Le poisson OGM Frankenfish finalement autorisé à la consommation

Rédigé par Alan, le 20 Nov 2015, à 12 h 46 min

C’est une première mondiale : le premier animal OGM destiné à la consommation humaine a été autorisé à la vente.

Frankenfish, un animal OGM dorénavant sur le marché

On lui a donné le surnom de Frankenfish et, comme d’autres animaux mutants, ou animaux OGM, il attend d’être mis sur le marché depuis une vingtaine d’années. Le projet vient des Etats-Unis où l’idée d’un saumon grossissant très vite a fait du chemin. Le saumon AquAdvantage est transgénique : il s’agit d’un saumon atlantique, issu du Massachusetts, auquel on ajoute deux gènes d’un saumon chinook, la plus grosse espèce de saumon du Pacifique. On ajoute également des gènes de loquette d’Amérique, une sorte d’anguille.

La manipulation agit sur la croissance du poisson, qui grossirait deux à quatre fois plus vite que son homologue non modifié génétiquement. L’entreprise de biotechnologie derrière le projet, AquaBounty a quand même avancé un argument qu’elle qualifie d’écologique, à savoir que cela constituerait une « alternative soutenable au saumon d’élevage » et donc réduirait la pression sur les écosystèmes.

Un animal OGM autorisé à la consommation

saumon animal ogm poisson

Saumons en rivière : on est loin des OGM © bikeriderlondon Shutterstock

Depuis le 19 novembre 2015, il est autorisé de vendre ledit poisson sur le marché américain, une première mondiale pour un animal génétiquement modifié. L’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux(1), la FDA, a annoncé cette autorisation(2), déclarant qu’ « après une analyse scientifique exhaustive et rigoureuse », elle considère que le « saumon AquAdvantage est aussi sûr à manger que n’importe quel saumon atlantique non génétiquement modifié ».

Le poisson mutant, qui serait dans les faits disponible d’ici deux ans sur les étals, a pour but d’être consommé directement, sans intermédiaire de production. D’un point de vue nutritif, il n’y aurait selon l’agence américaine, pas de différence.

saumon animal ogm poisson

Saumons d’élevage © topimages Shutterstock

Des points de vue du bien-être animal et environnemental, les associations s’insurgent, repris par certaines personnes du ministère canadien des Pêches et des Océans. Le saumon OGM souffrirait de problèmes respiratoires et d’une plus grande sensibilité à la bactérie Aeromonas salmonicida. Il y aurait également un risque non négligeable que le poisson s’échappe dans la nature, l’entreprise arguant que les poissons élevés pour la consommation seront tous femelles et stériles. Les poissons sont pour l’instant élevés dans des fermes au Canada et au Panama. D’autres rappellent aussi que les produits contenant des OGM ne sont pas clairement étiquetés dans le pays, ce qui inquiète les associations de consommateurs.

L’entreprise AquaBounty pourrait maintenant demander des autorisations pour d’autres animaux génétiquement modifiés comme des truites, des tilapias et de l’omble arctique. Une raison de plus de rappeler l’importance de lutter contre TAFTA.

Illustration bannière : Un saumon dans une passe migratoire en Norvège © Gertjan Hooijer Shutterstock

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour.
    Une chose qui fait frémir : la bénédiction de la FDA = Food and Drug Administration.
    Ces fameuses analyses exhaustives ce serait chouette si c’était la FDA qui définissait les modalités et les faisait. Il en est tout autrement. Ce sont les boites qui ont quelque chose à vendre qui définissent les modalités et font les analyses. Ensuite ils balancent un dossier de milliers de pages à la FDA qui doit répondre très vite et le tout avec peu de personnel et un budget façon mannequin anorexique.
    La FDA a donné sa bénédiction à toutes les saletés commercialisées par Monsanto, entre autres !!
    Je me demande comment on peut faire des femelles stériles, à grand coups de bains bien chimiques ??
    On joue avec du TNT !

  2. Je ne mange jamais de poisson, et serait sans doute encore moins tenté de manger du poisson OGM, craignant toujours un impact pour ma santé.

    Cependant, je ne parvient pas à comprendre ce qu’il y a de critiquable ou de dangereux dans cette production :

    – pas de risque de propagation de l’espèce et de déséquilibrage des éco-systèmes ;

    – consommation de ressources supposée amoindrie.

    Concernant les végétaux, les OGM posent de très sérieux problèmes environnementaux et socio-économiques. Pour le poisson, je n’en vois pas…

    • Bonjour,
      j’abonde dans votre sens, on mange le plus souvent de la me…e
      industrielle, pourquoi ne pas essayer de voir plus loin et,
      contrôler ce qui rentre dans notre alimentation:
      ce projet a le mérite d’exister
      http://electroluxdesignlab.com/en/submission/atomium/
      pour résumer,
      notre nourriture serait constitue de (seulement!!) +- 24 molécules….
      = facile a “copier”, en essayant qu’elle soit le plus “propre” possible.
      Le gadget de la 3D pourrait reconstituer poulets, viandes et autres saucisson etc afin de nous donner l’illusion.
      Peu être une solution a notre futur problème de nutrition mondiale.
      Bon courage

  3. Une majorité des Français est contre les OGM. Hélas, quand les commissaires européens auront ratifié le TAFTA, ce saumon made in MonsantoLand se retrouvera dans nos assiettes. Le TAFTA et ses « investisseurs » tout-puissants expliqués en moins de 4 minutes : minilien.fr/a0q0ge

  4. Transgénique ?
    Mais que du poisson, donc en rien OGM qui caractérise des transgénèses exotiques !
    Il y a-t-il un seul argument raisonnablement recevable pour le critiquer ?
    Interdit-on les vaches holsteins ou toutes les variantes du chien ?

    • jLG47 c’est un nom transgénique ça donc on ne peut le croire
      Que le poisson se sauve et contamine les autres saumons mondiaux et tout de suite il font des demandes pour d’autre poissons si vous ne voyez pas le PROBLEME
      De toute façon l’autorisation n’est faite qu’à coup de POTS de VIN auprès de politiques et des agents soi disant de sécurité sanitaire qui viennent des entreprises incriminées ou on leur a promis une bonne place dans ces mêmes entreprises

Moi aussi je donne mon avis