Ces substances que nous cache… le kebab

Rédigé par Vincent, le 24 Oct 2015, à 10 h 48 min

Quelques crudités, un pain rond ou une galette, servi avec une sauce et bien souvent des frites, et de la viande, généralement de très basse qualité. Y a-t-il réellement des raisons de douter et d’être prudent face au kebab ? La France est le deuxième pays au monde en nombre de restaurants kebab, avec plus de 11 000 établissements. Ce sandwich connaisse depuis quelques années une montée en gamme. De quoi faire émerger des enseignes qui tirent le marché vers plus de qualité.

Le kebab, fast-food préféré des Français avec le hamburger

En 2011, Gira conseil – spécialiste en consommation alimentaire hors domicile en France – publiait un rapport soulignant le succès croissant du hamburger et du kebab, les 2 plats fast-food préférés des Français.

Signe de ce succès,  la concurrence qui se fait sentir dans le milieu avec un début de montée en gamme, avec plus de transparence, et de nouveaux systèmes de distribution, comme le drive. 

kebab

Avec le hamburger, le kebab est le plat de fast-foot préféré des Français © kellinahandbasket

Malgré une réputation parfois sulfureuse

Pourtant, comme chez McDonald’s, le contenu des kebabs est souvent considéré, parfois par les consommateurs eux-mêmes, comme un repas peu équilibré, très calorique, et pas toujours fiable en terme de qualité des ingrédients.

Cette suspicion concerne surtout la viande, agglomérée en bloc (des « broches ») et à la dénomination simple : « boeuf », bien que ce soit souvent du veau, ou alors « poulet », dont l’aspect est souvent sous forme de lamelles de viandes marinées et épicées, et généralement d’aspect encore plus gras.

On se souvient également de l’affaire de la viande de cheval retrouvée dans des lasagnes, et à deux autres affaires de 2011, alors que deux personnes succombaient des suites d’intoxications alimentaires après avoir consommé un kebab à Chartres pour l’une, et un repas dans un Quick d’Avignon pour l’autre.

Kebab, les crudités et la sauce

Les crudités habituelles, salade, tomates, oignons, sont-elles issues de l’agriculture raisonnée d’un producteur local ? Il y a peu de chance.

sauce kebab samourai ogm

Sauce “samouraï” distribuée dans de nombreux établissements

Les sauces, elles aussi, contiennent leur lot de substances de type OGM ou huile de palme. Notamment depuis l’arrivée d’une multitude de sauces, comme cette sauce Samouraï présentée ci-dessus. Peut être vaut-il mieux rester sur les classiques : sauce blanche, mayonnaise ou ketchup.

Quelle viande dans une broche à kebab ?

Pour la majorité des fournisseurs de broches de kebab congelées, la viande utilisée est 100 % dinde, 100 % veau ou des mixtes, dinde-veau, parfois boeuf, à base de morceaux ou sous forme hachée.

Plusieurs reportages télé ont montré que c’est d’Allemagne qu’est importée la plus grande partie des pains de viande à kebab. Or, le niveau de contrôle du marché allemand est si bas que la qualité et les prix sont très bas. Une caméra cachée dans une usine à kebab près de Berlin a montré des conditions d’hygiène désastreuses. C’est pour contrer cette filière de piètre qualité que se sont ouvertes des usines en France, plus chères mais plus fiables.

L’agneau, initialement utilisé dans la préparation, est sorti du circuit, ne correspondant pas vraiment au goût occidental (l’agneau à un goût plus fort et a tendance à noircir rapidement au contact de l’air).

Il est encore possible de trouver des artisans-kebab, qui constituent leur broche en forme de gros cône chaque jour, avec des morceaux d’agneau ou de boeuf, mais ils sont de plus en plus rares, la majorité se fournissant chez des grossistes en broches surgelées.

Lire page suivante : La recette originale du kebab

[/alireaussi]

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

33 commentaires Donnez votre avis
  1. allez vous faire foutre le kebab c tres bon si vous etes pas content manger votre jambon fermer votre gueule

  2. vous savez on vas au wwc il y a des perssones qui ne se lave pas les mains , donc il y a des bactéries qui se projette dans les alimment que nous mangeon. C’est tout simplemment DéQOUTENT !!!!!!

  3. Très sincèrement cet article n’apporte aucun élément de réflexion intéressant. Beaucoup de sous-entendus non argumentés, aucun élément concret ni dans un sens, ni dans l’autre. De nos jours, comme vous l’évoquez pourtant vous-même rapidement, fast food ou street food ne riment plus forcément avec junk food. Pour rester crédible, il serait bien que Consoglobe fasse preuve de nuance et d’objectivité et surtout d’un minimum de vraie investigation.

  4. très sincèrement cet article n’apporte aucun élément concret de réflexion, ne nous donne aucune

  5. Manger ! Manger !! Du kebab plus les gens en mange et plus ont aura de la place sur cette planète …..surtout fabriquer avec dès main de provenance du Maghreb …savez vous combien il y’a de mort à daech ?? C’est comparable au mangeur de kebab alors messieurs-dame bonne appétit

  6. il vas falloir dés a présent vous habituer a manger cosmopolites

    Ne m’ appeler plus France car la France ma laisser tombée ….

    les socialiste sous Mitterrand on ouvert le robinet a l’immigration et on interdit de revendiquer la nationalité sous peine de sanctions graves et sa continue vive la monarchie! donc vous aurez trés prochainement le choix de faire le tour de la gastronomie pratiquement mondiale à pas cher régaler vous !

    je consomme de la pâtisserie tunisienne je connais le pays nous somme à une heure d’avion mais avant d’acheter je regarde l’établissement Par contre le kebab rien que de voir qu’il tourne coté rue avec passants et voitures + mouches je me fou que ce sois veau cochon rat ou souris je ne le regarde même pas .

    • Je ne suis pas contre tout ce que vous dites, François, mais franchement, le commentaire sur la nationalité est déplacé. D’une part, je trouverai triste que des étrangers, dans leur pays, disent de même de la cuisine/culture française. D’autre part, si on ne veut pas laisser tomber la France, sincèrement, il serait bon de commencer par ne pas laisser tomber le français…apparemment vous avez laissé tomber aussi…

  7. Vive le végétalisme ! Je ne mange pas ce qui a une face, je ne digère pas l’agonie.

  8. La personne qui est soit disant morte dans un qwick d’une intoxication alimentaire et fausse elle est morte d’un staffy locoque doré que la personne avait déjà avant de rentrée dans ce qwick.

Moi aussi je donne mon avis