas beaucoup de sens ! comment se fier à de telle liste en lisant ce type d’erreur…

    • En effet étrange es « listes »

  2. un pesticide parmi les plus utilises sur la pomme et son LMR
    urgent pour exercice!

  3. slt cv bg sa fait longtemps qu’on s’est pas vu. Ca te dit qu’on se fasse une bouffe 1 de c 4

  4. Bonjour je voudrais savoir combien de temps un agriculteur doit laisser de temps entre le moment ou il a arroser des plants de pommes de terres et leurs récoltes ?

    • Quelle importance? Le pesticide entre à l’interieur du fruit. Que t’attendes ou pas, c est pareil…

    • peu importe

    • peu importe

  5. pmeoie duvelay chasseleuil 43350 paulien tel0471004630 nsappel don euro
    carco devellopement&liberty migrateur+plantion arbre

  6. Vu les commentaires il y a quand même beaucoup de gens qui ont compris ce qu’il faut faire. Pour informations.
    si vous avez un lopin de terre vous pouvez vous produire vos fruits et légumes naturellement. Comment ? Déjà pour la protection de votre jardin vous pouvez vous préparer votre pharmacie avec les plantes qui sont dans vos alentours? ( Pour produire votre pharmacie vous avez les possibilité de faire des infusions de plantes, des macérations de plantes, et des purins de plantes. ). D’autre part nous avons la possibilité d’utiliser les produits naturels, genre poudre de roche, lithothamne, etc etc Donc il y a quand même la possibilité de faire .

  7. L’utilisation des pesticides, fréquente et massive, par épandage ou pulvérisation, présentent encore beaucoup plus des risques importants pour la santé des travailleurs exposés : voir La prévention des risques professionnels des pesticides : officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=506

  8. Un message pour toute personne n’ayant jamais vécu en campagne

    Agriculture française
    1er on parle d ‘agriculteur qui pollue avec les phyto

    On vas déja rectifié le tir:
    Tout agriculteur non bio a obligation par l’ETAT (Agriculture) pour tel type de vergers ou légumes de traité pour tel maladie ou parasite suivant régions sous peine que ses récolte ne seront payer ou un prix dérisoire.
    Donc déja dite ministre d agriculture ou état qui pollue ceux qu on mange

    2eme Acheter français ou autre pays?

    Dans tout *légumes et fruits français vous trouverez moins de produit phyto que les autres pays,car les normes sont les plus sévère.
    Les plus dangereux qui sont interdit en France,sont utilisé dans les autres pays meme ceux en développement.
    Donc,continuer a manger les produits d’espagne,italie ,maroc,et outre mer ou il n y a aucun controle de phyto pour les export,mais ne vous plaignez pas des problemes de votre santé.

    3eme Changement
    l’Etat a oublié de dire que c est eux meme qui on venter aux Agriculteurs les bienfait du phyto, les légumes et cereales seront plus beau et se vendrons mieux, en oubliant de leur préciser jusqu ‘a récament les dangers sur l’ environnement et sur eux memes en s exposant directement au produits.
    Pourquoi simplement l ‘etat a capitulé face a certaines plus grosse entreprise du monde milliardaire, comme Bayer. N1 des produit phyto et autre,regarder dans votre armoire de soins ou de maquillage ou pour anti puce animaux ect…. tout personne a aux moins chez lui un produit Bayer sans le savoir.Donc dite leur merci.

    4eme Plutot que d’acheter une salade a 2euros ,regarder dans votre jardin ceux quelle vous offre, une bonne salade au pissenlit ortie plantain et lamier pourpre.Réaprendre leur gouts et aussi ceux quel soigne.Les mauvaise herbe ,sa n’existe pas, toute plante a une vertus:pour manger ou officinal,ou complémentaire pour l homme ou pour les plantes et animaux.

    • Je suis bien d’accord avec vous!!! Merci de rappeler certains points que les gens ont tendance à oublié… c’est malheureux mais certains préfère la santé de leur compte en banque plutôt que la leur… acheté des fruits et légumes en grande surface qui viennent d’un peu partout avec des règlementations vague c’est tellement plus simple que d’aller au marché prendre les produits du paysans local qui demande quelques centimes de plus pour la qualité et qui dans certains cas est même moins cher…

    • et en Français, ça donne quoi??

    • Ce message est sûrement très intéressant mais incompréhensible!!!

  9. Honte à vous messieurs les organisateurs de l’ombre, qui tirez les ficelles de la manipulation planétaire. Faut-il un cataclysme pour arrêter vos folies meurtrières? Quand grandirez-vous en conscience Messieurs les méchants, le resterez-vous indéfiniment, alors grandissez un peu avant que vous ne contaminiez le monde entier avec toutes vos perversions.

    • bonjour ,je suis pas d’accord avec le commentaire de la personne du dessus qui dit achetter au marché au petit agriculteur locaux ..Des fois c’est pire au niveau phyto car les petits vendeur et agriculteur utilise encore des produits qui sont interdts depuis 20 ans car il petit agriculteur a toujours l’habitude de traiter avec ça et il continu ..C’est comme le jardinier amateur qui a achetter de décis il y a 10 ans contre les chenilles du choux fleurs et qui a un flacon avec lequel les doses sont faites pour pouvoir traiter 30 ans ,1à2 ml par pulvérisation …Le gros problème actuellemnt c’est l’état européen qui devrait sur les grosses productions et les arrivages d’étranger analiser les produits au frontières et surtout non pas mettre des amendes ,mais interdire par exemple la vente de fruit ou légumes pendant deux à trois mois et les produits étranger tout simplement interdire leur commerçialisation ….
      après on dit aussi achetter bio ..ça veux plus rien dire ..moi je cultive bio et j’ai de beau fruit et légumes sans avoir plus de perte …alors pourquoi c’est fruit et légumes ne sont pas moins cher etant donné qu’il y a pas le prix des produits phyto , du matériel et main d’oeuvre pour les passer …voila le problème il faut que les agriculteurs changent aussi et que leur produit au bord de route soit moins cher que ceux du supermarché …A bonne entendeur

  10. Il faudrait avoir une photo pour ce sujet un appareil que l ‘on voit au bord des routes, un tracteur avec des pneus avant de 2 m de haut et une une grande rampe de 40 ou 50 m derrière et un distributeurs de systémique a l’ avant vous imaginez la consommation de fuel ! . Rechercher plutôt « tracteur céréales  » c’est plus concret que cette photo qui me fait penser plus a une personne qui est entrain de pulvériser une préparation biodynamique… sont matériel n’ est pas en plastique…
    juste mon avis personnel !

  11. Voyons soyez sérieux….
    Vous indiquez dans la liste des aliments les plus touchés certains que vous reprenez dans le tableau des *moins* affectés (aubergine, petits pois, tomates, …)
    Vous n’êtes pas crédibles !!!

    • Tout à fait , d’accord, article fouillis, sans compter qu’on s’est rendu compte que les produits bio contiennent aussi des pesticides hélas!

  12. Voyons soyez sérieux. ….
    Vous indiquez dans la liste des aliments les plus touchés certains que vous reprenez dans le tableau des *moins* affectés (aubergine, petits pois, tomates, …)
    Vous n’êtes pas crédibles !!!

    • Absolument d’accord avec vous ! Il faudrait peut être ce mettre d’accord au bout d’un moment ! Pfffff!

    • je pensais etre le seul a l’avoir vu

  13. j aimerais beaucoup les menu sante les bonne recette

  14. Tout ceci est connu depuis plusieurs années. Pourquoi rien ne change ?
    Le lobby des agriculteurs est terrible.

    • Bill Gates sagte in Berlin auf ein Podiumsgespräch … « der Planet hat zuviel Menschen und müsse reduziert werden! » Es wurde bereits begonnen …. (« Chemtrail damit es schneller geht. »)

  15. raisins (importés) mais importés de où ? et si cette étude est américaine elle concerne les produits américains ? existe t il une étude comparable pour la france ou pour l’europe ?

    • Bien d’accord avec Nanou, comment peut on généraliser une étude américaine à l’Europe ou à la France… Il faudrait savoir si les pesticides utilisés sont les mêmes, s’ils sont utilisés dans les mêmes quantités, etc… Mais bon dans le fond c’est vrai qu’on peut imaginer obtenir des résultats similaires en Europe (même si quand même une étude propre au sujet serait plus intéressante et pertinente pour un article…) et qu’il est bien évidemment temps de s’alarmer de l’agriculture industrielle et de ses procédés…dans le monde.

    • bonjour, je réponds à guillaume : le codex alimentarius est la norme mondiale qui régit l’alimentation, c’est eux qui font augmenter aussi les doses de radiations nucléaires, censées être acceptables afin de soi-disant mieux conserver les aliments…etc…etc…et bon appétit!

  16. Oui, c’est un vrai fléau, c’est pesticides. Actuellement, les agriculteurs et les viticulteurs se meurent dans les campagnes, en cause les produits phytosanitaires. Nous consommateurs, nous devons reprendre en main notre consommation et boycotter les produits industriels. Achetons nos légumes et fruits auprès des maraîchers bio de votre bourgade. la campagne mangez 5 fruits et légumes par jour est pernicieuse et bien si et seulement si vous mangez des produits bio.

    • Bonjour
      Je vais déménager cet été à Metz. Je ne connais pas du tout les points « bio » ni les maraîchers ou je pourrais me fournir, auriez-vous des suggestions à me faire ? Merci de votre aide :). Marine

    • Bonjour Marine,

      Il y a un très bon magasin bio à la ZAC d’Augny : Biomonde. Je ne fais mes courses que là bas ils sont très sympas :)

      Pour les légumes bios vous pouvez vous fournir en légumes et oeufs chez François de la ferme de Bagneux (ses oeufs sont d’ailleurs vendus chez Biomonde). Y aller soi-même c’est peut-être un peu loin mais il fait partie de plusieurs AMAP autour de Metz, dont celles de Montigny-les-Metz et d’Ancy-sur-moselle. Ça c’était pour parler de ce que je connais, mais il y a aussi quelques autres AMAP que je n’ai pas essayé et qui sont sûrement très bien aussi (voir reseau-amap.org/amap-57.htm).

      Et si les AMAP c’est pas votre truc il y a aussi une Ruche Qui Dit Oui en centre-ville de Metz (laruchequiditoui.fr/598) qui se réunit les Vendredi en fin de journée.
      Il faut savoir qu’il y aussi un marché bio sur la Place d’Arme à côté de la cathédrale tous les Samedi matin.

      Voilà j’ai tout dit, bienvenue à Metz :)

  17. IL FAUT SAVOIR QUE LA FRANCE ET LE 4 PAYS AU NONDE A UTILISER DES PESCTICIDES ET JE PARLE MEME PA DU NUCLEAIRE QUI A COMPLETEMEMT TUER LA NAPPE CREATIQUE LES PRODUIT FRANCAIS SONT TRES DANGEREUX LA PREUVE EN FRANCE ON EST LES CHAMPIONS DU NONDE DES CANCERS ALORS FERMER VOS BOUUCHES AVANT DE PARLER IL FAUT SAVOIR QUE EN EUROPE OMT EST PREMIER EN PESCTICIDE CONTINUE A NANGER FRANCAIS BANDE DE CONS

    • A lire ce commentaire on s’aperçoit bien que les pesticides tuent les neurones :-)

    • Bravo ironman je n aurai pas dis mieux !

    • En comparaison a d’autre pays la france ce débrouille bien..

    • La nappe créatique ??? WTF
      Avant de parler, ben il faut savoir de quoi on parle.
      Au moins, tu m’auras bien fait rire.
      Au fait, le « M » se trouve sous le « P », ou après le « L ».
      champion du Nonde !!!

  18. l’air que nous respirons est totalement pollué,la terre est pollué par l’ arsenic ‘les déchets nucleaires et j’en passe. je connais des personnes qui mangent uniquement BIO qui ont des leucémies. dans les prochaines decennies nous seront tous concernés.pas d’illusions.

    • Ne changeons rien, à quoi ça sert!

  19. Je ne sais pas si quelqu’un a remarqué mais les petits pois sont la catégorie des moins traités dans le tableau et juste en dessous dans la catégorie des plus traités ?!?! bizarre…. Je cherchais une étude sérieuse mais pour le coup si l’information est déjà mal donné on est mal barré…

    • Traité ne veut pas nécessairement dire contaminé. Dans le cas des petits pois, ce sont les gousses qui sont traitées. Hormis les pois ‘mange-tout’ on jette les gousses et on se contente de manger les petits pois.

    • Plusieurs fruits et legumes se retrouvent a la fois dans les plus et les moins polues… peut on donner credit a cette cronique??? J’ai des doutes!

    • Pour les aubergines ce n’est pas clair non plus.
      Etude => poubelle
      Un bon tableau aurait présenté les produits, leurs traitements, et leur capacité à retenir ce traitement dans la peau avec la proportion de peau comestible, et ce qui traverse la peau.
      On ne mange pas la peau des avocats par exemple…

  20. il s’agit d’une étude américaine sur des produits semble-t-il américains… il serait plus opportun de se reférer à une étude française sur des produits consommés en france pour modifier éventuellement les habitudes alimentaires.

    • Je suis d’accord avec vous. Par contre il faudra mettre dans l’enquête, les fruits et légumes qui viennent d’Espagne. Et là je pense qu’on comprendra que la France est dans la même galère que les américains. Les fruits et légumes de la France, du Portugal, de l’Italie, du Maghreb et d’Israël sont bons. Mais ceux de l’Espagne son bourrés de produits chimiques.

    • le problème est déjà de manger les fruits de chaque saison,mais au delà de ça quand vous achetez du pain d’où viens le blé comment il est conservé etc.La question se pose sur chaque achat.L’industrie, le monde paysans la grande distribution contribue à nous empoisonner chaque jour.si le consommateur était moins fainéant il cultiverait un peu.je pense que pour manger du naturelle il faut se donner la peine.une tomate que l’on cueille,on la mange de suite gorgée de soleil,sucré,un régal du bonheur.quelle chance quand on consomme ces fruits et légumes.

    • Je ne crois pas cette étude, les ananas et mangues viennent de pays ou les normes sont bien plus laxistes qu’en France…. c de la pub. À coup d’enquête soi-disant, trop d’info, tue l’info!!!

  21. Depuis que mon amie mange bio (du vrai), son problème thyroïdien a totalement disparu ainsi que d’autres problèmes de santé ! INCROYABLE !!
    Si tous le monde mangeait bio, il y aurait BEAUCOUP moins de maladies et que feraient alors les lobby pharmaceutiques???? Ils perdraient des milliards !!!! Et comme nos aînés disaient, A chaque maladie, sa plante !
    Tant qu’il y aura des abrutis qui continueront à aller dans le sens de l’Union Européenne totalement corrompue, rien ne changera…mis à part qu’il y aura de plus en plus de cancer, problèmes thyroïdien, allergies etc…sans oublier les cosmétiques (parce que je le vaux bien…excusez mon expression mais je dirais plutôt , PARCE QU’ON VOUS ENTUBENT BIEN !!!) ainsi que les produits ménager, des plus toxiques et dangereux !
    LA COLÈRE HUMAINE EST BIEN PLUS PUISSANTE QUE LA BOMBE ATOMIQUE !
    C’est quand vous voulez !!!!!

    • bonjour,effectivement c’est la meilleure solution,mais bien des gens ne le peuvent pas,c’est le porte-monnaie qui ne suit pas!Bon appetit quand même…

    • A Thouin : vous avez tout FAUX !
      Cela coûte beaucoup moins cher de manger par exemple, des lentilles et du pilpil, du tofu et du riz, des pois chiches et de la polenta, du seitan et du couscous (association légumineuse et céréales pour avoir tous les acides aminés) accompagnés de légumes de saison, le tout bio bien sûr, et de temps en temps, de la très bonne viande ou volaille (bio encore…).
      Vous pouvez trouver tous ces produits à des prix plus qu’abordables dans les AMAP ou en achetant directement chez les producteurs. Il faut juste chercher….
      Regroupez vous avec vos voisins et organisez vous que diable !
      Et cela coûte moins cher d’utiliser du vinaigre d’alcool et du bicarbonate de soude pour son ménage et de faire un compost pour son jardin ou ses plantes (il existe des lombricomposteurs de balcon).
      ARRETONS de dire que manger bio et bon coûte plus cher !
      Ca ,c’est le discours de l’industrie agro-alimentaire et de ses lobbies !

    • Le problème n’est pas l’Europe, qui même si elle n’était pas « corrompue » ne changerait rien au problème.
      Nous avons laissé aux mains des industriels le pouvoir de faire ce qu’ils veulent… Maintenant ce sont eux qui, avec leurs moyens financiers indécents, convainquent avec leurs études tronquées, financent des professionnels du Lobbying pour tout diriger… Nos politiques sont tout autant abusés, voir corrompus que les commissaire européens
      C’est à nous d’exiger la transparence des étiquettes, la transparence des méthodes d’élevage (saumon Norvégien…) de production ,de fabrication (essayez donc de savoir comment sont fait les moules en silicone ou les poêles céramiques: secret industriel !!!) et à nous de déterminer par nos choix ce que nous voulons acheter. Comme disait Coluche: si on ne l’achète pas, il n’en vendront plus !

  22. Rn général….. oui, c’est un problème, mais comment alimenter la planète? cela permet un développement rapide et qui devrait rendre l’alimentation moins onéreuse pour tout le monde entier. Cela ne veut pas dire qu’il faut réserver une alimentation de qualité supérieure aux privilégiés, et les autres on s’en moquerait. Non pour toute personnes ayant un certain sens, il faudrait que la planète soit beaucoup moins peuplée, il, en va de même pour les médicaments….de toute façon nous serons tous à la même enseigne dans quelques temps , moi je vois mon quartier s’appauvrir tous les jours et là tout récemment c’est une constatation avérée……L’homme n’est pas raisonnable , hélas.

  23. bien sur il faut consommer bio le plus possible, hélas ces produits sont plus chers et on ne peut pas les consommer exclusivement. Pourtant, on se détruit la santé en absorbant tous ces produits chimiques, qu’il faudrait purement et simplement interdires. Mais les lobies industriels sont tellement puissants, que personne ne veut prendre les choses en main.
    Tout passe toujours par l’argent et cela n’ira pas en s’améliorant, bien au contraire…

    • Oui, les lobbies industriels sont extremement puissants.
      Mais le coeur du problème, c’est vous: oui, comme vous dites, les produits issus de l’AB sont plus chers, mais ils restent à des prix environ 2 fois inférieurs, en valeur (c’est-àdire relativement aux salaires médian et minimum), au prix des produits non-bio d’il y a quarante ans !!
      Tant qu’on confondra « plus cher » et « trop cher », on mangera des pesticides, on détruira l’Agriculture Paysanne, et on renoncera à notre souveraineté alimentaire.
      Le budget alimentaire des ménages est une variable d’ajustement du capitalisme depuis les années 50, qui trouve dans sa compression continue le moyen de nous refiler sa camelotte à obsolescence programmée.

    • A Lefort : FAUX, FAUX et ARCHI-FAUX !
      Voyez mon commentaire plus haut.
      Je mange exclusivement bio, j’habite la région parisienne et j’ai des revenus très modestes.
      Donc, si je peux le faire, il me semble que d’autres peuvent aussi y arriver.
      Il faut juste envisager sa façon de consommer différemment, s’organiser, se regrouper et oublier la grande distribution.

    • Arrêtons de dire que le bio est cher ! Et les problèmes de santé avec tous ces légumes nourris aux pesticides ne coûte rien ? C’est un choix de vie. Et oui les gens préfèrent acheter des smartphones, se payer des vacances, s’acheter des homes-cinéma et tous les gadgets possibles et après ils disent que le bio est cher. La santé n’a pas de prix, c’est la base de la vie, donc ne dites pas que manger des produits contenant d’inombrables pesticides est obligatoire car la vie est chère. Quel est le prix d’une vie saine ? Les pesticides, les herbicides sont des suicides de la nature !!
      Il suffit de constater que nos abeilles meurent de plus en plus à cause de tous ces traitements dans les champs. Ce ne sont plus des agriculteurs qui vous nourrissent, mais des industriels qui ne regardent que leurs profits. D’ailleurs, ceux qui produisent ces légumes interdisent à leur famille d’en manger…… chercher l’erreur !!!!

    • le seul bio que l’on peu consommer en toute confiance est celui de son jardin,dans quelques temps on apprendra que le bio était du pipo,et tous le monde tombera des nus.

    • Si tout passe par l’argent comme vous l’écrivez, ne pensez-vous pas que chacun a le pouvoir de dépenser son argent comme il l’entend, en toute conscience ?
      Soyons conscient de chaque cent dépensé car c’est effectivement nous, individuellement, qui pouvons faire comprendre par nos choix de consommation ce que nous attendons des producteurs (j’achète bio sans dépenser plus que pour du conventionnel tout en mangeant occasionnellement viande et poisson).
      Pour ma part, je pense que cela ne peut aller qu’en s’améliorant si chacun fait ce qu’il faut pour lui, pour autrui et la planète…

    • Effectivement les produits bio sont plus chers, surtout en supermarché. Cela fait des années que je n’y vais plus car passer 1h30 de mon temps pour dépenser 150€ par semaine.
      Au marché, je n’en dépense que 100 pour nourrir ma famille de 4.
      Bien sûr, je passe du temps à faire la cuisine mais au moins je contrôle ce que mes enfants mangent.
      Des récentes études montrent que pour avoir les fruits et légumes d’aujourd’hui ont une valeur nutritionnelle diminuée d’un facteur 10 par rapport à ceux d’il y a 50 ans. Merci l’industrialisation de la malbouffe.
      Préférez les légumes de saison et le scircuits courts. C’est bon pour la planète et c’est bon pour nous. Bon dans l’assiette et bon pour la santé.

  24. C’est évident mais, il faut que le lecteur comprenne que de telles études, avec de tels résultats, ne sont pas valables dans tous les pays. C’est le cas notamment pour la plupart des pays africains. Présentées de cette manière, ces études ne risquent-elles pas de faire peur inutilement aux rares populations qui consomment régulièrement fruits et légumes disponibles sur les marchés (importés ou produits localement)? Il faudrait que le lecteur africain sache que le problème se pose différemment dans nos pays où la politique de lutte contre les contaminations par les pesticides ne comprend ni stratégie d’information et de sensibilisation des populations (utilisateurs et consommateurs), ni mesure systématique de surveillance de ces produits alimentaires dont la consommation nécessite une bonne connaissance des risques.

Moi aussi je donne mon avis